Comptes et légendes du Vieux Port XLV

  •    
  •    
  • om facebook

Un Bouchet pour nos chèvres (tome 2)

Dimanche 13 :

L'OM a continué à balbutier son jeu de balle aux pieds face à l'ancien fief du commandeur Perrin. Résultat vierge pour solde de tout compte. Troyes est en ébullition. C'est beau une ville l'ennui, eut pu écrire ce bon vieux Bohringer…

Lundi 14 :

"Ces retrouvailles avec mon ancien club se sont bien déroulées sur un plan affectif. Mais évidemment pas d'un point de vue sportif et comptable" a reconnu le très philosophe Perrin. "Si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit" avait dit avant lui Jean-Jacques Rousseau.

Mardi 15 :

"Nous n'avons pas de limite dans nos objectifs vers le haut" a révélé un Alain optimiste bon teint. "La mise au vert sera plus longue que d'habitude afin de bien concentrer le groupe, de parler, remonter les pendules et avoir des joueurs à 100%" a-t-il ajouté à l'attention peut-être de son horloge suisse qui ne sonne plus toujours à l'heure…

Mercredi 16 :

Dans la foulée d'un excellent Rothen, les hommes du Prince se sont promenés au Vélodrome et renvoient une fois de plus les olympiens à leurs chères études. Adieu monsieur le professeur, a-t-on pu entendre chanter dans les travées du stade…

Jeudi 17 :

"En ce moment la balance penche souvent du mauvais côté pour nous" a conclu le manager général. Et pourtant, c'est pas faute de faire évoluer sous nos couleurs des hommes de poids façon Brahim. Une rentrée de Carrasso peut-être pour rétablir définitivement la bascule?

Vendredi 18 :

"Il faudra se sortir les tripes" a lâché Dany le Raide, dans un ultime cri. Çà devrait interpeller notre Bouchet préféré, qui dans son auto-satisfecit du début de saison, avait peut-être omis les fondamentaux des risques du métier. Le hachoir à viande n'est pas forcément proscrit pour les boyaux retors…

Samedi 19 :

Info ou intox, Anderson serait sur les tablettes de Perrin. Si Bob le Flambeur pouvait casser à nouveau sa tirelire pour le retour du carioca sur le Vieux Port, ce serait, à n'en point douter, un vrai début de solution aux carences offensives de notre OM. "Il faut croire aux étoiles" chantait Richard Anthony…

par ali1012 le samedi 19 avril 2003 à 13h21
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM