L'OM dans FIFA 12

  •    
  •    
  • om facebook

Annoncé comme la plus grande évolution depuis 2008, ce FIFA cru 2012 était donc attendu au tournant, tant par ses afficionados que par ses détracteurs. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que les modifications apportées par EA Sports sont bien réelles et changent notre approche du football vidéoludique.
En effet, les phases défensives qui jusqu'alors se jouaient de manière machinale nécessitent désormais autant de concentration que lorsqu'on contrôle la balle. Le pressing tout terrain qui était le défaut majeur des précédents opus de la licence a disparu pour laisser place à une défense bien plus réaliste, où il faudra faire preuve de patience et de concentration pour ne pas se prendre une valise. Conséquence direct, on préfèrera désormais conserver la balle et construire ses actions, quitte à repasser par les défenseurs, plutôt que d'abuser du jeu direct qui était jusqu'alors plus efficace.
Aussi, l'Impact Engine (ou en bon français le moteur de collisions) parfait le réalisme du jeu avec des contacts bien plus convaincants et qui ont désormais pour conséquences de réelles blessures. Enfin, la physique de balle a été améliorée pour se rapprocher un peu plus de la réalité, le ballon semble moins flotter dans les airs, et, même si la frappe enroulée reste une arme redoutable, nous n'hésiterons dorénavant plus à déclencher un bon pruneau dès que l'occasion se présente. Le jeu de tête est bien moins redoutable que dans le précédant opus tandis que les reprises de volée ont enfin une chance d'atterrir au fond des filets.
Au final, les actions sont donc beaucoup moins stéréotypées que dans les anciens opus, et il faudra s'appliquer à s'adapter aux adversaires et aux situations plutôt que de se reposer sur ses phases de jeu favorites. Et si il demande beaucoup de concentration, le jeu, une fois pris en main, est un vrai régal !

L'effectif de l'OM

Comme prévu, les visages de nos protégés ont été shootés sous tous les angles afin d'offrir un rendu souvent très proche de la réalité. Ainsi, en plus de Mandanda et Gignac déjà soignés dans Fifa11, la quasi-totalité des titulaires est désormais très ressemblante, avec une mention spéciale pour André Ayew qui est bluffant ! Outre les nouveaux arrivant, Cheyrou, Diawara, Azpilicueta et Matthieu Valbuena n'étaient vraisemblablement pas présents lors du shooting et les reconnaître relève de l'impossible. On notera tout de même que Valbuena n'arbore désormais plus une queue de cheval qui reste aujourd'hui encore un mystère. Mais des maladresses en remplaçant une autre, Rod Fanni (par ailleurs bien modélisé dans le jeu) a pour photo Charles Kaboré dans le menu de gestion d'équipe, Jordan Ayew est gaucher et Alou Diarra capitaine. Allez comprendre.
Le stade est quant à lui toujours aussi bien modélisé bien que les plus vétilleux reprocheront l'absence des travaux. L'ambiance demeure convaincante même si l'on regrettera l'absence de nouveaux chants.

L'effectif est bien à jour et la formation phocéenne évoluera par défaut dans un 4 3 3 classique. On retrouvera évidemment Mandanda dans les buts tandis que la défense est composée de gauche à droite de : Morel-Mbia-Diawara-Azpilicueta. Sans surprise on retrouve Diarra au poste de sentinelle. Cheyrou et Lucho feront le relai avec une attaque composée de A.Ayew à gauche, Valbuena à droite et Rémy dans l'axe.

Les gardiens :

Mandanda : Très performant dans ses buts, le portier phocéen reste évidemment une des pièces maîtresse de l'effectif. Son placement, allié à ses reflexes et son explosivité rassurera la défense. Deuxième gardien français derrière Lloris.

Bracigliano fera un remplaçant médiocre tandis qu'Andrade se contente de faire le nombre.

Les défenseurs

Azpilicueta : Sa vivacité, sa qualité de centre et ses légendaires touches longues seront appréciées offensivement. Néanmoins, son manque de puissance et de rigueur défensive représenteront un handicap conséquent pour l'équipe.

Fanni : Étonnamment bien plus rapide que l'arrière espagnol, Rod Fanni est en plus bien plus efficace défensivement et à peine moins bon offensivement. Sa puissance et son jeu de tête aidant, il apparaît comme la meilleure solution pour le poste de latéral droit.

Diawara : Puissance physique phénoménale, jeu aérien irréprochable, et très fort dans les duels, Souley est cependant lent, bien trop lent. Quand il est au duel sa force compense sa lenteur mais il lui est impossible de rattraper un attaquant parti dans son dos.

Mbia : Rapide, réactif, et puissant, le défenseur camerounais sera incontournable dans l'arrière garde phocéenne. De plus, la puissance de ses coup-francs lointains ainsi que son jeu de tête seront un atout sur coups de pied arrêtés.

Morel : Assez vif et endurant, Morel est un joueur moyen mais plutôt complet. Sa qualité de centre et sa frappe de balle correcte aideront offensivement, mais à l'image d'Azpilicueta, il est vite dépassé en défense.

Diarra : Très endurant et puissant, Alou Diarra conserve un très bon niveau. Défensivement très bon, il peut être une alternative avantageuse à Diawara en défense centrale si vous jouez sans milieu défensif. Meilleur joueur de l'effectif dans le domaine aérien, c'est un atout de plus sur coups de pied arrêtés.

Nkoulou : Le jeune défenseur camerounais est très sous-côté dans cet opus. Médiocre dans tous les domaine, on retiendra sa présence aérienne et sa polyvalence, il peut jouer défenseur axial, arrière droit ou milieu défensif.

Sabo : Lent et mauvais défensivement, il ne sera d'aucune utilité. Traoré lui est supérieur mais en cas d'absence de Morel, on leur préfèrera André Ayew, Kaboré, ou Azpilicueta/Fanni.

D'Ulivo : Même constat pour D'ulivo qui ne devrait être que la cinquième solution au poste d'arrière droit, derrière Azpilicueta, Fanni, Kaboré et N'koulou.

Rodriguez : Sans surprise le pire joueur de l'effectif, sa légendaire fragilité n'ayant d'égal que sa lenteur.

Les Milieux

Lucho : L'argentin sera un élément clé de l'équipe, très endurant et à l'aise techniquement, sa qualité de passe en fait le relai parfait entre la défense et l'attaque. Son placement et sa qualité de frappe lui permettront d'être régulièrement à la finition.

Cheyrou : Bien moins mobile que Lucho, sa frappe de balle, sa qualité de passe et son apport défensif sont néanmoins très utiles. Il peut d'ailleurs évoluer aisément au poste de milieu défensif afin de permettre à Diarra de prendre la place de Diawara.

Amalfitano : Un bon joueur très complet, si son efficacité offensive est inférieure à Cheyrou ou Lucho, sa mobilité en fait une alternative très intéressante. On notera également une polyvalence appréciable, il peut occuper tous les postes de milieu central à ailier droit en passant par meneur de jeu.

Kaboré : Assez complet bien que limité, sa polyvalence en fera une solution de remplacement utile en cas de coup dur, que ce soit en défense ou au milieu. Il sera néanmoins difficile de lui faire une place dans le onze de départ.


Les attaquants

Valbuena : Extrêmement vif et rapide, son manque de puissance se fait toutefois ressentir lorsqu'il est au duel. Doté d'une bonne frappe de balle du droit comme du gauche, on le retrouvera souvent à la finition. Ses qualités de percussion et de dribble font de Valbuena un très bon soliste, qui sait toutefois se muer en passeur décisif grâce notamment à une excellente qualité de centre. Un des meilleurs joueurs de l'effectif sans nul doute

Rémy : Une flèche. Lancé en profondeur, il est irrattrapable. Assez puissant et technique, son sens du but et son jeu de tête irréprochable lui permettent d'enchaîner les buts comme des perles. Il est au dessus du lot.

A.Ayew : Comme ses compères de l'attaque, le Ghanéen se sert de son explosivité pour semer le trouble dans les défenses adverses. Bon passeur et centreur de qualité, il peut également se montrer efficace devant le but. Son coffre et ses qualités défensives seront appréciable pour compenser la faiblesse de Morel. Sa polyvalence est également intéressante.

J. Ayew : Assez mobile, il a un bon sens du but et est relativement habile balle au pied. Il est cependant bien trop incomplet pour prétendre à une place de titulaire.

Gignac : Malgré sa lenteur, sa force physique lui permet de conserver la balle dans les duels. Il est doté d'une bonne frappe du droit et peut donc marquer à tout moment. Mais son manque de qualité balle au pied et sa tendance à se blesser facilement finissent par irriter. Il est en concurrence directe avec J.Ayew, moins mobile mais plus efficace, chacun fera son choix. Concrètement, Valbuena sera la meilleure solution si vous voulez jouer avec deux attaquants.

Gadi est relativement vif et pas trop maladroit face au but, il sera préféré à Omrani qui n'a pour lui que son jeu de tête. Ces deux joueurs ne devraient de toute façon pas avoir de temps de jeu.

Equipe type : 4-1-2-1-2

Mandanda - Fanni Diarra Mbia Morel - Cheyrou - Amalfitano Ayew - Lucho - Remy Valbuena

Ce 4-4-2 losange est une alternative plus offensive et permettant plus de mobilité que le 4-3-3 par défaut du jeu. L'axe central gagnera au change avec Diarra à la place de Diawara, et le milieu de terrain composé de Cheyrou Ayew et Amalfitano sera bien plus vif et technique que le milieu par défaut. Lucho sera à l'aise dans son rôle de meneur de jeu, et la rapidité du duo d'attaque Valbuena-Rémy sera très difficile à gérer pour vos adversaire, petit vélo se montrant même très efficace dans la zone de vérité.

Verdict pour cet OM dans FIFA12

Dans ce nouvel opus, l'OM maîtrise une fois de plus son sujet sur le plan national, et est probablement l'équipe la plus complète de Ligue 1 grâce à de la qualité dans chaque ligne. La formation phocéenne sait même se montrer très compétitive contre des clubs solides comme l'Inter, Arsenal ou le Bayern Munich. En ce qui concerne les ogres tels que Barcelone, Manchester ou le Real Madrid, l'écart reste bien évidemment conséquent, mais le nouveau gameplay qui avantage l'intelligence tactique et le jeu collectif au détriment des individualités vous permettra de pouvoir rivaliser avec ces clubs si votre niveau est supérieur à votre adversaire. Un gardien de classe mondiale, un charnière centrale solide, un milieu intelligent, une attaque explosive, tous les ingrédients sont en votre mains pour représenter l'OM de la meilleure des manières !

par geo06 le vendredi 07 octobre 2011 à 11h39
TFC - OM : Sissoko suspendu
Margarita va revenir avant TFC - OM

Dans l'actualité de l'OM