OM 0-3 PSG: Sucettes story

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM version Perrin a la fâcheuse habitude de passer à coté des grands rendez-vous. L'équipe doit sa place de co-leader à sa régularité plutôt qu'à son brio dans les grandes occasions.

Après les deux défaites au Parc des Princes célébrées par un jeu de hanches de la tanche Fernandez, les marseillais avaient à coeur de se refaire. Or dans ces occasions, il ne suffit pas d'avoir du coeur, il faut aussi avoir du talent.

Perrin fait deux choix déconcertants : Meite à la place de Johansen et Baka à la place de Sytchev.

Le match ne va pas lui donner raison sur ces choix.



Le fil du match



5' sortie de Fernandao sur blessure après un choix avec Heinze qui pour une fois n'a rien à se reprocher et remplacement par Johansen

10' Baka dribble Pochettino dans la surface et la joue perso (comme à son habitude) en plaçant une frappe de paraplégique

17' superbe tête piquée de Meite détournée par Alonzo sur la seule vraie action construite de la 1ère mi-temps

26' but de 30 mètres de Leroy sur une erreur d'anticipation de Runje

30' Ogbeche nous fait sa première Baka en mangeant la feuille de match

36' Ogbeche réédite avec une deuxième cagade, digne des meilleures Baka

54' Leboeuf se fait intercepter un ballon et offre une passe décisive à Ronaldhino

63' Hemdani sur corner dévie son ballon pour une tête d'Ecker détournée par Petillon

70' But refusé d'Ecker sur une faute imaginaire de ? ? ? (personne le sait sauf l'arbitre)

85' Ronaldhino mystifie toute la défense dribble Runje et offre le but vide à Leroy





L'entame de match est catastrophique et ressemble à toutes les autres défaites marseillaises : aucun rythme, mauvaise circulation de balle, équipe disloquée, approximations techniques, ...

La suite du match est du même niveau. Tout ce qui fait la différence entre des médiocres et des bons. Grâce à une technique collective supérieure, les parisiens ont concrétisé leurs occasions et auraient même pu en mettre deux de plus.

Perrin n'a pas tiré les leçons des précédentes défaites. Il a aligné une équipe défensive et titularisé Baka qui, comme tout le monde le sait, joue pour l'adversaire. La rentrée

L'Olympique de Marseille poursuit donc sa série de non-match avec une qualité collective de relégable.

Ce l'OM-là ne sera pas champion. Il peut tout juste espérer l'intertoto.



Le Vélodrome avait promis à Luis l'asile ...

Il aura eu le paradis.





Mes notes du match :

- Runje, l'homme des anticipations ... magnifique

- Leboeuf, auteur d'une passe décisive pour le raton laveur

- VB, invisible

- Ecker, honnête match

- Meite, tous les ballons donnés à l'adversaire

- Dos Santos, futur international dans le football handicapé

- Hemdani, aussi vif qu'une huitre après mauvaise mer

- Celestini, aussi vif qu'Hemdani

- Fernandao, l'homme de cristal

- Johansen, honnête match

- Sakho, seul marseillais à avoir été dans le rythme en 1ère mi-temps

- Baka, en lice pour être le pire attaquant de tous les temps

par TontonFlingueur le dimanche 09 mars 2003 à 10h48
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM