Les grands Olympiens : Carlos Mozer

  •    
  •    
  • om facebook

José Carlos Nepomuneco Mozer est né le 19 septembre 1960 à Rio de Janeiro. Il débute sa carrière dans les équipes de jeunes de Botofago mais pâtit d'un physique "rachitique" et d'une technique très limitée. A 16 ans, un médecin du club va le gaver d'hormones lui faisant prendre 17 cm en très peu de temps, lançant ainsi la carrière du défenseur qu'il est. Il va alors devenir le patron de la défense de Botofago de 1976 à 1980, rejoignant ensuite le club de Flamengo de 1980 à 1986. Cette période le verra remporter deux titres de champion (1982 et 1983) et une coupe intercontinentale (1981).
En 1986, Mozer gagne l'Europe et le club du Benfica Lisbonne. Il formera avec Ricardo une charnière centrale redoutée pour son engagement physique et remportera un championnat en 1989. Ce premier passage au Benfica (1986 - 1989) lui permettra surtout de s'enrichir techniquement et tactiquement.

En 1989 Carlos Mozer arrive à Marseille, il sera le libéro d'une défense à trois incontournable quand on se rappelle la domination marseillaise de l'époque. Champion de France en 1990, 1991, et 1992, finaliste malheureux des finales de Coupe des Champions et Coupe de France, Carlos quitte l'OM en 1992 pour retrouver Benfica, son deuxième passage dans le club portugais se soldera par un nouveau titre de Champion (1994) et une Coupe nationale (1996).
Il terminera sa carrière dans le club japonais de Kashima Antlers avec qui il empochera un titre de Champion en 1996 et une Coupe du Japon en 1997. Avec la Seleçao, il compte 36 sélections, participant à la Coupe du Monde 1990.

Devenu entraîneur, il a été champion (2007) et vainqueur de la Supercoupe (2008) d'Angola avec le club de l'Inter Luanda. limogé en avril 2008, il entraînera ensuite le Raja de Casablanca pour quelques mois en 2009. Il est depuis janvier 2011, l'entraîneur du club de Naval en 1ère division portugaise.


Les années phocéennes

Mozer rejoint l'OM en 1989 afin de remplacer le vieillissant Karl Heinz Forster. Précédé d'une réputation de défenseur dur sur l'homme et intimidateur, le grand brésilien ne décevra pas le peuple marseillais. Il formera avec Basile Boli et Bernard Casoni un trio défensif des plus efficaces. Buteur à Lyon pour son premier match de championnat le brésilien va vite imposer son style rugueux, tacles appuyés dont la mire est parfois placée haute, coudes volants dans les duels aériens et petites phrases intimidantes dans les vestiaires vont faire de lui un des libéros les plus redoutés et les plus forts de l'histoire du championnat. Mais il va aussi se révéler très bon relanceur, étant souvent la rampe de lancement des offensives magnifiées par les Papin, Waddle et autre Francescoli. Son mental de gagneur en fera un des leaders du vestiaire marseillais.

Tops et flops

Une gueule, c'était ça aussi le grand Carlos, une gueule qui impressionnait les attaquants adverses quand elle se fermait et défiait les petits agneaux dans le vestiaire. Basile Boli déclarait d'ailleurs à ce propos : "Il nous suffisait d'un peu d'intox verbale pour effaroucher certains attaquants trop tendres".
Il s'est toujours défendu d'être un joueur violent, sa force était son engagement physique, infranchissable en un contre un, Carlos dominait aussi les duels aériens, ajoutés à cela une bonne qualité de relance, il était un défenseur complet.
Malgré son physique, il ne fut pas épargné par les blessures, la faute à sa croissance express à l'âge de 16 ans, il manquera ainsi la Coupe du Monde 1986 alors qu'il était le pilier de la défense de la Seleçao.
S'il doit y avoir un regret par rapport à lui, c'est que comme d'autres (Waddle, Papin, Francescoli, etc...) il ne remportera pas de Coupe d'Europe avec l'OM alors qu'il faisait partie des plus belles équipes de l'histoire de notre club. Mozer est et restera comme l'un des joueurs de légende qu'à connu le club marseillais, un de ceux qui représentent le mieux le club de part sa grinta. Et même s'il n'a pas toujours eu la reconnaissance qu'il méritait, Marseillais il le sera à jamais !

par Raph73 le mardi 29 mars 2011 à 18h03
Deschamps : "ça ne m'intéresse pas"
Fanni veut sa place en équipe de France

Carlos Mozer : son actualité

41 réactions à cet article
29/03/2011 à 18:09
canaHeinze
OM

on avait vraiment des tueurs a gage derriere boli di meco casoni ou comment déboiter les rotules adverse

29/03/2011 à 18:16
DEZ le roi du pétrol
DEZ le roi du pétrol

[i]"A 16 ans, un médecin du club va le gaver d'hormones lui faisant prendre 17 cm en très peu de temps, lançant ainsi la carrière du défenseur qu'il est. "[/i]

C'est sérieux ça OM

29/03/2011 à 18:22
piles
piles

lui c'était un poète, me rappelle d'un penalty qu'il nous avait couté contre le montpellier d'aimé jacquet à l'époque en mettant volontairement la main........il magnait trés bien l'art d'enfoncer ses adversaire, quelle grande époque c'était.

29/03/2011 à 18:24
Gerard Bouchard
Gerard Bouchard

L'inventeur des dents de castor, imité plus tard par RonaldinhoOM

29/03/2011 à 18:27
Eldarion
Eldarion

Le meilleur défenseur de l'histoire du club pour moi. Tous les mecs qui l'ont côtoyé disent de lui que c'était le plus grand, en match et à l'entrainement, avec Forster.

29/03/2011 à 18:27
canaHeinze
OM

et ses taclesOMle defenseur le plus craint de son époqueOM

29/03/2011 à 18:27
homicide
homicide


+1 ca c'etait une bete sur un terrain, il avait peur de rien le carlos les attaquants ils se chiaient dessus, la paire mozer-boliOM

29/03/2011 à 18:28
canaHeinze
OM


et di meco a gauche plus casoni que des guerriersOM

29/03/2011 à 18:46
Mahogany II
Mahogany II

le meilleur défenseur (avec franco baresi) que j'ai pu voir de mon vivant.

29/03/2011 à 19:08
Vasco93
Vasco93


ouais ca se faisait pas des bises et des calins dans les couloirs à cette époque..putain de nostalgieOM

29/03/2011 à 19:10
Don Muchu
Don Muchu

aaahhhh Mozer !!!![img]http://www.footmarseille.com/images/smileys/dwarf.gif[/img]

29/03/2011 à 19:20
Meyer Lanski
Meyer Lanski


On a eu Blanc aussi, que je classerais dans cette catégorie.

Mozer la grande classe, j'étais fan !!

29/03/2011 à 19:40
fonk
fonk

Une legende ce carlos, inoubliable!!!

29/03/2011 à 19:44
fonk
fonk

En tout cas il faisait partie de mes joueurs préférés avec papin, il reste encore mes posters de lui dans mon ancienne chambre de gaminOM

29/03/2011 à 21:02
Dark Simpson
Dark Simpson

son tacle les deux pieds en avant sur ziober était un des plus beaux que j'ai vu en professionnel, bon ok, ziober a eu 14 points de suture, mais quel beau geste!!!! OM
et surtout alors que l'autre saignait sa race sur le terrain, mozer qui met les mains en l'air en disant "je l'ai pas touché"... quel talent.

je me souviens du titre de l'équipe après un match énorme à milan: "mozer, le globule blanc" ou encore de la fois où il a assomé deux grecs en montant sur un cormer, au ralenti, on voit qu'il leur met un monstrueux coup de thorax en l'air et les deux restent ko... un monstre ce type.

29/03/2011 à 22:15
Bombonera
Bombonera


il est pas un peu exagéré ton poste quand meme ,juste maldini m'a plus impressioné que les 2 que tu mentionnes et desailly boli n'etaient pas dégueuxOM

30/03/2011 à 07:55
le cas Bill
le cas Bill

Mozer impressionait par sa puissance, son charisme, sa hargne et il n'avait peur de rien sur un terrain! crois-moi, les attaquants flippaient bien plus en l'affrontant lui que Maldini ou Desailly, même si ils étaient supérieurs à lui dans un registre différent, les attaquants appréhendaient de se retrouver marqués par Mozer.

30/03/2011 à 08:53
WeSKeR
WeSKeR

Merci pour ce super article, bien écrit. Que de bons souvenirs !
Ce qui m'impressionnait le plus à part ses tacles, c'est sa détente impressionnante[img]http://www.footmarseille.com/images/smileys/eek.gif[/img]

30/03/2011 à 09:24
Raph73
Raph73


eh oui c'est sérieuxOMet ça lui a entraîné pas mal de petites blessures par la suite.

Lire les 22 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit