Les grands Olympiens : Franck Leboeuf

  •    
  •    
  • om facebook

Franck Leboeuf est né le 22 Janvier 1968 à Marseille. Il se dirige très tôt vers le football en commençant par jouer dans le quartier où il habitait avec ses amis d'école. A 16ans, il intègre le centre de formation de Toulon, où on le fera jouer défenseur central, poste qu'il ne quittera dès lors plus. Viré en 1986 du centre de formation alors qu'il n'a que 18 ans, il quitte le sud avec sa femme pour aller s'installer en région parisienne à Meaux, club qui végète en troisième division à cette époque. Mais c'est deux ans plus tard que sa carrière décolle réellement. Supervisé durant la saison 87-88 par le Stade Lavallois, alors en première division, à de nombreuses reprises, il convainc par son physique, son jeu rugueux, son placement et ses relances, les dirigeants du Club Mayennais de lui faire confiance.

Malheureusement sa première saison en Division 1 ne se passe pas comme prévue, et le club se retrouve relégué. Il restera en Mayenne jusqu'en Novembre 90, où le RC Strasbourg le recrute. C'est le club Alsacien qui lancera définitivement la carrière de Franck Leboeuf. Il vivra 6 belles années à la Meinau, où il participera à la remontée en D1 du club. En 1995, il y gagnera son première titre avec la Coupe de France et Strasbourg sera lors de la 32ème journée le premier club à faire tomber le grand FC Nantes jusque-là invaincu cette même saison ! Il remporte lors de la saison suivante la coupe Intertoto qui ouvre les portes de l'Europe au club Alsacien. Il connaitra lors de cette saison sa première convocation en bleu, où il sera le n°3 derrière Marcel Desailly et Laurent Blanc.

Son style de jeu l'emmène tout naturellement en Angleterre, et c'est les Blues de Chelsea qui l'engagent en Juillet 1996. Et cette période Anglaise coïncide avec ses plus belles années, que se soit en club où il est incontestablement le pilier de la défense londonienne ou en équipe de France, où il remporte la Coupe du Monde 1998, en remplaçant lors de la finale impeccablement un Laurent Blanc honteusement suspendu après avoir reçu un carton rouge lors de la demi-finale contre la Croatie, et en marquant contre l'Andorre a la 85ème minutes le penalty qui envoie la France à l'Euro, qu'il gagneront par la suite lors de cette finale de rêve contre les Italiens ! Mais c'est bel et bien 1998 qui marquera à jamais la carrière footballistique de Franck. En effet avant de devenir champion du monde, il aura remporté avec son club la Coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe, la Supercoupe de L'UEFA, ainsi que la Coupe de la League. A son palmarès Outre-Manche ajoutez deux Coupes d'Angleterre remporté en 1997 et 2000, un Charity Shield en 2000 ainsi qu'une Coupe des Confédérations en 2001 et vous trouvez un très beau Palmarès.

En 2001, il revient en France dans le club de son coeur, de sa ville ! L'OM versera 1,8 millions d'euros pour l'engager, et il formera durant 2 saisons avec Daniel Van Buyten, l'une des meilleures défenses centrale de ses dix dernières années à l'OM ! Rapidement nommé capitaine, il emmènera le club en 2003 à l'Europe avec Bakayoko et Chapuis en attaque ... Durant cette période, il sera du naufrage national en Corée et au Japon en 2002, les français ne se rappelant de lui que son tacle raté devant El Hadji Diouf lors du premier match, il quittera la France en 2003 pour partir en pré-retraite au Qatar. Il mettra fin à une belle carrière en 2005, qui compte 50 sélections en Bleu et 201 matchs en Ligue 1 ! Depuis, il a embrassé plusieurs carrières, comme acteur que ce soit sur les planches ou sur le grand écran, commentateur télé sur M6 et plus proche sur TF1 lors de la Coupe du Monde 2010, entraineur au Hollywood United en 2007. Il a aussi participé en début d'année à Koh-Lanta où son confort lui aura rapidement manqué.

Ses Années Marseillaises :
Légèrement poussé vers la sortie à Chelsea, il arrive en 2001 au sein d'un club Marseillais en véritable déliquescence. Le club est passé tout prêt de la relégation la saison précédente (15ème à 3 points du première relégable Saint-Etienne), une fois de plus serait-on tenté d'ajouter. L'arrivé d'Alain Perrin sur le banc olympien est déterminante. Avec une équipe sans réelle star, mais avec un bon collectif qui repose sur une grosse défense qu'il dirige de main de maitre avec Daniel Van Buyten, Abdoulaye Meïte et Manuel Dos Santos à ses cotés, l'OM finira 3ème et pourra redécouvrir l'Europe la saison suivante. Mais pour lui, il est temps de partir, car on retient de lui sa boulette en Asie, mais pas tout ce qu'il a fait de bien ... Malheureusement, car l'OM mettra de nombreuses années pour récupérer un défenseur de ce calibre-là, et la stabilité qui en découle. En conclusion, on pourra dire que lors de son passage, Franck aura apporté une assurance défensive malgré quelques erreurs de parcours, mais il aura aussi permis à son niveau de faire remonter le club de standing !

Les Tops et les Flops :
Jamais vraiment reconnu comme star du ballon rond, Franck Leboeuf a quand même un très beau palmarès et a toujours su répondre présent quand on a fait appel à lui ! Rugueux sur l'homme, souvent bien placé, son jeu de tête a souvent été bénéfique pour ses équipes. Il a connu son jour de gloire un 12 Juillet 1998, quand lors de finale de la Coupe du Monde. Il était là, il a fait un match parfait sans fioriture et aura donc participé à la plus belle victoire française de l'histoire du football !
Mais lors d'une Coupe du Monde il a fait aussi des erreurs, et son tacle raté face à El Hadji Diouf qui a précipité la France vers le fond en 2002 reste dans les mémoires.

Geste de Légende :
Andorre - France. La France championne du Monde est tenue en échec en Andorre, réduit à 10 depuis la 25ème minute et l'exclusion de Dugarry, on a besoin d'une victoire pour aller à l'Euro. 85eème minute, penalty pour la France et c'est Franck Leboeuf qui prend ses responsabilités, il envoie le ballon au fond des filets et par la même occasion l'équipe de France en Belgique et au Pays-Bas. On connaît la suite et la fin de l'histoire.

par Cana la star le jeudi 30 décembre 2010 à 23h22
Mozer nouvel entraineur de Naval
Ben Arfa a convaincu les Magpies

Franck Leboeuf : son actualité

89 réactions à cet article
30/12/2010 à 23:34
Oumar78
Oumar78

Quand je pense à Francky je pense à Francis Lalane :

« Sonne la charge Franck ! »

30/12/2010 à 23:47
Sylvain94
Sylvain94

J'aimais beaucoup le joueur, le commentateur c'est tout autre chose

30/12/2010 à 23:52
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Mouais, ça prenait régulièrement l'eau quand même.:/ Comme lors de ce fameux OM-PSG de mars 2003.OM

30/12/2010 à 23:52
$carl€tt
$carl€tt


pourtant il enterre dugarry, lizarazu et CJP réunis

30/12/2010 à 23:54
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Avec ses "But!" toutes les 3 secondes?

30/12/2010 à 23:55
Oumar78
Oumar78


Clair si Perrin va chercher une place en LDC avec l'équipe plutôt moyenne de l'époque c'est surtout grâce a Leboeuf et Van Buyten !

30/12/2010 à 23:57
Sat l'artificier
Sat l'artificier


A la faiblesse de la L1 surtout. Un champion à 68 points, ça te place le niveau.OM

31/12/2010 à 00:01
Oumar78
Oumar78

Peut-être et ce n’était pas une charnière impassable comme tu l'as rappelé y a certains matchs où on a pris l'eau, mais dans mes souvenirs, c'était clairement notre point fort à cette époque-là, la charnière centrale, avec l'expérience de Leboeuf et la fougue de Daniel qui allait souvent marquer son but.

31/12/2010 à 00:05
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Bof, 36 buts encaissés, 11 défaites, 7 ème défense de L1, on peut pas vraiment parler de point fort. Cette année là on a une équipe homogène, avec 2 ou 3 bons joueurs et une tripotée de joueurs moyens dont Perrin à su tirer la quintescence dans un championnat vraiment faible. Mais c'est clair qu'offensivement DVB faisait du bien. Meilleur buteur du club cette saison là il me semble.OM Après faut dire aussi que Leboeuf a joué toute la saison sur une patte, avec son fameux bandage qui lui prenant toute la jambe.OM

31/12/2010 à 00:08
Oumar78
Oumar78

Ouais c'est vrai mais après les stats ne dépendent pas uniquement de nos deux défenseurs centraux.

Mais ouais Perrin avait bien travaillé vu l'équipe dont il disposait.

31/12/2010 à 00:08
canaHeinze
OM

fernandao chapuis sakho ahlalala que de merveilleux souvenir lorque tu allais floquer ton maillot tu hesitais

31/12/2010 à 00:08
Stev'
Stev'


Duga était pareil au début (sur M6 pendant l'Euro si je me souviens bien) mais il a sans doute beaucoup bossé. Et il a l'expérience maintenant. Enfin il reste détestable de bien des manières.

Leboeuf commente 3 matchs tous les 4 ans, c'est pas l'idéal. Il a le mérite de ne pas trop de prendre au sérieux au micro.

Comme joueur, tout a été dit, pas une grande réputation (grâce aux Guignols) mais un défenseur comme on a trop peu vu ici ces dernières années (il a fallu que Deschamps signe pour qu'on bosse enfin ce domaine). Rarement génial mais il répondait quasiment tout le temps présent.

31/12/2010 à 00:10
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Le plus beau but de notre saison était l'oeuvre de Salomon Olembé contre Lens, ça rend nostalgique.OM

Enfin on oublie trop souvent que cette saison 2002-2003 est le point de départ de ce qu'est l'OM actuellement. On peut dire ce qu'on veut de Bouchet, mais il a relancé le club alors qu'il était au fond du trou, même s'il a merdé sur la fin.

31/12/2010 à 00:14
canaHeinze
OM


perrin avait bien bosse cette annee la il a tire le meilleur des joueurs qu'il avait

31/12/2010 à 00:16
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Oui c'est ce que je disais, il pouvait vraiment pas faire mieux. Son erreur la saison suivante a été de trop chambouler l'équipe. Même si c'était trop moyen et qu'il fallait la renforcer, il aurait du se contenter d'1 recrue par ligne. Sans stabilité on était obligé de se planter en championnat.

31/12/2010 à 00:18
canaHeinze
OM


oui et non le niveau du championnat en 2004 etait quand meme eleve il fallait du lourd pour concurrencer le psg d'heinze et pauleta le lyon d'essien et junipute le monaco de giuly

31/12/2010 à 00:20
Sat l'artificier
Sat l'artificier


Ce que nous n'avons pas fait. Après la saison 2002-2003, les dirigeants et Perrin se sont trop emballé, ils ont voulu jouer le titre trop vite, alors qu'il aurait fallu se péréniser sur le podium. On a eu le même problème la saison d'après, quand on a vendu Drogba et qu'on a recruté 15 joueurs... impossible de faire une bonne saison dans ces conditions.

31/12/2010 à 00:23
canaHeinze
OM


et anigo qui vont van buyten au mercato hivernale il m'a tue le nigaud sur ce coup la OM

31/12/2010 à 00:25
Sat l'artificier
Sat l'artificier

Pour prendre David Sommeil à la place OM

Lire les 70 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit