OM-Le Havre 2-0 : Classe biberon au pouvoir

  •    
  •    
  • om facebook

Décidément le scénario récurrent depuis le début de saison a encore fonctionné. Après une claque, l'OM se rebiffe. Après une défaite contre une grosse cylindrée, il se venge illico sur un plus petit que lui. C'est pas très moral dans une cour de récré mais dans ce championnat au demeurant bien faible, çà fonctionne très bien et çà permet de rester au contact des mignons de son altesse sérénissime au firmament de la Ligue...

Inutile de tergiverser, le grand bonhomme de ce match est et restera Sytchev, le prodige au visage de poupon. D'entrée de jeu, il mit le feu à la défense havraise, mystifia deux défenseurs à coup de crochet intérieur et marqua dès la seizième minute un but somptueux de l'intérieur du gauche. Il est bien la star annoncée, le jeune homme venu de l'Oural.

Le grand froid qui s'était abattu sur le Vélodrome dut lui rappeler sa Sibérie natale car son inspiration était sans limite. Pour preuve, sa roulette russe dans la surface, en fin de première mi-temps, ne laissa personne de glace malgré le climat hostile. Le prudent Perrin qui le ménageait depuis son arrivée, l'avait enfin aligné d'entrée en championnat. Il ne doit pas le regretter, le bougre. Idem pour Gafour qui livra une prestation fort honnête pour sa première titularisation. Place aux jeunes, telle pourrait être la devise de la soirée.

Pour le reste, l'OM n'écrasa pas les débats. Il se contenta de gérer son avantage, reculant même parfois de manière sensible. Il produisit néanmoins un match sérieux et aurait pu clore les débats plus tôt sans la maladresse chronique de Bakayoko. Mais heureusement, à la cinquante et unième minute, l'inévitable Van Buyten frappa encore victorieusement suite à un cafouillage de la défense normande.

C'est vraiment de l'or en barre, ce type là ! Il est partout. Omniprésent en défense centrale, voilà maintenant qu'il marque à chaque match. Le seul bémol, c'est qu'il va vraisemblablement nous quitter bientôt, attiré qu'il est par les sirènes sonnantes et trébuchantes du Manchester de Sir Alex.

Après le but du colosse de Chimay, Runje dut mater quelques rébellions havraises mais le score resta en l'état. Pour l'heure, trois points de plus dans l'escarcelle phocéenne. L'OM reste en course pour la Ligue des Champions. Plus si affinités...

par Boeuf Mode le jeudi 06 février 2003 à 03h35
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM