OM - Spartak : des raisons d'y croire !

  •    
  •    
  • om facebook

Avec seulement 5 points engrangés en 5 rencontres, l'OM fait un début de saison relativement médiocre. Certes le désordre estival et l'arrivée tardive des 2 principaux renforts ont joué certainement dans les esprits des joueurs mais de tels résultats ne peuvent s'expliquer uniquement au regard de cela. L'OM doit se guérir mais au préalable, il est nécessaire de faire le bon diagnostic.


Une attaque en devenir
Bien que sans André Ayew suspendu et sans Loïc Rémy blessé, l'attaque de l'Olympique de Marseille a eu bien des opportunités face à un Ruffier toujours impérial au Stade Vélodrome. Pour la première fois titularisé à la pointe de l'attaque phocéenne en match officiel, André-Pierre Gignac a beaucoup tenté ... trop peut-être. Agaçant déjà lors de sa rentrée face à Bordeaux, le martégale a trop souvent choisi la solution individuelle alors que des coéquipiers étaient mieux placés que lui. L'ancien buteur toulousain parait bien trop juste physiquement pour faire les bons choix. On peut donc en conséquence être optimiste pour l'avenir d'autant que Rémy et Ayew ont montré de bonnes choses face aux Girondins.

Un milieu peu conquérant
Sans Edouard Cissé suspendu, Didier Deschamps a du une nouvelle fois composé en alignant Charles Kaboré en sentinelle devant la défense. Peu habitué à ce poste ces derniers mois, l'international burkinabé a manqué de puissance dans l'impact physique pour faire exploser le milieu monégasque notamment en première période. Dans le domaine aérien, les olympiens ont été en deçà des attentes pour un tel match. Dommage car, la conquête du milieu est souvent la clé d'une rencontre. La deuxième période a montré malgré tout, à la faveur d'une grosse baisse de régime adverse, que le milieu olympien savait prendre le match à son compte. Un bon point pour l'avenir !

Une défense friable
Avec 8 buts encaissés, la défense de l'OM est la pire défense de Ligue 1 avec Arles-Avignon et Lens. Les absences de Souleymane Diawara (blessé), de Gabriel Heinze (à court de forme) et de Stéphane Mbia (blessé ?) ont pesé lourd depuis ce début de championnat. Leur retour devrait régler une bonne partie des problèmes que connait ce secteur de jeu. Déjà contesté par certains, Cesar Azpilicueta doit lui s'adapter à un système de jeu très différent de celui pratiqué en Liga mais son talent est réel. Les prochains mois devraient le prouver.


L'Olympique de Marseille fait un début de saison plus que poussif mais il n'est pas encore temps de s'alarmer. Nos rivaux historiques (Lyon et Bordeaux) sont tout autant dans la panade actuellement et les leaders aujourd'hui ont peu de chances d'être dans les premiers demain ! Toutefois, le staff phocéen devra rapidement inverser la tendance, en particulier à domicile, sous peine de voir le public se retourner dans les prochaines semaines. C'est souvent arrivé par le passé mais jamais agréable à vivre ! Autant donc l'éviter ...

par TontonFlingueur le mardi 14 septembre 2010 à 20h11
Cissé prolonge jusqu'en 2012
Riolo : "une indéniable détermination"

Mathieu Valbuena : son actualité