OM-Créteil 4-0 : Une formalité

  •    
  •    
  • om facebook

Rencontre à priori déséquilibrée sur le papier pour ce 1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue, le co-leader de L1 sur son terrain face à Créteil, anonyme pensionnaire de L2 occupant la 8ème place de son championnat.

David contre Goliath, le pot de terre contre le pot de fer...



Faut pas rêver pour les Cristoliens, c'est fini Noel, Tosi lui même craint une déroute, c'est dire le moral des troupes. Mais on est tellement habitués ces derniers temps a en avoir pour notre argent dans les deux coupes nationales. Les clubs de l'élite se compte sur les doigts de la main, la faute à qui ???

aux cent joueurs Français évoluant à l'étranger ? aux dirigeants ? ou aux clubs phares eux-mêmes?...



L'OM est prévenu, les Cristoliens même en annoncant leur mort préméditée dans les journaux à scandales tenteront le tout pour le tout, pour cela ils essayeront de s'appuyer sur la présence de trois anciens Olympiens, Libbra, Blondeau et Porato. Les deux derniers ayant même disputés la finale de l'UEFA en 99 à Moscou.



A Marseille après le succès face aux Rennais, Perrin reconduit à peu de chose près l'équipe victorieuse, seul Fernandao et Bakayoko sont remplacés par Olembé et Sytchev, lequel est titularisé pour la première fois par Perrin. le coach Phocéen ne préserve aucun de ses joueurs en vu du match très important de mardi soir face à la jeunesse Auxerroise. Meité et Leboeuf répondent toujours absents, après leurs suspensions, cette fois-ci c'est physiquement qu'ils ont déclinés l'invitation. Bakayoko omniprésent face a Rennes a du déclarer forfait à la dernière minute, Fernandao pas très valide non plus le supplée sur le banc de touche. Swierczewski sur le banc dispute ce soir son dernier match de la saison sous les couleurs Marseillaises, son prêt à Birmingham débutant lundi.



la composition Marseillaise:

Runje - Dos Santos (Cap), Ecker, Perez, Van Buyten - Celestini, Hemdani, Johansen, Olembé - Chapuis, Sytchev

remplaçants: Carasso, Laurenti, Marsiglia, Swierczewski, Fernandao



A Créteil on n'a pas joué en match officiel depuis le 19 décembre, soit un mois sans compétitions dans les guiboles, seul une garden-party cette semaine face à la réserve du PSG (3-3) aura meublée la préparation de ce match de Coupe de la Ligue.

Le match de championnat de mercredi reporté, Tosi fait contre mauvaise fortune bon coeur, de toute façon il n'a pas le choix, le gel dans la région Parisienne en a décidé ainsi, même si le grand frère de la porte de St-Cloud a pu jouer à la même heure dans son jardin à quelques hectomètres de la...

Les atouts de Créteil reposeront sur les épaules de Porato, Blondeau, Vega, Dallet et Libbra.



La composition Cristolienne:

Porato - Blondeau (Cap), Genton, Mamouni, Norbert - Vega, N'Diaye, Tavares, Buengo - Dallet, Libbra

remplaçants: Legrand, Martineau, Rott, Bettoni, Bouger





PAS DE TEMPS A PERDRE



Mr Auriac siffle le coup d'envoi devant une assistance clairesemée de 30.000 spectateurs.

Départ en fanfare, on joue depuis à peine 30 secondes que Chapuis s'en va crucifier Porato sur une incompréhension de la défense Cristolienne. L'OM a décidé de prendre le taureau par les cornes en ce début de rencontre, Créteil a du mourron à se faire.(1-0)



D'autant que les Marseillais ne relachent pas leur pression, trois minutes plus tard, sur un centre de Pérez, Chapuis est tout proche d'inscrire son second but dans cette partie mais l'attaquant Phocéen est signalé hors-jeu.



Marseille déroule, laisse venir Créteil qui se découvre et permet à Sytchev sur deux occasions de se mettre en valeur mais sans rééllement inquiéter Porato.



La main mise sur le match des Marseillais obligent les banlieusard Parisiens à jouer des coudes et même plus, ça joue dur, Heinze fait des émules du côté de Duvauchelle...



CRETEIL ESSAYE, MARSEILLE TRANSFORME



Première occasion pour Créteil à la 33ème minute, mais quelle occasion ! Buengo décalé par Libbra n'a plus qu'à pousser le cuir dans la cage de Runje, mais le gardien Croate sort un arrêt d'on ne sait trop ou... Apparemment Buengo a bien étudié le jeu de Baka.



Qu'importe, ça ne fait pas froid dans le dos des Olympiens, à la 40ème minute, Celestini lobe superbement la défense de Créteil pour servir Chapuis qui ne se fait pas prier pour glisser le ballon entre les jambes du portier Cristolien.(2-0)



A 2-0 la messe semble dite du côté du vélodrome mais attention à la suffisance du côté Marseillais, c'est d'ailleurs à ce niveau que les principales équipes de L1 ont pêchés face aux plus petits.



SYTCHEV MET LE FEU



Sytchev accroché aux abords de la surface obtient un très bon coup-franc botté par Celestini qui est détournée en corner par le mur Cristolien (46ème).



Le Russe intenable se crée une nouvelle occasion mais son tir passe à côté.(53ème)



Créteil fait de la figuration, on en attendait pas plus.



A la 74ème minute, Sytchev plein axe fait un double passement de jambes façon Zidane ou Denilson, puis enroule son ballon qui heurte le coin droit de la lucarne du but gardé par Porato, dans la confusion qui règne, le ballon revient dans les pieds de Johansen qui reprend de volée mais son tir heurte la barre au même endroit que le Russe. Cocasse vous avez dit cocasse ?



Pas de chance ni pour l'un ni pour l'autre mais ce n'est que partie remise.



SYTCHEV ENFIN



10 minutes plus tard Sytchev encore lui bénéficie d'une très bonne relance de Runje, l'ancien joueur du Spartak Moscou file droit au but et se dégage de son garde du corp, feinte Porato qui se couche, Sytchev n'a plus qu'à le crucifier. C'est du grand art ! (3-0)



PIOTR POUR SA DERNIERE



Swierczewski finira d'achever les souffrances des Cristoliens dans les arrêts de jeu sur une superbe remise en retrait de la tête de Sytchev (encore lui), le Polonais reprend de demie-volée pour ce qui sera certainement son dernier but sous les couleurs Marseillaises. (4-0)



Score sans appel pour Créteil qui ne s'est procuré qu'une seule occasion de toute la partie, et même si celle ci aurait pu semer le doute dans la tête des Phocéens, il en aurait fallu beaucoup plus pour espérer éliminer une équipe en pleine confiance actuellement.



Chapuis aura scellé a lui seul le destin de ce match grace à deux éclairs de génie, mais Sytchev aura vraiment éclaboussé de toute sa classe le reste du collectif Marseillais avec un but en prime. Johansen encore et toujours, digne descendant d'Atilla n'a pas laissé une miette sur son passage, Celestini dans un rôle moins obscur que celui de récupérateur aura fait également une très bonne partie. Le reste de l'effectif est à créditer d'un match honorable même à 3-0 quand le match semblait plié.



L'autre bonne nouvelle c'est qu'aucun joueur Marseillais n'a reçu de cartons, c'est dire le sérieux avec lequel l'OM avait préparé ce rendez-vous.



Marseille connaitra le nom de son futur adversaire pour les 1/4 de finale le 27 janvier.



Prochaine échéance pour les Phocéens mardi prochain et ce déplacement à Auxerre qui s'annonce palpitant à tous les niveaux, des duels de fous furieux, le 1er face au 3ème, Roux/Perrin, Van Buyten/Cissé, Boumsong/Sytchev...



Une défaite en Bourgogne ne remettrait rien en cause, à condition d'essayer quelque chose et de ne pas refaire le même timide scénario qu'à Gerland...

Une victoire permettrait de garder à distance des Auxerrois qui se font de plus en plus menaçant...

par nass le dimanche 19 janvier 2003 à 01h32
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM