17 ans de galères !

  •    
  •    
  • om facebook

29 mai 1993. L'OM vient de remporter un Clasico de légende grâce à des buts de Rudi Völler, Basile Boli et Alen Boksic. Le spectacle sur le terrain est à la hauteur de l'ambiance qui règne dans les tribunes. Les supporters, déchainés, fêtent à la fois le titre obtenu contre le grand rival parisien et la Coupe d'Europe ramenée de Munich. Euphoriques, ils ne se doutent certainement pas qu'ils seront sevrés de trophées 17 ans durant.


Championnat 1994 : le PSG remporte la mise
Les Phocéens ont eu le mérite de terminer à la seconde place malgré toutes les attaques médiatiques subies tout au long de l'année. L'extraordinaire seconde partie de saison de Sonny Anderson, recruté au Servette Genève en tant que joker en novembre 1993 et auteur de 16 buts en 20 matchs, n'a pas suffit. Le PSG, amené par Raï, Valdo et David Ginola remporte le titre de champion de France. L'OM, qui n'a pourtant pas perdu face à son grand rival (victoire 1-0 à l'aller, match nul 1-1 au retour) et qui a été privé de participation à la Ligue des Champions, la Supercoupe d'Europe et la Coupe intercontinentale, est relégué en division 2 au terme de la saison. Des souvenirs douloureux, la fin d'une époque.

Championnat 1999 : le championnat de la honte
Il a fallu cinq ans à l'OM pour jouer à nouveau les premiers rôles de l'élite française. Sous l'égide de Rolland Courbis, une équipe s'est créée. Andreas Kopke, Laurent Blanc, Robert Pirès, Christophe Dugarry, Florian Maurice et Fabrizio Ravanelli sont les nouvelles stars du Vélodrome. Pourtant, en cette saison, Marseille craque dans la dernière ligne droite. Les Phocéens s'inclinent notamment à Paris après avoir mené 1-0. Lors de la dernière journée, le PSG offre le titre aux Girondins en perdant à domicile dans des conditions suspectes. Le transfert d'Ali Benarbia de Bordeaux à Paris pour une somme dérisoire quelques semaines plus tard n'y changera rien : LFP ne juge pas bon d'ouvrir une enquête.

Finale de la Coupe de l'UEFA 1999 : Bologne a coûté cher
La bagarre entre les Phocéens et les Bolonais à l'issue de la rencontre retour a été d'une violence rare. Christophe Dugarry a notamment distribué de jolis crochets tandis que Patrick Blondeau, par la suite non reconnu sur les images par l'UEFA en raison de son crâne rasé, donnait des coups de têtes aux CRS italiens pourtant munis de casques. L'honneur est sauf mais Christophe Dugarry, Hamada Jambay, Fabrizio Ravanelli, Peter Luccin et William Gallas sortent suspendus de ces demi-finales. L'OM s'incline 3-0 contre Parme. Laurent Blanc a notamment réalisé une grosse bourde. Quelques années plus tard, les médias italiens diffusent une vidéo montrant Fabio Cannavaro entrain de s'injecter un produit suspect dans les veines la veille de la finale.

Finale de la Coupe de l'UEFA 2004 : Collina sans pitié
Cinq ans plus tard. L'OM de Didier Drogba affronte le FC Valence après un parcours exceptionnel en C3 : repêchés des poules de Ligue des Champions, les hommes de José Anigo ont éliminé successivement Liverpool, l'Inter Milan et Newcastle. Les 8 000 supporters marseillais qui ont fait le déplacement à Göteborg vont néanmoins rapidement déchanter : Pierluigi Collina siffle un pénalty contre l'équipe marseillaise et expulse Fabien Barthez juste avant la mi-temps. L'OM perd pied et s'incline 2-0. La double sanction et les sourires échangés entre l'arbitre et les Espagnols feront longtemps polémique après le match, tout au moins en France. Du côté des supporters, on commence à se dire que cet OM est maudit...

Finale de la Coupe de France 2006 : une défaite qui fait mal
Marseille retrouve son grand rival au Stade de France. Les supporters sont tendus comme des strings : 20 000 supporters de chaque camp se font face dans l'antre parisienne. Quelques mois auparavant, l'Olympique de Marseille, grâce à un but resté dans les mémoires de Lorik Cana, a mis fin au signe indien qui le condamnait à ne plus gagner contre le PSG. Hélas, malgré un effectif intrinsèquement supérieur, l'OM de Jean Fernandez s'incline 2-1. On retiendra l'énorme faute de Bernard Mendy sur Mickael Pagis dans la surface de réparation, l'attaquant sera blessé durant plusieurs mois, et le but hors norme de Vikash Dhorasoo. Gros coup dur pour les supporters...

Finale de la Coupe de France 2007 : Sochaux in extremis
Un an après la déconvenue subie contre le PSG, l'OM a l'occasion de prendre sa revanche contre le FC Sochaux. Confiants, bon nombre de supporters se rendent dans la capitale afin d'assister au premier titre du club depuis 1993. Malgré une très belle prestation de Djibril Cissé, lequel inscrit un doublé, les Olympiens se font rattraper en seconde mi-temps puis en toute fin de prolongation. La présence d'un chat noir, dont on ignore toujours l'identité malgré quelques suspicions, dans le stade conduit à une nouvelle défaite, cette fois-ci aux tirs au but. RLD indiquera à Franck Ribéry, lequel s'est dégonflé au moment d'aller tirer son pénalty, son souhait de le voir accepter la proposition du Bayern Munich quelques jours plus tard.

Championnat 2009 : Blanc stoppe l'OM
Leader de la Ligue 1 de la 31ème à la 35ème journée, Marseille se prend à rêver d'un possible titre. La défaite 3-1 concédée contre Lyon au Stade Vélodrome lors de la 36ème journée a néanmoins raison de tous les espoirs marseillais : Karim Benzema a choisi un bien mauvais jour pour retrouver son niveau. Par ailleurs, Bordeaux, mené par un Yoann Gourcuff en surrégime et entraîné par un Laurent Blanc à qui tout réussit, termine la saison en trombe, enchainant onze succès consécutifs. Adulé par les supporters, Eric Gerets, qui gère pourtant son effectif de main de maître, quitte le club sans avoir gagné un seul titre. Il sera imité quelques semaines plus tard par le président Pape Diouf : une nouvelle page se tourne.


Le bonheur suscité par les deux trophées obtenus est d'autant plus important que l'attente a été longue et le sort cruel. Chacun des acteurs de la maison marseillaise des 17 dernières années, à quelques exceptions près, mérite d'être associé à cette double victoire. On a également une pensée pour tous les jaloux qui s'en sont pris à l'OM, de 1993 à aujourd'hui : le club n'est ressorti que plus populaire de tous ses tourments. Espérons que cette réussite laisse présager un glorieux avenir.

par Meyer Lanski le mercredi 12 mai 2010 à 06h49
Valbuena : "j'en ai pleuré"
Lucho ne sera pas à la Coupe du Monde !

Robert-Louis Dreyfus : son actualité

40 réactions à cet article
12/05/2010 à 08:59
marsattaks
marsattaks

Super édito ! La fin est très juste. Ces deux titres vont révéler la rage et la haine qui habitent certains, envers un club qui quoi qu'on dise, est le club le plus populaire et le plus fédérateur de France. Ces deux titres ne sont que le début d'une nouvelle ère qui donnera une série de titres. Vivement l'an prochain qu'on remette ça.

12/05/2010 à 09:04
pagis83
pagis83


Et d'ici le 28 juillet on pourrait brandirr le 3ème avec le trophée des championsOM

12/05/2010 à 09:10
Pastaga
Pastaga

On a toujours dit que l'OM c'était un phoenix qui renait toujours de ces cendres et on l'a de nouveau prouvé OM

12/05/2010 à 09:34
karimolympien
karimolympien

Trés bon edito!
Résumé comme ca, on a pas l'impression qu'on parle d'une période de 17 ans...

Faudra peut etre faire le meme édito mais avec toutes les années
car meme les saisons lors desquelles on a flirté avec la relégation, il y a eu un part d'émotion et ca a posé les bases de ce qui nous arrive aujourd'hui

12/05/2010 à 09:43
bongo
bongo

ouais, y'a eu ces moments là et le but de bakayoko qui nous permet de rester en D1 ...

Mais 99, pas a dire : même sans trophées, les coups de boules aux casques resteront dans les annales !! J'en rigole encore OM

Quand a Cannavaro et Veron ... quand je vois des fans de l'OM les aduler, je ne comprends pas ...
Le gars se bourre de créatine, en fin de saison, devant une caméra .. a ce moment là de la préparation, a part pour cacher de l'EPO, pour quoi faire cette injection ?

On a souvent été mauvais, on s'est souvent fait enfoncer avec graviers par la ligue, le TSM (Tout sauf Marseille - Que Kambouaré a cassé cette saison, grâce soit rendue a son sens de l'honneur - ), les autres supporters de la France, la police Espagnole, les présidents successifs depuis Mitterand, etc ....

Maintenant, on peux jouir de les voir tous rager ! Le Dragon est de retour !

12/05/2010 à 09:44
eatbal
eatbal


Par emotion, tu parles des pics de tensions provoqués par les ratés de Bakayoko ? OM

12/05/2010 à 10:05
fonk
fonk

L'om le club qui ne meurt jamais!!!

12/05/2010 à 10:38
marsattaks
marsattaks


Avec un stade entièrement acquis à notre cause OM

12/05/2010 à 10:46
fonk
fonk

Meme en periode de galere, j'ai beaucoup eu de frisson,

entre la montée en D1 apres une deuxième saison compliquée, dreyfus, ravanelliOM , la finale de la coup d'uefa, la premiere place en 1999 volée, la bourde vlontaire de courbis, la descente aux enfers avec le match de la délivrance et de la peur contre sedan, jardel bloqué à l'aeroport lol, bakayoko, Abel Braga , trevisan lol, Marcelinho, Calandria l'eternel absent lol, dill, Pouget, tuzzio, Andre Luis, Rivera, belmadi, Yobo, OM , bouchet, un om en fin dans le haut du tableau, on a eu aussi drogba et ses 35 buts, le retour de barthez,la finale de la coup d'uefa contre perluigi collina, el capitaine cana, pape diouf, anigo, gimenez, olembe, oruma, arrache, emon, mbami, bamogo, samassa, deruda, zubar, les galeres en defense, ribery, la coupe à toto, KASHKAR, niang, cissé,gerets, Erbate LOL, mandanda, carquefou lol, le retour de l'om dans le haut du tableau, avec des qualifications en ligue des champions,deces rld, dassier, le retour de la legende deschamp, lucho, diwara, mbia et enfin un doublé coupe championnat, bref merci pour ce que j'ai pu vivre en 17 ans, c'etait sensationnel OM!!!

Vive l'om!!!

OMOMOMOMOMOM

Et pour finir!!!


http://www.dailymotion.com/video/x56gme_ibrahima-bakayoko_sport

OMOM

12/05/2010 à 10:53
pandaemonium.0
pandaemonium.0

bel édito OM

En revanche dire qu'il y avait 20.000 supporter de chaque coté à om-psg, euh... j'y étais et c'était plus 25.000/55.000 OM

12/05/2010 à 10:58
pagis83
pagis83


Ben Harfa va mettre la misère à psg.OM

PS : Le père d'Hatem a évolué dans la séléction TunisienneOM

On sera chez nous !

12/05/2010 à 11:03
Pi
Pi

Putain 17 ans! [Mode Chirac/guignols OFF]

12/05/2010 à 11:22
Bonanza
Bonanza

Sympa l'edito ...du coup ça fait remonter ces vieux souvenirs qui font mal ...et les titres (enfin) de cette année sont d'autant plus jouissif ... OM

PS: il n'y a plus de doutes pour le chat noir !!OM

12/05/2010 à 11:32
roscoe om
roscoe om

Patrick blondeau qui donne des coups de boule aux crs .........................qui eux ont des casques OM c'est un fou

12/05/2010 à 11:35
pagis83
pagis83


Comment a-tu fais pour oublier Toridis 1ere match 2 butsCSC et l'inoubliable :

http://om.zone.free.fr/ANIMS/Nakata_style.gif

OM

12/05/2010 à 11:46
fonk
fonk


OMOMOMnakata!!!

Ah oui j'ai oublié toridis, merci pour le rappelOM!!! OMOM


Et je note aussi la classe intégrale, monsieur pagis!!! OMOMOM

12/05/2010 à 11:49
pagis83
pagis83


On avait du lourd quand même.OM

"Môsieur Pagis"OM

12/05/2010 à 12:40
Ultra for ever
Ultra for ever


Torisi, pas torosidisOM

12/05/2010 à 13:02
Roquevaire
Roquevaire

Très bon édito, mais qui traduit plus les quelques moments de lumière partielle au milieu de la galère plus profonde qu'on a connue pendant 17 ans :
- au bord de la relégation en 2000 et 2001
- Bernard Casoni entraîneur
- l'instabilité présidentielle post-Marchand
- la mascarade "Tapie 2", avec valse des entraîneurs et des joueurs (aussi nuls les uns que les autres)
- l'explosion en vol du duo Bouchet-Perrin
- la plus belle équipe depuis 10 ans
- la vente de notre meilleur élément à la fin de chaque saison
- Albert Emon entraîneur et le club à la 19e place au bout de 10 journées...

ça c'est de la vraie galère.

Lire les 21 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit