TFC 1-2 OM : Brandao qualifie Marseille !

  •    
  •    
  • om facebook

Pour avoir laissé sur le banc ses deux buteurs de la rencontre face au LOSC, Didier Deschamps a grillé les chances de l'Olympique de Marseille pour le titre ! Privilégiant la Coupe de la Ligue alors que le championnat demeurait jusque-là la priorité, le coach marseillais joue gros ce soir face à Toulouse pour cette demi-finale. Marseille ne pourra compter sur Mandanda et Heinze blessés, sur Cheyrou suspendu mais enregistre le retour de Brandao ! Nous verrons si le brésilien aura l'impact espéré !


Le match:
Andrade dans les buts. Kaboré, Diawara, Mbia et Bonnart en défense. Cissé, Lucho, Valbuena et Abriel au milieu. Niang et Brandao en attaque.

Débuts laborieux des phocéens qui semblent bien plus empruntés que leurs adversaires. Les coéquipiers de Niang peinent à s'approcher des buts de Valverde. Comme face à Montpellier, les olympiens se font physiquement marcher dessus.

12ème minute: sur un coup-franc de Valbuena, Mbia hérite d'un bon ballon aux 6 mètres et dévisse une reprise de volée facile au dessus de la transversale
18ème minute: Lucho efface Congré et place un gauche qui n'accroche pas le cadre
19ème minute: Gignac contrôle de la poitrine et adresse une reprise de volée non cadrée

Deux tirs non cadrés sur deux pour les olympiens ! Dans ces conditions, difficile de marquer ! En face, le TFC fait tout de même pâle figure !

27ème minute: très bon enchainement entre Niang, Lucho et Valbuena qui hérite d'un centre de l'argentin, contrôle le ballon mais frappe trop mollement pour mettre en danger le portier toulousain
29ème minute: profitant d'un appel sans ballon de Bonnart, Valbuena repique au centre et frappe encore hélas trop mollement pour mettre en danger Valverde

Marseille a pris le contrôle du jeu mais Brandao et Niang ne paraissent pas au mieux pour le moment ! Particulièrement le sénégalais ! D'où les difficultés olympiennes à porter le danger et à concrétiser les quelques occasions qu'ils se procurent !

44ème minute: centre parfait de Brandao pour Niang qui rate très largement une tête pourtant immanquable !
45ème minute: frappe du gauche de Gignac non cadrée

Voilà deux occasions très nettes que les marseillais mangent lors de cette première période ! Cela pourrait laisser beaucoup de regrets si le score en restait là ! Les deux attaquants sont en tout cas très peu soutenus par les milieux ce qui peut expliquer peut-être le faible rendement de Niang et Brandao durant cette première mi-temps.

46ème minute: sur le côté gauche, Gignac repique au centre, efface Diawara et adresse une frappe sèche captée parfaitement par Andrade
49ème minute: décalé par Lucho, Brandao décoche une frappe lourde qui passe de très peu à côté du poteau droit de Valverde
50ème minute: dans une position excentrée, frappe de Lucho non cadrée
54ème minute: coup-franc de 25 mètres de Machado qui passe très loin du cadre

Toulouse domine en ce début de seconde période et se créé de réelles opportunités. Marseille recule ! Gare aux désillusions !

1-0: centre au second poteau d'Ebondo pour la tête piquée parfaite de Gignac qui trompe Andrade (56ème minute)

L'excellent buteur provençal a frappé et lui n'a pas besoin de 45 occasions pour ouvrir son compteur ! Deschamps a le masque et des raisons de l'avoir ! On peut aussi noter que le but est 100% marseillais avec Ebondo au centre et Gignac à la tête !

62ème minute: sortie de Valbuena et rentrée de Ben Arfa
70ème minute: rentrée de Koné et sortie de Abriel

Deschamps opte pour un schéma résolument offensif avec 3 attaquants ! Seul Cissé aura un rôle défensif au milieu !

76ème minute: sur une passe de Lucho, Koné se retourne et adresse une frappe sans danger

Énorme passivité des olympiens incapables de se révolter et de s'arracher. L'état d'esprit n'est pas bon dans cette équipe et les derniers résultats en attestent !

1-1: totalement à la ramasse depuis sa rentrée, Ben Arfa fixe 3 toulousains et adresse un centre parfait pour Brandao qui propulse un coup de tête parfait croisé hors de portée de Valverde (87ème minute)

Égalisation inespérée des marseillais qui étaient totalement aux fraises depuis le début de la seconde période. Brandao ouvre le score sur sa seule réelle occasion.

88ème minute: missile de Braaten qui n'accroche pas le cadre

Score de parité au terme du temps règlementaire. Nous aurons donc droit à 30 minutes de prolongation !
Les marseillais débutent en tout cas mieux cette prolongation qu'ils ne l'avaient fait pour la seconde période où les phocéens avaient été dominés tactiquement, techniquement et physiquement.

94ème minute: coup-franc bien placé à 22 mètres de Ben Arfa frappé dans le mur
97ème minute: corner de Didot pour la tête de Cetto qui passe au dessus du cadre
100ème minute: bonne intrusion de Cissé dans le camp du TFC pour Brandao qui décale Koné dont la frappe passe largement au dessus des buts
101ème minute: alerté par Koné, Brandao crochète dans la surface mais ne cadre pas son droit
102ème minute: bel enchainement technique ponctué par une frappe du gauche qui passe de peu à côté

Que de frappes non cadrées à nouveau côté phocéen ! Un peu plus d'application dans le dernier geste permettrait aux phocéens d'avoir un large avantage sur leur adversaire.

1-2: dans une position où tous les toulousains avaient anticipé un centre, Brandao allume son gauche et laisse Valverde bloqué sur ses appuis (105ème minute)

108ème minute: sortie de Niang et rentrée d'Hilton

Le brésilien joue au milieu, Deschamps préférant conserver sa charnière centrale actuelle avec Mbia et Diawara. On peut le comprendre.

110ème minute: centre en retrait de Didot pour le pointu de Gignac captée par Andrade
114ème minute: alerté en profondeur, Ben Arfa mange la feuille de match en oubliant deux de ses coéquipiers et en tentant un lob bien suffisant

Grosse bataille des deux équipes devant la défense olympienne. Plus que quelques minutes avant la fin de prolongation ! La qualification ou pénaltys ?

117ème minute: sur un corner toulousain, tête de Congré sauvé sur sa ligne par Bonnart


Conclusion:
Peu à leur avantage durant ce match, les Olympiens doivent leur salut à leur attaquant brésilien qui a été ce soir d'un réalisme dont il n'est pas coutumier. Tantôt passeur ou fixateur de défense, l'ancien pensionnaire du Shakhtar Donetsk a remis ses coéquipiers dans la partie puis a donné l'avantage sur un but qu'il ne doit qu'à lui (ce qui est aussi assez rare chez le sud-américain). Les Marseillais auront donc une nouvelle chance d'aller chercher un titre au Stade de France. On espère que Deschamps saura trouver les mots pour survolter ses hommes dans l'optique de remporter le premier titre de l'OM depuis des lustres.

par TontonFlingueur le mercredi 03 février 2010 à 23h24
Anigo : objectif Coupe de la Ligue
Dassier : "c'est presque irréel"

Brandao : son actualité