OM 2-1 Le Mans : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Bien que rapidement mené, l'OM a renversé la vapeur et a dominé une courageuse équipe du Mans. Le club olympien se relance dans la course pour la Ligue des Champions. A noter la très grosse performance d'Hatem Ben Arfa qui a effectué hier l'une de ses meilleures prestations sous le maillot phocéen.

Laprovence.com : l'OM réagit
Une fois n'est pas coutume, l'OM a été fidèle à sa réputation d'équipe à réaction. Menés très rapidement au score, les Olympiens ont toutefois inversé la tendance en s'imposant par un but d'avance. Et ce malgré les doléances de Didier Deschamps, qui souhaite que sa formation agisse plutôt qu'elle ne réagisse. Car les partenaires de Steve Mandanda n'ont pas pris le match par le bon bout. Mais, au final, ils ont réussi à changer la donne. Et avec un effectif cher à Eric Gerets, puisque seuls Bocaly, Diawara et Cissé n'étaient pas présents l'an dernier. Alors certes, en première période, ils ont été cueillis à froid par le dynamisme manceau à la suite d'un mouvement d'école. Une-deux parfaitement négocié entre Le Tallec et Baal. Ce dernier renverse le jeu et centre pour Helstad. Après un bon contrôle dans la course, le Norvégien sert astucieusement ce même Le Tallec au point de penalty. L'ancien international Espoir n'a plus qu'à pousser le cuir au fond des filets alors que Mandanda reste figé sur sa ligne de but (15e). Le Vélodrome est grippé. [...]
Avec une arrière-garde olympienne sérieuse, Ben Arfa et Valbuena en dynamiteurs de défense, Niang en finisseur hors pair : le tour est joué. Le Mans, de son côté, encaisse son dixième revers de la saison à l'extérieur... en autant de matches !
Trois jours après le match nul obtenu à Bordeaux, Diawara et consorts ont donc réussi à enchaîner. Selon le voeu exprimé par "DD" lui-même. Ce succès leur permet, en outre, de compter 36 points au classement et d'occuper la quatrième place. Au repos ce week-end, l'OM peut souffler...

Lequipe.fr : Hatem, l'OM fort
Si l'OM n'avait pas gagné à domicile face au Mans, premier relégable, mais surtout pire équipe de Ligue 1 à l'extérieur, il aurait fallu sérieusement s'inquiéter. La victoire phocéenne (2-1), ce mercredi, face aux Sarthois, épargne donc quelques soucis à Didier Deschamps, un mois après le dernier rendez-vous manqué au Vélodrome contre Auxerre (0-2). Mieux que cela : elle a sans doute permis à Mathieu Valbuena et Hatem Ben Arfa, auteur de son meilleur match de l'année, de se rappeler aux bons souvenirs, voire de se réconcilier avec leurs supporters. Outre le bénéfice comptable, voilà qui devrait considérablement peser sur la fin de saison du club.
Car Didier Deschamps, satisfait de l'apport réel de ses deux milieux de terrain lors de leur entrée en jeu dimanche contre Bordeaux (1-1), avait choisi de les titulariser au détriment de Lucho Gonzalez, laissé sur le banc. Grand bien lui en a pris, car le jeu phocéen y gagna en mouvement, en intensité, grâce à un Ben Arfa entreprenant et généreux. L'ancien Lyonnais était d'ailleurs impliqué sur les deux buts de Marseille : le premier, en obtenant un bon coup franc, sur lequel il trouvait la tête de Brandao. La remise du Brésilien profitait à Niang, dans la surface, tout heureux de marquer de la poitrine (30e). Le second but également, puisque c'était sur une de ses ouvertures que Brandao, encore, obtenait un penalty pour une faute de Roche, penalty transformé par le capitaine sénégalais (56e). [...]

Lemans.maville.com (Ouest France) : Le Mans douché par Niang en seconde période
Après une bonne entame de match, marquée notamment par une frappe de Mathieu Valbuena sur le poteau (7e), Marseille s'est laissé surprendre par une équipe mancelle opportuniste. Sur sa première incursion en territoire adverse, Le Mans a en effet trouvé la faille par Le Tallec, qui a ouvert la marque sur un service millimétré de Thorstein Helstad (15e).
L'OM s'est pourtant rapidement remis dans le sens de la marche en égalisant sur un but chanceux de Niang, dont le mauvais contrôle du ballon a finalement trompé le gardien sarthois (30e).
L'international sénégalais a doublé la mise en transformant un généreux pénalty accordé par l'arbitre pour une faute du portier manceau sur le Brésilien Brandao (56e). Niang aurait pu ajouter un dixième but à son compteur personnel quelques minutes plus tard, mais l'attaquant marseillais a perdu son duel face à Rodolphe Roche (63e). [...]

Rmcinfo.fr : Ça se bouscule derrière Bordeaux
Marseille n'a pas abandonné ses objectifs d'Europe. Loin de là. Et la prestation des Olympiens contre Le Mans prouve qu'il faudra compter sur l'OM. Cet OM-là est loin d'être génial, mais il sait renverser les situations. Car ce sont bien les visiteurs qui ouvre la marque dès la 16e minute par Le Tallec. Avec Valbuena et Ben Arfa, alignés d'entrée, Marseille ne renonce pas. Un coup franc de Ben Arfa repris victorieusement par Niang (30e) récompense ainsi leurs efforts. Et le Sénégalais prouve qu'il est bien un pion essentiel du dispositif des Phocéens. C'est en effet lui qui marque sur penalty le but de la victoire après une faute sur Brandao (56e). Et s'il n'avait pas été maladroit à la 63e minute, l'ancien Strasbourgeois y serait allé de son triplé. Marseille, aujourd'hui quatrième à trois points de Montpellier, deuxième, est plus que jamais dans la course.

par fdf30 le jeudi 21 janvier 2010 à 11h10
Ben Arfa : Everton revient à la charge
Valbuena : "j'aime ce club"

Mamadou Niang : son actualité