ASSE 2-3 OM : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Après la Coupe de France et Trélissac dimanche (2-0), les Olympiens se sont qualifiés mercredi soir à Saint-Etienne en Coupe de la Ligue (3-2). Un but de Mamadou Niang en toute fin de match a permis à l'OM d'éviter la prolongation, à quelques jours d'une rencontre très importante à Bordeaux.


Laprovence.com : L'OM s'impose sur le fil
Saint-Etienne - OM, c'était déjà l'affiche du mois dernier en Ligue 1. Un match qui ne restera d'ailleurs pas dans l'histoire. 8e minute, le défenseur stéphanois Tavlaridis se faisait exclure pour avoir bousculé Koné qui filait au but. L'OM bénéficiait alors de 82 minutes en supériorité numérique... pourtant, les deux équipes ont fini par se séparer sur un décevant 0-0. Ce soir en revanche, il devait y avoir un vainqueur. [...]
Dans les dernières minutes, Didier Deschamps décide de faire rentrer le jeune M'Bow à la place de Lucho. Un remplacement payant puisque, à la 94e minute, le Sénégalais transmet la balle à Brandao qui file dans l'axe et passe la balle à Niang à l'entrée de la surface. D'un tir du gauche, le capitaine olympien trompe le gardien stéphanois et délivre son équipe. L'OM se qualifie pour les quarts de finale de la coupe de la Ligue, à la plus grande joie de Didier Deschamps qui avait averti déjà hier : "Nous sommes engagés dans quatre comptétitions et il n'est pas question de faire l'impasse sur une." Le message a semble-t-il été bien compris par les Olympiens qui, en 4 jours, ont assuré leur qualification en coupe de France et en coupe de la Ligue.

Lequipe.Fr : Marseille verra les quarts
Largué en championnat par Bordeaux - qu'il visitera dimanche-, l'OM s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la saison 2007-2008 à Auxerre (0-1). Les Verts ont eux montré qu'ils n'avaient pas réglé tous leurs problèmes. Cela faisait une éternité que la tendance n'avait pas autant été à l'offensive dans un Geoffroy-Guichard déserté par la fantaisie. Les Stéphanois et leur attaque en carton, avec onze malheureux buts inscrits en Ligue 1 depuis le début de la saison, ont pris l'habitude d'ouvrir les vannes quand la Coupe de la Ligue s'immisce dans le calendrier. L'ASSE en avait inscrit quatre face à Nice au tour précédent (4-1). [...]
Mais les Phocéens, privés selon eux d'un penalty après une main d'Andreu dans sa surface (41e), ont quand même bénéficié de l'habituel coup de pouce des Verts. Il prit la forme d'une sortie manquée de Coulibaly - qui s'était jusqu'alors montré à la hauteur de l'événement - exploitée par Brandao (58e), auteur d'un des buts les plus faciles de sa carrière. Alors, à 2-2 et à respectivement trois et quatre jours d'un match de Ligue 1 (à Grenoble samedi pour l'ASSE, à Bordeaux dimanche pour l'OM), aucune des deux équipes n'avait spécialement envie de rester au moins trente minutes supplémentaires sur la pelouse par une température de plus en plus basse. Varrault, d'un coup de tête surpuissant, n'était pas loin de mettre tout le monde d'accord à quatre minutes de la fin. Le dernier mot reviendrait finalement à Niang, après un ballon perdu par Matuidi et un service de Brandao (90e + 4). Saint-Etienne va désormais pouvoir se concentrer sur son avenir en Ligue 1...

Leprogres.fr : Les Verts battus sur le fil
Au coup d'envoi, on avait au moins une certitude: l'affluence pour un ASSE-OM serait la plus faible enregistrée depuis des décennies (15774 spectateurs). Pour le reste, il y avait pas mal d'inconnues, notamment chez les Verts qui disputaient leur premier match de l'année. Marseille, vainqueur de Trélissac trois jours auparavant en Coupe de France, était déjà en jambes. Lucho le démontra dès la première minute par un centre qui mit la défense stéphanoise en péril.
L'équipe de Didier Deschamps avait décidé de prendre son adversaire à la gorge, d'accentuer le doute dû au manque de résultats.. [...]
Mais la maîtrise marseillaise fit la différence durant le temps additionnel. Matuidi perdit un ballon au milieu de terrain, le contra jaillit, Brandao alerté Niang qui donna la victoire aux Marseillais d'une jolie frappe croisée. Dur pour les Stéphanois de perdre de la sorte mais le métier des Marseillais a payé en fin de rencontre. Ils ont su patiemment attendre les erreurs d'une équipe stéphanoise qui débute l'année par une défaite.

Francefootball.fr : Marseille vainqueur tout schuss
Sur la pelouse déneigée de Geoffroy-Guichard, la piste n'était donc pas verte ce mercredi soir. Plutôt bleue... Marseille, tout schuss, a su se défaire (3-2) de Saint-Etienne grâce à un but de Mamadou Niang en toute fin de match. Dans une rencontre plutôt équilibrée, le Sénégalais réaffirma donc qu'il était bien un de ses joueurs qui peut changer une rencontre à lui tout seul. Il a parfaitement réussi son retour après sa blessure à l'épaule et démontra, sous l'oeil du champion olympique 2006 de descente Antoine Dénériaz, qu'il possédait bien sa flèche d'or. Et Marseille le remercie. Avant cela, Brandao répondit par deux fois aux Stéphanois.
Le Brésilien, auteur donc d'un doublé, n'avait plus trouvé le chemin des filets depuis le fantastique match nul (5-5) entre Marseille et Lyon lors de la 13e journée de Ligue 1. Dans son sillage, l'OM a réalisé un très bon match où Andrade, dans les buts, se montra rassurant même s'il fut largement fautif sur le premier but vert. De l'autre côté, son homologue commit également une grosse faute en sortant un peu à la va-vite sur un duel entre Benalouane et Brandao. Le Brésilien profita du choc entre les deux pour égaliser à 2-2. Une erreur à l'effet boule de neige... Ensuite, malgré plusieurs chaudes situations, Marseille réussit à ne pas encaisser de nouveau but et planta un dernier but salvateur par Niang. Le but du KO au bout du temps additionnel telle une boule de neige en pleine figure pour les Stéphanois. Marseille a bien descendu la piste et est qualifié. Il faudra rechausser les skis et les crampons dans pas longtemps pour les quarts de finale

par fdf30 le jeudi 14 janvier 2010 à 16h59
Diawara : "une victoire, ça fait du bien"
Bordeaux - OM : la préparation fait débat

Brandao : son actualité