Sedan1-Om2: Marseille en pôle provisoire

  •    
  •    
  • om facebook

Marseille retrouve enfin sa place, la 1ère! L'attente des supporters Olympiens pour que leur équipe favorite retrouve cette place royale a été longue puisque l'Om sort de trois saisons de pure disette... Trois saisons ou les échecs se sont succédés tout autant que le balai des entraîneurs et dirigeants a été intense! Cette saison Marseille retrouve la stabilité en coulisses avec le ticket Bouchet-Perrin et c'est tout logiquement que sans faire rêver l'Om continue son petit bonhomme de chemin jusqu'à prendre ce soir la tête de la L1. Les supporters Olympiens sont ce soir fiers des leurs et se prennent à rêver d'une campagne de matchs retours triomphale.

Mais cessons de nous griser l'Om retrouve certes ce soir la pôle position connue dans les années 90 mais c'est une pôle provisoire puisque ces principaux concurrents jouent demain... Le titre de Miss Automne 2002/2003 ne devrait donc pas revenir mais qui sait, la L1 nous réserve tant de surprises!







Mais si Marseille occupe cette place magnifique ce soir c'est grâce à un très bon match réalisé à Sedan par 11 marseillais solidaires. Ce match se déroulait devant 22 800 spectateurs dont beaucoup supportaient l'Om comme à chauqe déplacement de l'Om, l'Om comptant de nombreux fans dans l'Est de la France comme partout ailleurs dans l'Hexagone. Et pour ce déplacement les Marseillais n'ont pas trouvé la chaleur... On imagine aisément que les pensées des Marseillais se portaient déjà sur la trêve qui approche ou nos riches footballeurs partent se la couler douce l'espace de quelques jours dans les îles... Mais en attendant c'était l'Iceberg Ardennais qu'il fallait conquérir sous un froid glacial.



Les Marseillais ont attaqué ce match avec beaucoup d'envie et une réelle volonté de s'imposer à l'extérieur et de confirmer les bons résultats actuels. Cette volonté est stigmatisée par l'attitude de Sebastien Perez qui s'est battu d'entrée de jeu sur tous les ballons, montrant une volonté sans faille... De retour de Turquie, il a envie de mordre dans le ballon et on va pas s'en plaindre! Les deux équipes se neutralisaient toutefois.



Le tournant du début de match est alors sans doute la blessure d'Eddy Capron, défenseur de Sedan et capitaine des Sangliers qui a dû laisser sa place au jeune Pedemonte lequel disputait là son deuxième match en L1. Malgré la bonne volonté des deux formations, aucune action notoire n'était à signaler. Passée la demi-heure, la partie s'animait enfin. Runje d'une claquette renvoyait un puissant coup-franc de Moussa Ndiaye dévié par un défenseur phocéen (35). Sur le contre, Jezierski sortait sur la ligne une reprise de Johansen, suite à un excellent centre au deuxième poteau de Perez (36).



L'OM insistait, et Dos santos bien servi par Bakayoko ouvrait le score avec sang-froid (39). Très gros match de Dos Santos prétendant à l'équipe de France! Et enfin un but pour ce joueur très offensif et plus à l'aise au milieu que dans les tâches défensives! Juste avant la pause, Runje sauvait son équipe en sortant devant Camara bien décalé par Mbami (45). Runje a rassuré tout le monde sur cette action et il a réalisé un très gros match, de quoi impressionner ses nombreux détracteurs... Le Croate est capable de sortir de gros matchs et on est content de le savoir!



Dès la reprise, l'OM réussissait le break. Bakayoko, après avoir échoué une première fois sur un centre de Chapuis, marquait sur un service de Johansen (50). 2 a 0 à Sedan , là même ou les Parisiens ont échoué! Quelle fierté et on s'attendait pas à ça du tout! Bakayoko dans une forme olympique a marqué un très beau but, c'était un grand soir pour toute une équipe ce soir...Perrin pouvait être fier de ses troupes, la bataille des Ardennes était alors bien engagée puisque l'OM était tout près du KO mais Perez ratait le cadre sur un service en or de Chapuis (51). Perez qui nous faisait au passage apprécier ses qualités intactes de pourvoyeur de ballons aux ramasseurs de balle de France et de Navarre.



Sedan tentait de réagir mais Runje restait impeccable devant Vaz (55). Runje était encore au rendez-vous sur un tir terrible de Ndiaye (65), puis sur une tentative de Camara (66). Sedan harcelait encore l'OM et Henri Camara d'une terrible frappe sous la barre marquait et redonnait espoir aux Ardennais (70).



Mais l'OM réussissait à tenir le score pour se porter candidat au titre de champion d'automne. En tout cas tous les supporters Marseillais sont ce soir fiers de revoir l'Om en tête et se prennent à rêver que les jours meilleurs connus depuis l'arrivée de Perrin ne sont pas qu'éphémères et qu'on a enfin retrouver l'Om comme on l'aime: un Om qui gagne!



Merci aux joueurs Marseillais qui ce soir ont mouillé le maillot!







par Hephaistos le dimanche 15 décembre 2002 à 00h39
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM