OM 2-0 Boulogne : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'épisode Ligue des Champions tourné après la défaite face au Real mardi, c'est le retour au championnat et la réception de Boulogne, pour une première dans l'élite.
Édouard Cissé est suspendu alors que Rudy Riou, Julien Rodriguez et Mamadou Niang sont blessés. Hilaire Munoz, Charley Fomen, Cédric D'Ulivo, Pape M'Bow et Guy Gnabouyou n'ont pas été retenus. Didier Deschamps change son dispositif pour faire face à l'absence de Niang. C'est ainsi un 4-4-2 avec Steve Mandanda dans le but, une défense composée de gauche à droite par Taye Taiwo, Gabriel Heinze, Souleymane Diawara et Laurent Bonnart ; Stéphane Mbia est le milieu récupérateur alors que Lucho Gonzalez et Benoit Cheyrou (le capitaine) sont un peu plus haut ; Fabrice Abriel est le meneur de jeu derrière le duo Bakari Koné/Brandao.
Cyril Rool, de retour dans le groupe, n'est finalement pas sur la feuille de match au contraire d'Elinton Andrade, Garry Bocaly, Vitorino Hilton, Charles Kaboré, Hatem Ben Arfa, Mathieu Valbuena et Fernando Morientes.

Dès les premières minutes, les Boulonnais se mettent tous derrière et subissent. L'OM a la maitrise complète du ballon mais n'a finalement que peu d'occasions intéressantes.
Au retour des vestiaires, Heinze débloque le score avec une tête sur un corner. Quelques minutes plus tard, Lucho obtient un penalty que Taiwo transforme. Le reste du match est géré tranquillement par des Marseillais nettement plus forts que des Boulonnais trop timides et sans la moindre ambition. Les entrées de Ben Arfa, Valbuena et Morientes donnent un peu d'animation mais le score reste de 2-0.

Steve Mandanda (5.5) : le gardien olympien n'a du stopper qu'une frappe timide en première période et un corner en fin de match.
Laurent Bonnart (5.5) : l'arrière droit phocéen n'a pas eu d'adversaire direct et a donc joué milieu voire ailier droit. On l'a surtout vu en première mi-temps quand son équipe dominait et essayait de passer par les côtés.
Taye Taiwo (5.5) : le Nigérian n'a pas connu de problème défensif étant donné la tactique ultra-défensive des Nordistes, il a donc souvent pris le couloir mais n'a pas été trop inspiré dans ses centres. Il a très bien tiré le penalty du break pour son premier but de la saison.
Souleymane Diawara (5.5) : excepté un contact avec Heinze en première mi-temps où son genou a tourné, il n'a pas été inquiété par l'unique attaque de Boulogne qui ne pouvait pas grand-chose sur les longs ballons balancés par ses coéquipiers.
Gabriel Heinze (6.5) : il a encore été présent physiquement en mettant l'agressivité qu'il fallait pour dominer Blayac, le pauvre et unique attaquant adverse. Il a surtout ouvert le score d'une belle tête au premier poteau sur un corner. Depuis quelques semaines, il semble beaucoup mieux athlétiquement et donc ses performances s'en ressentent nettement.
Stéphane Mbia (4) : de retour après sa blessure, il a joué un peu moins d'une heure et a été trop peu présent pour porter le ballon vers ses attaquants sachant qu'il n'a pas eu à le récupérer, les Boulonnais le perdant rapidement. Il a aussi manqué d'impact physique mais c'était une rencontre idéale pour reprendre la compétition après une blessure.
Hatem Ben Arfa (non noté) : il a donc joué une grosse demi-heure sur l'aile gauche. Il a fait de bonnes choses (dribbles, débordements) mais n'a pas été décisif. Il a aussi subi un attentat au niveau des chevilles qui a valu un carton rouge logique à son auteur en toute fin de match.
Lucho Gonzalez (5.5) : il a évolué milieu droit et a montré plus d'agressivité et de présence athlétique dans les duels, ce qui lui manquait le plus depuis son arrivée. Dans le jeu, il n'a pas été le distributeur de ballons que l'on pouvait attendre mais a fait quelques frappes et a surtout obtenu le penalty du second but.
Benoit Cheyrou (5.5) : le capitaine du soir a fait une prestation convenable, ne forçant pas son talent pour dominer les joueurs de sa zone de jeu. Il a eu les meilleures occasions de la première période mais ses frappes ont été soit détournées par Bedenik soit hors du cadre.
Fabrice Abriel (5.5) : il a évolué meneur de jeu derrière un duo offensif puis milieu de terrain droit à la sortie de Mbia. Il a été assez mobile et remuant en première période mais n'a pas réussi à faire la décision.
Mathieu Valbuena (non noté) : il a pris la place de l'ancien Amiénois pour les 10 dernières minutes. Il a fait un bon débordement mais son centre en retrait n'a pas été à la hauteur.
Bakari Koné (4.5) : positionné attaquant droit, il a fait des appels, essayé de trouver les intervalles mais sans la moindre réussite ou occasion nette.
Fernando Morientes (non noté) : il a joué une vingtaine de minutes à la place du petit Ivoirien sans réussir la moindre chose, si ce n'est une passe...
Brandao (4.5) : présent dans les airs et combatif sur le pressing et le replacement, il a par contre été d'une incroyable maladresse dans ses gestes alors qu'il aurait pu faire plusieurs passes décisives car il a eu de très bonnes situations.

L'OM a donc pris les trois points face à une équipe de Boulogne extrêmement limitée, sans la moindre ambition, venue au Vélodrome pour défendre un 0-0. Sans être brillants, les Olympiens ont fait ce qu'il fallait pour gagner sans trembler, sans blessé ni carton.
Les prestations individuelles ont été convenables dans l'ensemble. Stéphane Mbia n'a pas été à son avantage alors que Gabriel Heinze a, une nouvelle fois, été décisif.
Il faudra continuer sur cette lancée à Lorient mercredi puis à Saint-Étienne samedi pour rester à distance raisonnable des premières places.

par seb le lundi 14 décembre 2009 à 08h02
Il ne manque "que la parole" à Cheyrou
Valbuena : "je ne vois pas d'issue"

Fabrice Abriel : son actualité