OM 2-0 Boulogne : l'OM assure l'essentiel

  •    
  •    
  • om facebook

Les adversaires se suivent et ne se ressemblent pas au Vélodrome, à l'image des prestations des Phocéens contre ceux-ci. En effet après avoir accueilli le très prestigieux Real Madrid mardi dernier, c'est ce soir au tour du modeste club nordiste de l'USC Boulogne de venir affronter l'OM. Et si la qualité des deux équipes n'est pas comparable, leurs intentions non plus. C'est donc une équipe ultra-défensive qui vient défier les Olympiens, comme l'attestent les cinq défenseurs alignés sur le terrain. Côté marseillais, c'est une composition des plus classiques que nous a concocté Didier Deschamps. L'OM évolue donc en 4-4-2 losange, avec Koné en attaque préféré à Ben Arfa, Mbia retrouve quant à lui le 11 de départ après plusieurs blessures.

Le match :
Mandanda est dans les buts, Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo en défense, Mbia, Cheyrou, Lucho au milieu. Abriel évolue lui en numéro 10 derrière Koné et Brandao.

3ème : très belle combinaison en triangle entre Lucho, Abriel et Bonnart qui réussit à centrer du gauche pour Koné. L'Ivoirien prolonge pour Brandao qui rate une reprise de volée acrobatique un peu désespérée.
5ème : bon coup-franc côté gauche pour Boulogne suite à une faute de Bonnart sur Blayac. Le centre est repoussé par les Marseillais.
6ème : bon centre de Cheyrou qui retombe au point de penalty, Lucho réussit comme il peut à la reprendre de volée, mais il ne maîtrise pas son ballon qui passe largement au-dessus de la cage.
10ème : Lucho tente une reprise de volée à l'entrée de la surface sur un ballon mal renvoyé par la défense. Bedenik repousse le ballon que Koné ne peut reprendre.

L'OM maîtrise parfaitement son sujet en ce début de match (70% de possession), le milieu fonctionne très bien et les appels de Bonnart et Taiwo amènent constamment le danger. Les Boulonnais ont quant à eux beaucoup de mal à tenir le ballon et tentent de longues passes sur un Blayac bien esseulé.

15ème : très bon centre d'Abriel depuis le couloir droit, Brandao reprend de la tête mais son ballon est contré par le visage de Lachor.
17ème : après un centre de Taiwo mal repoussé par les Boulonnais, Cheyrou s'essaye à une reprise de volée, son tir manque de puissance et de précision pour inquiéter Bedenik.
18ème : nouvelle frappe de Cheyrou bien captée par Bedenik. Sur l'action qui suit, Bakari Koné tente à son tour sa chance mais sa frappe depuis l'entrée de la surface n'est pas cadrée.
25ème : très bon centre de Bonnart suite à une belle combinaison avec Koné et Abriel, mais Brandao ne parvient pas à reprendre le ballon.

Boulogne joue très bas, on voit clairement se dessiner deux lignes défensives, la première comporte cinq joueurs, et est suppléée par une seconde ligne de quatre joueurs. Marseille a de plus en plus de mal à franchir cette muraille, et se montre moins dangereux et créatif qu'en début de match.

35ème : grosse occasion pour Marseille, suite à une bonne ouverture, Koné entre dans la surface côté droit et centre en retrait pour Lucho dont la reprise est contrée.
36ème : Diawara semble souffrir du genou suite à un dégagement acrobatique gêné par un contact avec Heinze. L'image est forte mais le solide Sénégalais demande déjà à revenir sur le terrain.
38ème : bon coup-franc près du poteau de corner gauche, suite à une obstruction d'Adefemi sur un bon débordement de Taiwo. Le coup-franc est bien tiré par Abriel, Cheyrou reprend fort de volée à quelques petits mètres du gardien qui arrive pourtant à capter ce ballon "trop" bien cadré.

Le public du Vélodrome commence à s'impatienter et exige plus de rythme de la part des Marseillais qui se sont fait endormir par des Boulonnais attentistes. Les Olympiens se montrent de moins en moins actifs au fil des minutes, et c'est logiquement que la mi-temps arrive sur un score vierge.

1-0 : sur un corner très bien tiré par Cheyrou, Heinze surgit au premier poteau et place une puissante tête lucarne droite que Bedenik ne peut qu'effleurer (48ème minute)

49ème : bonne frappe d'Abriel depuis l'angle gauche de la surface, son tir manquait cependant d'un peu de puissance pour inquiéter le portier Boulonnais.
52ème : penalty ! Très bon débordement de Koné qui sert Lucho, l'Argentin est crocheté à l'entrée de la surface.

2-0 : Taiwo tire le penalty en force complètement côté droit, Bedenik part du bon côté mais ne peut toucher le ballon. Marseille fait le break en 5 minutes !

57ème : frappe lointaine et puissante de Benoît Cheyrou repoussée par le portier boulonais.
58ème : sortie de Mbia au profit de Ben Arfa. Deschamps sent que les Boulonnais sont au bord de la rupture et se montre ambitieux ce soir.
60ème : très bonne passe de Lucho à destination de Ben Arfa, qui crochète un défenseur et déclenche son droit à l'angle gauche de la surface, son tir est trop écrasé pour inquiéter Bedenik.

Les Boulonnais sont désormais contraint de se montrer plus ambitieux, un style de jeu contre-nature qui libère beaucoup d'espace au profit des Olympiens.

69ème : Fernando Morientes remplace Bakari Koné.

Alors que l'on pouvait penser que les Olympiens allaient emballer le match, ils se contentent finalement de gérer les 20 dernières minutes en installant un faux-rythme. Boulogne n'arrive pas à mettre le pied sur le ballon et ne se procure toujours aucune occasion.

79ème : Abriel laisse sa place à Mathieu Valbuena.
87ème : carton rouge pour Adefemi pour un gros tacle très en retard sur Hatem Ben Arfa !
90ème : Valbuena percute et subit une charge à la limite de la régularité à l'entrée de la surface, Alexandre Castro indique de jouer.

Conclusion :
Au terme d'un match alternant le bon et le moins bon, les Marseillais assurent l'essentiel en remportant les 3 points. Les Boulonnais ont fait preuve d'un flagrant manque d'ambition quand les Phocéens ont parfois semblé manquer de conviction dans le dernier geste. C'est finalement au retour des vestiaires que l'OM a su faire le break en moins de 5 minutes, sur un corner puis un penalty. Victoire logique donc, Marseille a fait le boulot sans briller pour autant.

par geo06 le samedi 12 décembre 2009 à 21h29
Diawara : "je sais que ce sera difficile"
Antonetti : "normal d'y réfléchir"

Taye Taiwo : son actualité