OM 1-3 Real : direction Europa League

  •    
  •    
  • om facebook

Avec deux matchs ratés au niveau comptable face au Milan AC, les olympiens sont dans l'obligation de ramener une victoire ce soir face au Real Madrid. Et pas plus de 3 buts d'écart. Le destin des phocéens peut être aussi sceller au résultat du match des rossoneri à Zurich. Autrement dit, les marseillais sont dans l'obligation de faire un exploit ce soir dans le Stade Vélodrome plein. Deux illustres madrilènes sont dans les tribunes : Raymond Kopa (aux côtés de Perez) et Zinedine Zidane (aux côtés de Valdano et Butraguegno). Mais la triste nouvelle est qu'ils sont là pour le Real et pas vraiment pour l'OM.


Le match:
Mandanda dans les buts. Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo en défense. Cissé, Cheyrou, Lucho, Abriel, Niang au milieu. Brandao en attaque.

0-1 : coup-franc magique de Ronaldo de 30 mètres qui va mourir dans la lucarne de Mandanda (5ème minute)

A défaut de toucher un ballon, Brandao se fait remarquer dès les premières minutes en prenant un carton dès la 9ème minute pour tout l'ensemble de son oeuvre en ce début de match. L'arbitrage est plus clément en Ligue 1.

1 - 1 : sur un centre de Taiwo, Brandao place une tête piquée molle qu'Albiol repousse mais Lucho souvent bien placé amorti le ballon puis place un droit fouetté qui envoie le cuir hors de portée de Casillas (12ème minute)

15ème minute : superbe ouverture de Taiwo pour un contrôle parfait de Brandao et ajuste Casillas mais le brésilien est justement signalé hors jeu

L'arbitre du match est totalement à la ramasse ce soir en accumulant des décisions en faveur des madrilènes. Très bon entame de match du duo Taiwo - Niang qui mettent à mal le côté droit de Ramos. Cheyrou fait un début de rencontre timide alors que Bonnart et Abriel tirent leur épingle du jeu pour le moment.

27ème minute: sauvetage miracle du poteau marseillais, puis de Mandanda, puis de Cissé, puis de Diawara sur une dernière frappe de Ramos

On voit depuis le début de match le Diawara de Bordeaux en défense. Puissant, bien placé, l'ancien girondin fait un bon début de rencontre. Brandao, dans son style, met en difficulté les madrilènes dans les duels sans pour autant être dangereux offensivement. Cheyrou a toujours autant de mal à laisser exprimer son talent alors que Cissé reste convaincant tout comme Heinze. Match en tout cas très tendu avec beaucoup d'engagement de part et d'autre. L'arbitre réequilibre son arbitrage au fil des minutes et les madrilènes sont désormais plus sanctionnés.

40ème minute: centre de Ramos pour la tête de Ronaldo qui passe juste au dessus de la transversale
47ème minute: placement de jambe de Marcelo qui enfume la défense centrale marseillaise et il faut le retour de Bonnart pour empêcher le brésilien d'ajuster le portier phocéen
48ème minute: coup-franc puissant mais excentré de Ronaldo qui oblige Mandanda à boxer le ballon un peu dans la panique
Aucun changements du retour des vestiaires.
52ème minute: ouverture de Niang pour Brandao mais Pepe tient au choc et couvre
53ème minute: bonne frappe de l'intérieur du gauche de Van Der Vaart sur laquelle Mandanda se déploie

Taiwo fait un de ses meilleurs matchs de la saison. Les madrilènes domine leurs adversaires en terme comptable au niveau des occasions mais les phocéens ont la place de marquer un autre but ce soir.

57ème minute: alerté sur le côté gauche, Marcelo allume son gauche mais Mandanda détourne la balle en dehors du cadre

1-2 : sur une corner de Van Der Vaart, reprise du gauche d'Albiol qui trompe le goal phocéen (60ème minute)

Un but logique au niveau des occasions mais décevant quand on voit ce que propose les Merengues ce soir. Les olympiens sont donc dans l'obligation de marquer par deux fois !

62ème minute : rentrée de Koné à la place de Cissé
63ème minute: coup-franc de Taiwo qui s'enfonce dans le mur espagnol
65ème minute: sur une ouverture de Lucho, Niang est touché par Casillas qui provoque un penalty mais le séngalais est durement blessé et doit sortir
68ème minute : Lucho prend ses responsabilités et touche la transversale de Casillas qui était aux fraises

Grosse déception sur le banc marseillais qui voit peut-être là le tournant du match. Marseille rate un penalty et perd son meilleur attaquant ! Dure réalité !

75ème minute: sur corner, nouvelle reprise d'Albiol qui ne trouve pas le cadre
77ème minute: sortie sous les sifflets de Brandao et rentrée de Morientes

Le coeur n'y est plus côté phocéen ...

1-3 : à la lutte avec Diawara, Ronaldo est désarconné par la sortie de Mandanda mais se relève plus vite que tout le monde et propulse le ballon dans les buts vides (81ème minute)

83ème minute: une-deux entre Ronaldo et Benzema ponctué par la frappe de ce dernier qui ne trouve pas le cadre


Conclusion:
Durant toute la campagne européenne des phocéens, les olympiens ont montré qu'ils étaient en capacité à chaque match de gagner la rencontre. Mais une fois de plus les hommes de Deschamps n'ont pas été capables de calmer les ardeurs adversaires et de transformer toutes les occasions qu'ils s'étaient procurés. Dommage car les marseillais ont été loin d'être ridicules face à Milan par deux fois et ce soir face au Real. Mais le football de très haut niveau ne pardonne pas les demi-matchs et l'OM n'a pas été grand ce soir. Le Real non plus. Mais les Merengues ont Ronaldo et l'OM a Brandao.

par TontonFlingueur le mardi 08 décembre 2009 à 22h41
OM - Real : le onze de l'OM
Brandao et Heinze suspendus

Cristiano Ronaldo : son actualité