Nice 1-3 OM : la victoire sans convaincre !

  •    
  •    
  • om facebook

Après un nouveau faux-pas des phocéens le week-end dernier face au RC Lens, les hommes de Didier Deschamps se rendent ce soir au Stade du Ray pour affronter l'OGC Nice avec la ferme intention de se rattraper. Malgré le choc en Ligue des Champions face au Real Madrid dans quelques jours, Didier Deschamps a choisi d'aligner l'équipe-type et de ne pas économiser ses forces avant cette très médiatique échéance.


Le match:
Mandanda dans les buts. Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo en défense. Cissé, Cheyrou, Abriel, Lucho et Niang au milieu. Brandao seul en pointe.

4ème minute: bonne ouverture niçoise pour Bagayoko qui voit son ballon subtilisé par Bonnart au dernier moment alors qu'il s'apprêtait à ajuster Mandanda

Première occasion pour les niçois mais ce sont les olympiens qui ont le pied sur la ballon en ce début de rencontre. Beaucoup de jeu à terre et quelques bonnes combinaisons à l'actif des phocéens mais leurs adversaires sont bien en place et prêt à jouer le contre même s'ils jouent à domicile. Le point noir est pour le moment les pertes de balle de la défense et notamment d'Heinze ou de Taiwo.

10ème minute: gros coup de rein de Niang qui s'infiltre dans l'axe de la défense adverse mais croise trop son tir pour inquiéter Ospina

0-1: but d'école en contre des phocéens avec une combinaison entre Bonnart, Lucho et Abriel qui délivre un caviar pour Niang qui n'a plus qu'à pousser le cuir dans les buts (20ème minute)

Abriel à nouveau à l'origine d'une action marseillaise montre, si besoin était encore, qu'il est la recrue pour le moment de ce mercato d'été. Au chapitre des inquiétudes, la défense marseillaise est assez catastrophique à l'image d'Heinze qui passe totalement à côté de son début de match.

31ème minute: coup-franc travaillé de Cheyrou pour Niang qui n'effleure pas assez le ballon pour inquiéter Ospina

1-1 : but niçois de Coulibaly sur une belle remise impeccable de Faé

Trop d'approximations et d'erreurs défensives côté phocéen pour ne pas plier ! Un manque aussi de maitrise au milieu pour assécher l'attaque adverse d'opportunités.

41ème minute: énorme cafouillage dans la défense phocéenne avec deux frappes d'Apam, l'une repoussée par la défense, l'autre non cadrée
43ème minute: coup-franc d'Hellebuyck pour la tête de Bagayoko qui n'inquiète pas Mandanda
44ème minute: coup de tête d'Apam qui l'amène à prendre un carton rouge logique

Réduits à 10, les niçois retournent aux vestiaires à la pause. Aucun changement côté marseillais à la mi-temps pourtant il en faudra pour ramener les trois points ce soir au vu de cette première période en demi-teinte. Les azuréens ont troqué leur 4-5-1 pour un 4-4-1 ! Avantage numérique donc pour les marseillais au milieu de terrain dont ils ne profitent pas en ce début de seconde période.

58ème minute: centre de Lucho pour Brandao mais Ospina intervient
59ème minute: ouverture de Taiwo pour Niang qui contrôle de la poitrine puis balance son gauche qui part dans les tribunes
62ème minute: frappe du gauche de Lucho des 25 mètres qui n'inquiète pas le portier niçois
65ème minute: sortie de Cissé et rentrée de Valbuena

Deschamps sort un joueur défensif et le remplace par un offensif, Valbuena en l'occurrence, qui devrait amener vivacité et perforation dans la défense adverse.
74ème minute: coup-franc rentrant de Cheyrou et bonne tête de Diawara qui tombe hélas aux pieds d'Ospina qui se couche

1-2 : sur un très gros travail de Valbuena qui enfume deux aiglons, centre du petit milieu au second poteau pour la remise de la tête de Niang et la conclusion immédiate du droit de Lucho qui trompe Ospina (77ème minute)

81ème minute: ouverture de Valbuena pour Brandao qui tente le dribble sur le portier mais ce dernier prend le dessus
82ème minute: Deschamps donne du temps de jeu à Kaboré avec la sortie de Bonnart et la rentrée du Burkinabé
85ème minute: rentrée de Koné copieusement sifflé et sortie de Niang

1-3 : Koné remet les supporters azuréens en place dès son premier ballon par un face à face gagné de l'ivoirien d'un petit ballon piqué du droit qui file dans les buts (87ème minute)


Conclusion :
Didier Deschamps disait il y a quelques semaines ne pas vouloir faire du Gerets. Si lors des conférences de presse les ronflements des journalistes attestent du changement de style, les partitions réservées aux supporters ne sont pas mieux. Certes on pourra toujours nous dire que seul le résultat compte mais à quoi bon alors s'infliger ces purges et regarder ces rencontres ?!? Les olympiens n'ont certainement pas appris grand chose sur leur état de forme, sur la cohésion du groupe et sur les perspectives à court terme. Il faudra en tout cas être dans d'autres dispositions pour espérer une qualification mardi soir face au Real Madrid au Stade Vélodrome.

par TontonFlingueur le samedi 05 décembre 2009 à 20h58
Drogba aimerait revenir à l'OM
Nice - OM : Cheyrou est rassuré

Gonzalez Lucho : son actualité