OM 4-2 Montpellier : opération réalisme

  •    
  •    
  • om facebook

Quelques jours après une première défaite à domicile face au Milan AC, les olympiens reçoivent au Stade Vélodrome le Montpellier Herault de Loulou Nicollin qui connait un début de saison tonitruant. Côté phocéen, bien des interrogations ... Les choix très défensifs de Didier Deschamps, l'absence de créativité offensive, le manque de réalisme de l'attaque, etc ... Et si les crispations se cristallisent autour du président Dassier et de ses déclarations fort maladroites, la pression est tout de même ce soir sur l'équipe olympienne.


Le match :
Choix étrange de Didier Deschamps avec une compo sans l'un des deux plus forts éléments créatifs de la saison passée à l'OM, Ben Arfa et Valbuena. On peut comprendre des choix défensifs face au Milan AC mais ce soir l'adversaire est le Montpellier Herault dont le palmarès est tout de même sensiblement différent de celui des lombards.
Mandanda dans les buts. Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo en défense. Cissé, Cheyrou et Lucho au milieu. Abriel, Niang et Brandao en attaque.

2ème minute : sur le côté gauche, lucho repique et place un droit qui passe très au dessus du cadre
17ème minute : sur un corner, belle tête de Montano qui passe de peu à côté
20ème minute : beau mouvement des hommes de Girard qui décale au final Montano dont la frappe part heureusement dans les nuages

Bon entame de match des languedociens face à des marseillais bien empruntés ! Deschamps a beau sortir de son banc mais ses joueurs font bien pâle figure ! Des sifflets commencent même à descendre des travées du stade par moment.

28ème minute : Montano combine à nouveau avec un de ses coéquipiers, file au but, dribble Mandanda mais ne parvient pas à redresser suffisamment son ballon qui heurte le poteau marseillais

1-0 : alerté sur son côté gauche, Niang enfonce la défense adverse, repique au centre et délivre un implacable centre en retrait que Lucho transforme d'un intérieur du droit dans les buts heraultais (31ème minute)

32ème minute : Montano est en position pour frapper quasiment face aux buts de Mandanda à 8 mètres quand Heinze surgit comme un fauve et place un tacle magique qui subtilise le ballon des pieds de l'attaquant

2-0 : Abriel lance Niang qui se joue de trois montpelliéreins et place un tir croisé à ras de terre qui trompe le portier (33ème minute)

Sur les deux seules occasions et contre le cour du jeu, les phocéens marquent par deux fois. Une façon de conjurer toutes les occasions manquées mardi soir ? Fort possible ! Montpellier a montré un visage séduisant mais n'est pas récompensé !Tant mieux pour l'OM !

3-0 : alerté en profondeur par Lucho, Cissé croise parfaitement son droit et trompe Jourdren sans réelle difficulté (37ème minute)

Montpellier explose totalement et Marseille déroule désormais. Si Lucho n'est pas encore à son niveau, son pourcentage de passes réussies est sensiblement plus importants que mardi. De bon augure pour la suite !

43ème minute : coup-franc de Costa que Montano détourne pour un de ses coéquipiers dont la reprise ne trouve pas le cadre

Les équipes rentrent aux vestaires sur ce score très flatteur pour les olympiens. Rool est rentré à la place de Taiwo, manifestement pas trop dans son match.

4-0 : corner de Cheyrou et tête croisée de Diawara hors de portée de Jourden (51ème minute)

55ème minute : très belle frappe de 22 mètres de Belhanda qui frôle le poteau droit de Mandanda
65ème minute : frappe trop croisée de Brandao qui n'accroche pas le cadre malgré toute la conviction qu'y avait mis le brésilien
71ème minute : rentrée de Ben Arfa à la place de Lucho

4-1 : superbe frappe de Belhanda à ras de terre qui trompe Mandanda qui s'était pourtant détendu (75ème minute)

82ème minute : coup-franc rentrant qui arrive au second poteau dans les pieds de Brandao qui rate sa reprise à deux mètres du but de Jourdren.
83ème minute : rentrée de Morientes à la place de Niang

On aurait pu penser que Deschamps ferait rentrer Morientes plus tôt vu l'ampleur du score à la pause. Le coach phocéen en a décidé autrement et l'espagnol n'aura à nouveau que des miettes ce soir.

4-2 : penalty généreux accordé aux visiteurs que Camara transforme en puissance (86ème minute)

90ème minute: décalé de la gauche, Costa adresse un intérieur du gauche qui passe à quelques mètres des buts


Conclusion :
Jamais au court de la saison, l'OM s'était fait bouger ainsi durant toute une mi-temps. Et pourtant ... Les phocéens ont réussi à régler leur problème d'efficacité offensive et ont planté 4 buts sur leurs quatre seules occasions du match. Pourtant autant, les problèmes en attaque que le groupe de Deschamps a connus se sont-ils définitivement évanouis ? Il faudra attendre plusieurs matchs afin de savoir si l'OM a retrouvé une attaque digne de ce nom. Et ce d'autant que 2 des 4 buts ont été marqués par des joueurs à vocation défensive. Autre souci : les deux buts encaissés montrent un manque de constance et de concentration dans le jeu phocéen. Deschamps devra trouver les réglages pour ne pas voir d'autres équipes revenir au score.

par TontonFlingueur le samedi 19 septembre 2009 à 22h54
Valbuena : Lucho "manque de rythme"
OM - MHSC : Lucho content de son match

Gonzalez Lucho : son actualité