Le Mans 1-2 OM : Brandao répond aux critiques

  •    
  •    
  • om facebook

Orphelins de Gervinho et de Coutadeur, Le Mans fait un début de saison difficile mais demeure une belle équipe. Devant un Stade Léon Bollée plein, les hommes de Didier Deschamps connaissent eux aussi quelques problèmes avec notamment une attaque en panne avec seulement 4 buts. Le retour de Lucho Gonzalez transfigurera-t-il le jeu olympien ? On ne verra dès ce soir puisque l'international argentin est aligné d'entrée par le coach olympien qui a changé son système pour passer d'un 4-3-3 en 4-4-2 ! Hilton a été préféré à Heinze revenu de deux matchs en Amérique du Sud très fatigants. En 5 matchs, l'OM n'a jamais gagné dans ce stade. Toutes les séries ont une fin ! Peut-être aujourd'hui !


Le match :
Mandanda dans les buts. Bonnart, Diawara, Hilton et Taiwo en défense. M'Bia, Abriel, Cheyrou et Gonzalez au milieu. Brandao et Niang seuls en pointe.

Milieu de terrain en losange avec Lucho derrière les deux attaquants. Deschamps a donc évidemment compris les difficultés dans la création que rencontraient les phocéens depuis le début de saison.

5ème minute : alerté en profondeur, Le Tallec fait un beau contrôle puis aligne une frappe de balle dans un angle fermé qui ne trouve pas le cadre

Début de rencontre équilibrée avec des manceaux, petits bras, qui ont décidé de jouer le contre. Les marseillais n'arrivent pas à mettre le pied sur le ballon et ont de la difficulté dans la conservation de balle. Jusqu'à un éclair de génie !

0-1 : ouverture de Diawara pour une remise magique de la poitrine en extension de Brandao pour Niang qui place une reprise de volée hors de portée d'Ovono (14ème minute)

17ème minute : frappe soudaine et 25 mètres de M'Bia qui oblige Ovono à se détendre

On pouvait croire que l'international camerounais avait deux pieds gauches mais cette frappe et le changement de jeu de 40 mètres sur Bonnart quelques minutes auparavant montre tout le contraire. C'est en tout cas ce soir le meilleur début de match de l'ancien rennais sous le maillot phocéen.

23ème minute : main d'un défenseur manceau en pleine surface sur une frappe de Lucho et l'arbitre ne siffle pas
30ème minute : Brandao prend le dessus sur son défenseur côté gauche et adresse un bon ballon devant le but que Niang reprend sans cadrer hélas
32ème minute : au milieu de deux adversaires, Cheyrou arrive à se frayer un chemin et adresse un bon gauche qui passe de peu à côté du but
38ème minute : Brandao profite d'une erreur défensive d'un manceau pour récupérer le ballon aux 20 mètres, crochète un autre défenseur et décoche un gauche qui ne trouve pas le cadre

Que d'occasions ratées côté olympien ! L'avance étriquée des coéquipiers d'Abriel (très timide ce soir) ne les met pas à l'abri d'un coup dur !

40ème minute : sur corner, tête de Le Tallec qui passe juste à côté du poteau gauche de Mandanda
44ème minute : superbe coup-franc du jeune Corchia que Mandanda effleure assez pour mettre le ballon au dessus
46ème minute : centre venu de la gauche au second poteau pour Niang qui remet immédiatement pour Lucho dont le droit passe largement à côté

Les joueurs rentrent aux vestiaires sur ce court avantage. Les marseillais ont produit du jeu sans avoir une grande réussite. Dommage que le manque de réalisme n'ait pas permis aux phocéens de se mettre rapidement à l'abri.

56ème minute : superbe coup-franc en deux temps ponctué par une mine de Le Tallec qui heurte violemment le poteau gauche de Mandanda
59ème minute : Cheyrou offre un caviar aux 6 mètres pour Niang qui voit le cadre s'échapper

Les marseillais ne sont pas à l'abri d'une déconvenue sur un énième coup de pied arreté ! Il est important que les hommes de Deschamps convertissent leurs occasions.

1-1 : superbe retourné acrobatique de Maiga qui oblige Mandanda à détourner le ballon dans ses buts (61ème minute)

C'était couru d'avance ! Quand on mange autant d'occasions, on finit par avoir des regrets. Les olympiens avaient cette rencontre en main mais un manque d'agressivité dans les duels et surtout un manque de réalisme devant le but a fait plier les ambitions phocéennes ? Tout est à refaire !

67ème minute : sortie de Lucho et rentrée de Valbuena

1-2 : sur un coup-franc lointain de Cheyrou, Brandao surgit au second poteau et place un coup de tête rageur qui trompe le portier adverse (69ème minute)

Le plus dur commence désormais puisqu'il va falloir conserver ce score, voire le bonifier d'un nouveau but. Si Koné est en sucre, Niang est en titane tant il est victime d'attentats sans jamais se blesser !

80ème minute : rentrée de Morientes à la place de Niang

Les marseillais défendent comme ils peuvent, souvent maladroitement. Mais les trois points est un objectif trop importants pour des marseillais qui ont concédé ce soir leur premier but dans le jeu depuis le début de saison. En cette fin de match, Valbuena permet de conserver le ballon (qu'il aime beaucoup - parfois trop - toucher). Un bon coaching de Deschamps !


Conclusion :
Auteur d'un but et d'une passe décisive lumineuse, Brandao a répondu le plus clairement possible aux critiques dont il faisait l'objet depuis le début de saison. Dans un schéma différent, les olympiens ont su produire du jeu et prendre les trois points. Certes tout ne fut pas parfait ce soir mais l'équipe est en progrès. Reste toutefois à régler les kalachnikovs du secteur offensif qui auraient du tuer le match bien plus tôt. Il faudra être meilleur face au Milan pour pouvoir ramener une première victoire en Ligue des Champions.

par TontonFlingueur le samedi 12 septembre 2009 à 20h58
Helstad ne craint pas l'OM
Cheyrou : "on peut encore progresser"

Brandao : son actualité