OM 1-0 Lille : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La première rencontre à domicile de la saison a pour cadre Montpellier à cause de l'accident au Vélodrome lors des préparatifs du concert de Madonna il y a plusieurs semaines. Les Lillois sont déjà sous pression car ils ont perdu la semaine passée chez eux face à Lorient.
Rudy Riou et Lucho Gonzalez sont les seuls blessés de l'effectif. Didier Deschamps a laissé à Marseille ceux qui doivent trouver un nouveau club (Hilaire Munoz, Cédric D'Ulivo, Charley Fomen, Pape Daouda M'Bow, Milos Krstic, Andre Ayew, Amine Dennoun, Guy Gnabouyou et Elliot Grandin). L'entraineur olympien reste fidèle à son 4-3-3 avec Steve Mandanda dans le but, Charles Kaboré sur la droite de la défense, Taye Taiwo à gauche, Souleymane Diawara et Gabriel Heinze dans l'axe ; Édouard Cissé est le milieu récupérateur alors que Benoit Cheyrou et Fabrice Abriel sont un peu plus haut ; Mamadou Niang (le capitaine), Hatem Ben Arfa et Brandao forment le trident offensif.
Elinton Andrade, Garry Bocaly, Cyril Rool, Julien Rodriguez, Mathieu Valbuena, Bakari Koné et Fernando Morientes sont sur le banc. Vitorino Hilton et Laurent Bonnart ne sont pas sur la feuille de match tout comme Stéphane Mbia, grippé de dernière minute.

Malgré une grosse agressivité lilloise dans les premières minutes, l'OM ouvre rapidement le score sur une tête de Brandao après un corner de Ben Arfa. Les Olympiens dominent nettement les 45 premières minutes mais le score ne bouge plus jusqu'à la pause.
La seconde mi-temps est dans l'ensemble plus à l'avantage des Nordistes même s'ils jouent la dernière demi-heure en infériorité numérique. Les meilleures occasions sont pour Cheyrou et Koné mais les Marseillais tremblent jusqu'à la fin des arrêts de jeu. Néanmoins, ils s'imposent sur le plus petit des scores et conservent donc les 3 points.

Steve Mandanda (5.5) : il n'a eu qu'un tir à détourner en 90 minutes et il l'a bien fait sur une frappe d'Hazard en fin de rencontre. Pour le reste, il a pris quelques ballons aériens sans montrer une énorme sérénité avec un ballon relâché sur un centre et un manque de présence sur certaines phases de jeu.
Charles Kaboré (5) : encore latéral droit grâce aux blessures de Bocaly et Bonnart, il a bien maitrisé Aubameyang mais a eu plus de mal avec le rapide et vif Hazard qui a profité de ses largesses au marquage et des ses positionnements douteux.
Taye Taiwo (6) : le Nigérian s'est imposé défensivement dans son style caractéristique, tout en puissance. Il a aussi tiré un coup-franc sans réussite et fait une superbe frappe très lointaine. Il a par contre été peu heureux dans ses débordements et ses centres.
Souleymane Diawara (6) : le stoppeur droit a dominé ses adversaires directs dans le jeu mais la défense olympienne a été très fébrile en fin de rencontre tremblant alors qu'il n'y avait pas de quoi.
Gabriel Heinze (6) : l'autre défenseur central phocéen a, dans l'ensemble, fait un match convenable malgré quelques mésententes et certains placements imparfaits.
Édouard Cissé (4.5) : le milieu récupérateur a bénéficié du forfait de dernière minute de Mbia, grippé. Il a été assez discret, surtout après le repos où son équipe a guère eu le ballon alors que les Lillois ont joué à 10 pendant une trentaine de minutes.
Benoit Cheyrou (5.5) : lui aussi a été plus discret qu'à l'habitude malgré une superbe reprise de volée du droit à la demi-heure et une frappe en deuxième mi-temps qui a frôlé le poteau nordiste.
Fabrice Abriel (5) : comme les deux autres milieux de terrain, l'ancien Lorientais a été trop discret durant la seconde période pour permettre aux siens d'avoir la possession du ballon.
Hatem Ben Arfa (5) : préféré à Koné sur l'aile droite, il a beaucoup couru (permutant même de temps en temps avec Niang) mais n'a pas apporté beaucoup de danger devant le but de Butelle.
Bakari Koné (non noté) : il a joué une demi-heure à la place de l'ancien Lyonnais. Il a été bien plus percutant et dangereux que le numéro 10. Malheureusement, il a été très maladroit dans le dernier geste avec, entre autre, un incroyable tir loupé du pied gauche et un lob raté. Il a aussi fait un très bon tir (du gauche), à la fin des arrêts de jeu, difficilement détourné par Butelle.
Mamadou Niang (6.5) : le capitaine et ailier gauche marseillais a été très mobile et remuant en début de match, gênant énormément la défense lilloise. On l'a moins vu après le repos même si c'est une de ses accélérations qui a été à l'origine de l'exclusion de Debuchy.
Mathieu Valbuena (non noté) : il a pris la place du Sénégalais dans les dernières minutes. Il n'a pas eu le temps de s'illustrer malgré quelques tentatives. Il a tout de même écopé d'un carton jaune.
Brandao (6.5) : très présent durant les 45 premières minutes avec des courses, des récupérations et surtout un but sur une tête après un corner où il a pris le dessus sur la défense et le gardien.
Fernando Morientes (non noté) : il a joué un quart d'heure à la place du seul buteur de la soirée. Étant donné que son équipe avait peu le ballon durant cette période il n'est pas parvenu à se mettre en évidence.

Les Phocéens remportent donc une deuxième victoire consécutive avec une bonne première mi-temps mais une seconde période difficile malgré une supériorité numérique pendant une demi-heure.
Les prestations individuelles ont été médiocres dans l'ensemble et contrastées entre les deux mi-temps. Le milieu de terrain en général et Édouard Cissé en particulier a été trop discret après la pause. Par contre Mamadou Niang et Brandao ont paru les meilleurs de leur équipe.
Il faudra continuer sur ce rythme à Rennes samedi prochain pour un test très intéressant face à des Bretons qui ont aussi fait deux bonnes premières journées.

par seb le mardi 18 août 2009 à 08h41
Rennes-OM : Philippe Malige au sifflet
Abriel : "être irréprochable"

Taye Taiwo : son actualité