OM 1-0 Lille : les Olympiens assurent l'essentiel

  •    
  •    
  • om facebook

Afin de confirmer leur bonne entame de championnat, les Olympiens reçoivent le LOSC ce soir à Montpellier. Ce dernier a débuté son championnat par une défaite. Le stade devrait tout de même être acquis à la cause phocéenne.
Deschamps aligne la même équipe titulaire que la semaine dernière à l'exception de Ben Arfa qui débutera à la place de Koné. On retrouve donc Mandanda, Kabore, Diawara, Heinze, Taiwo, E. Cissé, Abriel, Cheyrou, Ben Arfa, Niang (capitaine) et Brandao en pointe. Notons que le coach lillois laisse Hazard et Gervinho sur le banc.

Le match

4ème minute : Coup franc d'Abriel dévié qui tombe sur le pied de Brandao. Le ballon frôle le poteau.
10ème : Tir puissant de Brandao dévié en corner par Butelle.
11ème : Buuuuuuuut pour l'OM !! Corner parfait de Ben Arfa sur la tête de Brandao qui propulse le ballon dans les filets du LOSC. 1-0 !
17ème : Coup franc dans la lune de Taiwo.
30ème : Tir puissant des 25 mètres de Brandao au dessus, omniprésence du Brésilien !
33ème : Reprise de volée spontanée de Cheyrou des 25 mètres, toujours non-cadrée.
43ème : Frappe puissante de Niang, encore sans danger.

Mi-temps : Domination sans partage des Olympiens mais le score n'est que d'un but d'écart. Il va falloir poursuivre les efforts pour faire le break en continuant de mettre le feu dans la moitié de terrain Lilloise. Brandao à survolé les débats avec son but et sa présence malgré quelques ratés. La défense est quasiment irréprochable et le milieu de terrain combine bien techniquement. A confirmer.

49ème : Enorme occasion de Cabaye qui se retrouve devant Mandanda mais son tir est trop croisé. La défense de l'OM est dans le vent pour la première fois.
55ème : Combinaisons rapides du milieu de l'OM avec Ben Arfa, Cheyrou et Abriel mais impossible à concrétiser pour Brandao. Le spectacle est au rendez-vous dans ce début de 2ème mi-temps, le match s'équilibre.
60ème : Coup franc de Ben Arfa des 25 mètres au dessus de la barre.
61ème : Tir d'Obraniak, sans danger.
62ème : Hazard remplace Obraniak et Koné remplace Ben Arfa.
64ème : Deuxième jaune de Debuchy qui quitte le terrain pour une faute sur Niang qui partait seul au but.
68ème : Gervinho remplace De Melo.
69ème : Déviation de Brandao pour la frappe puissante de Cheyrou qui frôle le poteau.
70ème : Taiwo bombarde Butelle des 30 mètres mais arrêt du gardien.
72ème : Koné vendange après un mauvais contrôle et une action pourtant bien menée.
78ème : Morientes remplace Brandao qui est applaudi par tout le public !
81ème : Chedjou remplace Cabaye.
85ème : Superbe tir de Hazard qui fait une bonne entrée, dévié magistralement par Mandanda.
86ème : Valbuena remplace Niang. Cheyrou prend le brassard.
93ème : Tir cadré du gauche de Koné, sorti par Butelle.
94ème : Dernière action pour Lille. Coup franc raté de Hazard mais celui-ci provoque un cafouillage qui aurait pu donner le match nul au LOSC ! Fin du match.

Conclusion : Malgré un gros frisson sur la fin qui aurait pu être synonyme de match nul, les Olympiens ont profité de leur très bonne première mi-temps pour l'emporter. L'ensemble de l'équipe a fait preuve d'un engagement physique comme rarement depuis bon nombre de saisons. La défense est très clairement renforcée cette année avec ce soir un Heinze de haute volée qui semble s'imposer en patron de la défense. Ben Arfa, volontaire, a fait une prestation mitigée ayant des difficultés à percuter. Le milieu de terrain profite de son expérience et de sa technique pour amener le danger dès qu'il y a une faille. Quant à Brandao, il a débloqué le match grâce à ses efforts offensifs et défensifs dans la première mi-temps. Il a été décisif et est sans doute l'homme du match.
Encore une victoire pour l'OM qui progresse peu à peu. Encourageant même si le score aurait pu être plus net avec plus d'application dans le dernier geste. On ne retient que la victoire avant un déplacement délicat à Rennes.

par Javier Rodriguez le dimanche 16 août 2009 à 23h53
Deschamps : "fébriles en fin de match"
Dassier prépare l'hommage à RLD

Steve Mandanda : son actualité