Toulouse 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Il ne reste plus que deux semaines avant le début du championnat et cette rencontre face à Toulouse clôture le stage de Saint-Jean-de-Luz.
Didier Deschamps ne peut compter sur Laurent Bonnart qui s'est légèrement blessé dans la semaine. Rudy Riou est aussi indisponible alors qu'Hilaire Munoz, Charley Fomen, Cédric D'Ulivo, Milos Krstic, Elliot Grandin, Andre Ayew, Amine Dennoun et Guy Gnabouyou n'ont pas été retenus pour ce stage. L'entraineur olympien aligne bien évidemment une équipe en 4-3-3. Steve Mandanda est le dernier rempart, Garry Bocaly (à droite) et Taye Taiwo (à gauche) sont les arrières latéraux, Souleymane Diawara et Vitorino Hilton sont les défenseurs centraux ; Édouard Cissé occupe le poste de milieu récupérateur alors que Benoit Cheyrou et Lucho Gonzalez sont un peu plus haut ; le trident offensif est composé de Bakari Koné, Brandao et Mamadou Niang de droite à gauche. L'attaquant sénégalais porte le brassard.
Sur le banc de touche on retrouve Elinton Andrade, Samir Kouakbi, Pape M'Bow, Cyril Rool, Charles Kaboré, Alexander N'Doumbou, Kevin Osei, Mathieu Valbuena, Hatem Ben Arfa et Mamadou Samassa. Julien Rodriguez, tout récent papa, et Stéphane Mbia, légèrement touché, ne sont pas sur la feuille de match.

Sur la première occasion (un débordement et un centre de Bocaly), Koné ouvre le score d'une frappe précise depuis l'entrée de la surface. Les Olympiens dominent ces 45 premières minutes mais n'ont guère d'occasions alors qu'on sent que seul Gignac peut gêner les défenseurs phocéens.
Mandanda et Taiwo sortent à la pause, ils sont remplacés par Andrade et Rool. Un peu plus tard, Gonzalez puis Niang cèdent leur place à Osei et Valbuena. La deuxième mi-temps est maîtrisée par les Toulousains mais est assez terne. Juste avant le dernier quart d'heure Gignac égalise et le score final est donc de 1-1.

Steve Mandanda : il a joué la première mi-temps et n'a rien eu à faire si ce n'est quelques dégagements.
Elinton Andrade : passé du numéro 40 au numéro 1, il a surtout fait une très belle sortie dans les pieds lors d'un duel en fin de rencontre. Pour le reste, malgré la domination toulousaine, il n'a pas été tellement sollicité.
Garry Bocaly : il a profité de la blessure de l'habituel titulaire pour se retrouver dans le onze de départ. Il a été très offensif et a donné le seul but marseillais sur un bon centre après avoir très bien pris son couloir. Il n'a joué qu'une vingtaine de minutes à cause d'une blessure sur un tacle anodin de Gignac.
Charles Kaboré : il a donc rapidement pris le poste d'arrière droit. Il a été assez emprunté et pas très à l'aise à ce poste, comme on l'avait déjà vu la saison dernière.
Taye Taiwo : l'arrière gauche marseillais des 45 premières minutes n'a pas connu de problèmes défensifs malgré plusieurs positionnements étranges. Comme d'habitude, il a compensé par un gros impact physique. Offensivement, il a surtout botté un coup-franc lointain qui a fini de très peu à côté du but toulousain.
Cyril Rool : il a pris la place du Nigérian au retour des vestiaires. Il a commencé par tacle violent sur Gignac puis a fait son travail, honnêtement, prenant peu de risque offensif.
Souleymane Diawara : il avait à museler le rapide, puissant et technique Gignac. Il s'en est globalement bien sorti même s'il s'est fait passer plusieurs fois.
Vitorino Hilton : lui aussi n'avait dans sa zone que le meilleur buteur du dernier championnat. Il a aussi fait une prestation correcte même s'il est battu par le buteur toulousain sur l'égalisation. Néanmoins, il n'a pas reproduit sa performance de la fin de saison dernière au Vélodrome face au même Gignac qui avait coûté extrêmement cher dans la course au titre de champion.
Édouard Cissé : seule surprise du onze de départ, il a joué comme milieu défensif axial et pas comme milieu droit, poste qu'il occupait lors de ses premiers matches en Blanc. Il a été l'auteur d'une rencontre correcte montrant qu'il pouvait être une alternative à Mbia.
Benoit Cheyrou : à l'image de son équipe, il a été assez présent durant la première période mais beaucoup plus effacé après le repos. Il n'a pas distillé de passe intéressante et n'a guère été porté vers le but adverse. Il a récupéré le brassard à la sortie de Niang.
Lucho Gonzalez : il a joué un peu plus d'une heure et a été très discret sur la droite du milieu de terrain. Il n'a pas non plus été décisif sur les corners qu'il a tirés.
Kevin Osei : le jeune Olympien a joué une vingtaine de minutes sur la droite du milieu de terrain. Il a donné un ballon intéressant mais comme son équipe avait peu la maitrise du jeu, il n'a pas pu se mettre en évidence.
Bakari Koné : préféré à Ben Arfa sur l'aile droite, il a marqué le but marseillais sur une belle reprise de demi-volée croisée au ras du poteau. Avant la mi-temps, il a été victime d'un gros tacle de Congre et a donc du quitter ses partenaires.
Hatem Ben Arfa : rentré vers la 40ème minute au poste du petit Ivoirien, il a surtout tiré un coup-franc sous la barre difficilement sorti par Blondel. Il a aussi placé une reprise de volée du gauche à bout portant non cadrée. Il est passé à gauche après la sortie de Niang mais a joué dans la période où son équipe n'avait pas trop le ballon ce qui ne lui a pas permis de briller.
Mamadou Niang : le capitaine et attaquant gauche de l'OM a été moins à son avantage que lors des premières rencontres amicales. En effet, il a été moins présent, moins mobile. Il a tout de même fait deux frappes mais sans danger pour le portier du TFC.
Mathieu Valbuena : même s'il a remplacé le Sénégalais, il a joué sur l'aile droite. Lors des quelques minutes qu'il a passées sur le terrain, il a fait deux beaux numéros de dribbles au milieu des plusieurs défenseurs à la limite de la surface de réparation et a aussi placé une frappe trop écrasée.
Brandao : peu dans son registre habituel, le Brésilien n'a pas trop livré de duels aériens mais a souvent fait des appels dans l'espace. Il est peu à l'aise dans cet exercice mais a tout de même fait plusieurs frappes qui n'ont pas inquiété Blondel.

On a donc vu deux mi-temps bien différentes, la première pour l'OM et la seconde pour Toulouse. Le score nul est donc équitable mais le rythme a encore été bien faible.
Pour les joueurs, aucun n'a été réellement très en vue, par contre plusieurs ont été très effacés, Lucho Gonzalez en tête.
La prochaine rencontre amicale (l'avant-dernière avant la reprise) aura lieu mercredi face à Saint-Étienne et il faudrait espérer commencer à voir un peu plus de rythme et d'intensité pour être prêt à démarrer efficacement le championnat le 8 août.

par seb le lundi 27 juillet 2009 à 08h17
Abriel : Gourcuff confirme les contacts
Deschamps : "pas de soucis avec Valbuena"

Gonzalez Lucho : son actualité