Bordeaux 2-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La troisième rencontre amicale de la pré-saison marseillaise, au début du second stage de préparation, est un choc entre le Champion de France en titre et son dauphin.
Didier Deschamps a laissé à Marseille les indésirables Hilaire Munoz, Charley Fomen, Cédric D'Ulivo, Milos Krstic, Elliot Grandin, Guy Gnabouyou, Andre Ayew et Amine Dennoun. Rudy Riou est dans le groupe mais blessé. L'entraineur olympien aligne son 4-3-3 habituel avec aucune surprise majeure dans les titulaires : Steve Mandanda est dans le but, la défense est composée de droite à gauche par Laurent Bonnart, Souleymane Diawara, Vitorino Hilton et Taye Taiwo ; Stéphane Mbia est le milieu récupérateur axial alors que Benoit Cheyrou et Lucho Gonzalez évoluent un cran plus haut ; le trident offensif est formé d'Hatem Ben Arfa, Bakari Koné et Mamadou Niang, ce dernier portant le brassard.
Le banc de touche est occupé par Elinton Andrade, Samir Kouakbi, Garry Bocaly, Pape M'Bow, Julien Rodriguez, Lorik Cana, Cyril Rool, Édouard Cissé, Charles Kaboré, Alexander N'Doumbou, Kevin Osei, Mathieu Valbuena, Brandao et Mamadou Samassa.

Après trois premières occasions pour Bordeaux, Taiwo ouvre le score d'une reprise du gauche sur un corner au quart d'heure de jeu. Le rythme tombe rapidement et seuls les Bordelais font quelques frappes lointaines. Bordeaux égalise avant la pause sur un coup-franc de Gourcuff dévié par le duo Cavenaghi/Gonzalez au premier poteau.
Au retour des vestiaires, Andrade, Rool, Kaboré, Cissé et Brandao remplacent poste pour poste Mandanda, Taiwo, Mbia, Gonzalez et Koné. Il ne faut attendre que quelques secondes pour que les Girondins prennent l'avantage sur penalty au milieu d'une défense centrale bien lente. A l'heure de jeu, Cana prend la place de Cheyrou. Quelques minutes plus tard, Ben Arfa est remplacé par Valbuena. Malgré tous ces changements, le schéma tactique reste identique. Les Girondins font aussi largement tourner leur effectif et la seconde mi-temps est terne avec très peu d'occasions même si les Phocéens touchent deux fois les montants.

Steve Mandanda : malgré les nombreux tirs bordelais durant les 45 premières minutes, il n'a eu à intervenir qu'une fois devant Cavenaghi sur une erreur de Gonzalez. Il ne peut pas grand-chose sur l'égalisation bordelaise le coup-franc étant bien tiré et Gonzalez ne s'imposant pas devant Cavenaghi.
Elinton Andrade : encore en collants malgré la chaleur, il n'a rien eu à faire mais a pris un but sur une Panenka de Gourcuff.
Laurent Bonnart : il a eu beaucoup de boulot défensif car Gonzalez et Ben Arfa n'ont pas trop fait de travail de récupération. Il a ainsi fait un beau retour de la tête devant Cavenaghi. On l'a tout de même vu monter et déborder plusieurs fois. Il est l'un des rares à avoir joué la totalité de la rencontre.
Taye Taiwo : l'arrière gauche phocéen de la première mi-temps a fait une prestation défensive correcte même si les Bordelais ont réussi à prendre son couloir. Il a surtout été opportuniste sur un corner avec une belle reprise de volée du pied gauche pour l'ouverture du score.
Cyril Rool : il a été discret dans son couloir gauche durant la seconde mi-temps mais n'a pas été mis en difficulté par ses adversaires directs.
Souleymane Diawara : le Sénégalais a été présent sur le corner à l'origine de l'ouverture du score avec un duel gagné de la tête. Il a surtout livré un duel très physique avec Chamakh qui lui aurait sûrement valu d'être exclu en temps normal. Il a aussi été pris de vitesse plusieurs fois, notamment sur le penalty où il se fait prendre par l'attaquant marocain. C'est lui aussi qui concède le coup-franc qui amène le premier but girondin.
Vitorino Hilton : le stoppeur gauche brésilien a fait une prestation honorable même s'il a aussi manqué de vitesse, le penalty en est le meilleur exemple où il est dépassé. Les deux défenseurs centraux ont joué les 90 minutes et n'ont pas dégagé une grande sérénité.
Stéphane Mbia : le Camerounais a évolué milieu défensif axial, il a été assez discret et peu présent, permettant aux Girondins d'avoir dans l'ensemble la possession du ballon.
Charles Kaboré : il a pris la place du Camerounais dans l'axe puis il a basculé à gauche quand Cana est entré. Il a été percutant et porté vers l'avant avec notamment une frappe contrée et une belle tête en fin de match.
Benoit Cheyrou : le milieu gauche a évolué durant un peu plus d'une heure. Il a été sobre mais n'a pas assez pesé sur le jeu.
Lorik Cana : malgré son départ plus que probable dans les jours ou semaines qui arrivent, il a joué la dernière demi-heure. Pour ses premières minutes en match cette saison, il est resté dans sa zone sans tenter le diable.
Lucho Gonzalez : très peu présent offensivement, on l'a surtout remarqué dans les phases défensives. Il a commencé par une grossière erreur dans la surface (un contrôle loupé) mais Mandanda a rattrapé sa boulette. Il n'a aussi pas été assez puissant et présent au marquage de Cavenaghi sur un coup-franc pour l'égalisation girondine.
Édouard Cissé : le Palois a été discret sur son côté droit. On l'a uniquement vu sur une belle percée dans la surface.
Hatem Ben Arfa : il a tiré un coup-franc dans le mur en tout début de match puis a été assez effacé sur son aile droite. Il a tout de même effectué un beau débordement suivi d'un bon centre en début de seconde période.
Mathieu Valbuena : il a évolué pendant une vingtaine de minutes sur l'aile droite. Il a bien tiré deux coup-franc et a surtout placé une belle frappe de très peu au-dessus en toute fin de match.
Bakari Koné : préféré à Brandao, il a été aligné dans l'axe mais a souvent permuté à gauche avec Niang. Il n'a pas bien géré plusieurs situations et n'a tiré au but que sur un coup-franc puissant qui a fini dans les bras de Carrasso.
Brandao : le Brésilien a joué la seconde mi-temps. Il a fait son habituel travail de pressing et de replacement défensif. Il aurait pu marquer deux fois mais sa belle reprise de volée en tout début de deuxième période a été superbement stoppée par Carrasso et, alors qu'il avait pris le dessus sur le dernier défenseur girondin et Carrasso, il a trouvé le poteau dans les arrêts de jeu.
Mamadou Niang : très remuant, il a essentiellement joué sur la gauche mais a aussi repiqué dans l'axe quand Koné était sur la pelouse. Il a eu quelques opportunités mais son match a surtout été marqué par des dernières minutes très chaudes avec Jurietti. Il aurait d'ailleurs du obtenir un penalty pour un placage de l'ancien Olympien sur un coup-franc tiré de la droite.

On a donc vu, pour la première fois en trois rencontres amicales, plusieurs Olympiens qui ont joué tout le match. La défense centrale Diawara/Hilton a été dans ce cas mais elle a été peu en vue et dominée par les attaquants bordelais. Pour le reste, Mbia et Gonzalez ont été peu en verve durant les 45 minutes passées sur le terrain.
La seule conclusion est à nouveau sur le dispositif tactique qui a encore été le 4-3-3
vu lors des deux premiers matches amicaux.
Il sera intéressant de voir comment Deschamps va gérer son effectif car la prochaine rencontre a lieu dans 4 jours face à une autre très bonne équipe de l'Hexagone, Toulouse.

par seb le mercredi 22 juillet 2009 à 23h05
OM : le loft se vide peu à peu
Dassier : "Veyrat est à Madrid"

Taye Taiwo : son actualité