Robert Louis-Dreyfus est mort

  •    
  •    
  • om facebook

L'actionnaire majoritaire de l'OM, Robert Louis-Dreyfus, est décédé hier en fin d'après-midi des suites d'une leucémie à l'âge de 63 ans. On savait RLD affaibli, la maladie a fini par remporter ce match.

Le milliardaire est appelé en 1997 par la municipalité de Marseille pour reprendre le club qu'il acquiert pour un franc symbolique. Avec Rolland Courbis sur le banc, l'OM recrute des stars, Laurent Blanc et Fabrizio Ravanelli en tête. La première saison du président RLD verra les Olympiens terminer 4èmes du championnat. La saison suivante, celle du centenaire, sera celle d'autres arrivées comme Robert Pirès et Christophe Dugarry. Une saison où l'OM verra ses rêves de titres disparaître à la dernière journée contre Bordeaux en championnat et en finale de la Coupe UEFA contre Parme.

On pense l'OM sur la route du succès, mais les années suivantes seront bien moins glorieuses. Les saisons 2000 et 2001 sont en effet marquées par un OM aux portes de la relégation, malgré une tentative de gestion directe du club, après avoir délégué la présidence à Yves Marchand.
En 2002, rattrapé par les affaires des comptes de l'OM sous l'ère Courbis, RLD nomme Christophe Bouchet au poste de président délégué. Mais les titres fuient encore Marseille, notamment en finale de la Coupe de l'UEFA à nouveau, contre Valence. Après le départ de l'idole Drogba, une décision plus tard qualifiée de décision d'actionnaire, Bouchet est remplacé par Pape Diouf.
Les comptes du club retrouvent, comme il le souhaite, une situation bénéficiaire, mais le sportif ne suit pas. Néanmoins en plus de deux nouvelles finales (de Coupe de France) perdues, il y a une condamnation à de la prison avec sursis pour abus de biens sociaux dans l'affaire des comptes de l'OM. Cette condamnation a beaucoup marqué le milliardaire, excellent gestionnaire dans le monde de l'économie, à la tête du groupe familial, Robert Louis-Dreyfus ne parvient pas à faire de l'OM le "Bayern du sud".

Début 2007, décidé à vendre l'OM, il s'engage dans un imbroglio financier avec l'homme d'affaire Jack Kashkar. Après l'échec des négociations, il oublie ses projets de vente, ne voulant pas laisser le club dans une situation périlleuse.
Ces derniers mois auront été particulièrement houleux. L'éviction de Pape Diouf, malgré une stabilité sportive et financière retrouvée à Marseille, démontre à nouveau que RLD n'arrive pas à gérer l'OM comme ses sociétés.
RLD aura investi un peu plus de 200 millions d'euros à l'OM, sans toutefois gagner un titre (mis à part la Coupe Intertoto en septembre 2005).

Robert Louis-Dreyfus ne verra donc jamais l'OM soulever un trophée. Espérons que cette année, avec Didier Deschamps à la barre, les Olympiens seront enfin sacrés Champions de France. Une manière de saluer la mémoire d'un actionnaire majoritaire décrié, mais avant tout amoureux de l'OM.

par Yoyo73 le dimanche 05 juillet 2009 à 07h26
Hidalgo : "un coup dur"
Gerets touché par la mort d'RLD

Robert-Louis Dreyfus : son actualité