OM 4-1 Grenoble : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

L'histoire est assurément en marche. Journées après journées, alors que certains clubs vivent où ont vécu pareil emballement en étant aspiré par le fond du classement, l'OM est inexorablement attiré par la première place du championnat. En dépit des doutes exprimés parfois avec virulence par de nombreux observateurs, l'OM enchaîne et obtient des résultats sans être véritablement brillant - comme hier en première mi-temps - mais en sachant être efficace au bon moment. Le coaching d'Eric Gerets (dont le nom fut scandé par le Vélodrome en seconde période) fut une nouvelle fois déterminant...

L'Equipe : Marseille prend le pouvoir
C'est une journée de Championnat qui comptera. [...] Marseille a détrôné Lyon, le septuple champion de France, et affirme au grand jour ses ambitions de sacre. Le roi vacille au moment où l'OM n'a jamais semblé aussi fort, aussi maître de lui. [...] Le rôle d'Éric Gerets est considérable dans cette montée en puissance : il a su insuffler un esprit de concurrence sans jamais perdre en chemin certains talents égarés. Et ça paye à sept journées de la fin. [...] il se passe quelque chose sur les bords de la Méditerranée et la manière dont l'OM se sort de toutes les situations a parfois quelque chose d'irréel. Éric Gerets est devenu un alchimiste hors pair : il a trouvé un procédé qui transforme actuellement le plomb en or. Ou alors comment expliquer ces changements si fréquents dans le coeur d'une même soirée ? D'une équipe fantomatique en première période, il a façonné un groupe de combat, évoluant plus haut, de manière plus agressive. C'est devenu une habitude de regarder des joueurs s'échauffer sur le terrain à la pause, Cana et Wiltord cette fois, puis de voir la rencontre se décanter dès leur entrée. Comme contre Nantes (2-0), lors de la dernière sortie à domicile. Le Belge n'a, cette fois, pas changé d'entrée son 4-2-3-1, contrairement à Donetsk, mais a su ajouter Wiltord dans un schéma plus proche d'un 4-4-2 en seconde période. La première mi-temps fut pourtant l'une des plus pauvres de l'année, en raison peut-être de la fatigue liée au voyage en Ukraine. [...]

Le Parisien : l'OM prend le pouvoir
Un sacré coup de théâtre... Grâce au faux pas des Lyonnais, hier soir face à Monaco, Marseille occupe ce matin la première place de Ligue 1. Pour la première fois dans l'haletante course au titre, l'OM — large vainqueur (4-1) de rugueux Grenoblois — fait vaciller du trône son grand rival rhodanien et montre qu'il ne lâchera rien. Plutôt habitués aux lendemains de L 1 qui déchantent au sortir de joutes continentales, les supporteurs olympiens ont pu cette fois hurler à l'envi des " Gerets, Gerets " à l'attention d'un sorcier belge qu'ils aimeraient voir encore mener l'OM à la baguette — magique — l'an prochain. Les coéquipiers de Rodriguez ont mis une mi-temps pour prendre la mesure des hommes de Bazdarevic, qui ne tirent pas beaucoup au but mais se comportent souvent comme des petites frappes. [..]

Football365.fr : l'OM prend les commandes
" Gerets, Gerets. " Le public du Vélodrome, pas plus que Taye Taiwo, après son second but, n'ont oublié de saluer leur coach chéri. [...] Après une première période ratée, comme contre Nantes, ses changements à la pause ont été salutaires : en installant un 4-4-2, en sortant Mears à côté de la plaque pour le remplacer par Cana, en repositionnant Kaboré arrière droit, et en lançant Wiltord à la place de Niang, Marseille a vite trouvé en seconde période les espaces qui lui manquaient en première mi-temps. En ouvrant le score sur penalty par Taiwo, le plus dur était fait, face à une formation grenobloise trop timide. Hilton, puis de nouveau Taiwo, buteur sur un coup-franc magistral, et enfin Brandao, donnaient de l'ampleur au score. Marseille a retrouvé le sourire perdu à Donetsk et tentera de le conserver toute la semaine avec un exploit contre les Ukrainiens, jeudi en Coupe de l'UEFA. [...]

Eurosport.fr : l'OM au pouvoir
Les spectateurs du stade Vélodrome ne s'y sont pas trompés. Ils ont eu raison de scander le nom de Gerets en fin de match car, comme contre Nantes et Saint-Etienne c'est bien le coaching du technicien belge qui a permis à l'OM de décrocher une large victoire face à Grenoble (4-1). Sérieusement bousculés en première période, les Marseillais ont trouvé la faille sur coups de pied arrêtés après la pause et, en quelques minutes, ont complètement assommés les valeureux Isérois. [...] Largement dominateur au niveau de la possession de balle, l'OM prend rarement de vitesse la défense adverse mais ses offensives sont bien construites [...] Face à l'impuissance de ses hommes, Gerets prend les choses en mains et sort Mears et Niang pour replacer Kaboré en défense, lancer Cana au milieu et Wiltord devant. La rencontre bascule vite. Valbuena obtient un penalty mérité après une faute de Batlles et Taiwo le transforme (1-0, 52e). Le GF 38 n'a pas le temps de se remettre car Hilton place une tête victorieuse sur corner et inscrit son premier but sous les couleurs marseillaises (2-0, 59e). Complètement sonnés, les visiteurs décrochent et Taiwo corse l'addition d'un coup franc surpuissant (3-0, 65e). Le sort du match est joué et le coup de sifflet final se fait attendre mais Brandao, déjà buteur lors des deux dernières journées, profite d'un bon travail de Cana pour alourdir la marque (89e, 4-0). Finalement, Courtois sauve l'honneur des Isérois dans le temps additionnel d'une belle frappe enroulée[...]

par bobich le lundi 13 avril 2009 à 12h56
L'OM leader : les Lyonnais réagissent
Valbuena en mode auto-satisfait !

Brandao : son actualité