OM 0-0 Le Mans : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Pas le temps de gamberger pour les Olympiens car quelques heures après la défaite à domicile en Coupe d'Europe, ils retrouvent le championnat avec une rencontre face au Mans qui ne va pas très bien depuis plusieurs semaines.
Ronald Zubar (touché contre Twente), Brandao (à cause d'un petit problème musculaire contracté à l'entrainement) et Benoit Cheyrou (suspendu) sont indisponibles. Eric Gerets n'a pas retenu Hilaire Munoz, Dmytro Nepogodov, Tyrone Mears, Amine Dennoun et Guy Gnabouyou. Il aligne un dispositif semblable à celui des dernières rencontres, c'est-à-dire un 4-3-1-2 avec Steve Mandanda dans le but, Taye Taiwo, Vitorino Hilton, Julien Rodriguez et Laurent Bonnart en défense de gauche à droite ; le milieu de terrain est composé de Modeste M'Bami (dans l'axe), Karim Ziani (à droite) et Boudewijn Zenden (à gauche) ; Mathieu Valbuena est le meneur de jeu derrière le duo Bakari Koné/ Mamadou Niang (le capitaine).
Les remplaçants sont Rudy Riou, Renato Civelli, Lorik Cana, Charles Kaboré, Hatem Ben Arfa, Mamadou Samassa et Sylvain Wiltord.

Les Olympiens prennent rapidement la rencontre à leur compte puis les débats s'équilibrent en milieu de première période. Après deux banderilles mancelles, ce sont les Marseillais qui ont quelques opportunités avant la pause mais le score est toujours nul à la mi-temps. A la demi-heure de jeu, Rodriguez, visiblement touché à une cuisse, avait laissé sa place à Civelli.
Au retour des vestiaires, les Sarthois s'arc-boutent devant leur but. Les Olympiens, maladroits techniquement et pas assez variés dans leurs offensives, ne parviennent à inquiéter Pelé qu'à de trop rares reprises. Les entrées de Ben Arfa et Wiltord ne changent rien et ce sont même les Manceaux qui sont proches de l'emporter dans les dernières minutes sur des contres enrayés de justesse.

Steve Mandanda (6) : il n'a pas eu beaucoup de travail mais il s'est interposé sur les très rares tentatives sarthoises, notamment un arrêt dans un angle fermé en première période lors d'un duel avec un attaquant manceau.
Laurent Bonnart (5) : l'arrière droit olympien n'a guère souffert défensivement étant donné la timidité adverse. Même s'il a participé au jeu offensif, il aurait pu plus le faire pour essayer de faire pencher la balance.
Taye Taiwo (5.5) : lui aussi n'a guère été mis en danger par les Manceaux et a donc fait un match comme milieu offensif voire ailier gauche. Il est souvent venu apporter le danger en débordant mais ses centres et surtout ses tirs ont été très imprécis.
Julien Rodriguez (non noté) : il a du quitter ses partenaires après une demi-heure apparemment blessé à une jambe. Avant cela, il avait fait une prestation sobre et efficace excepté une intervention loupée dans la surface qui a donné une belle occasion au Mans.
Renato Civelli (5) : l'Argentin a donc joué une heure. Il aurait pu marquer en tout début de seconde période mais sa tête a frôlé la base du poteau de Pelé. Malgré quelques approximations défensives, il est à créditer d'une rentrée intéressante surtout qu'il a été très présent sur les ballons aériens offensifs.
Vitorino Hilton (5) : le stoppeur gauche brésilien, comme toute la défense, a lui aussi eu une rencontre peu compliquée même s'il a du s'employer en fin de match sur un superbe tacle évitant un duel à Mandanda avec un attaquant sarthois.
Modeste M'Bami (6.5) : le Camerounais a joué milieu défensif axial et, avec la position très basse des Manceaux sur le terrain, il a touché énormément de ballons grâce à une énorme activité et beaucoup de courses. Il a ainsi orienté le jeu vers ses milieux offensifs mais qui n'ont pas réussi à en profiter.
Karim Ziani (5.5) : de retour après sa blessure aux adducteurs à Monaco, il a joué tout le match sur la droite du milieu de terrain. Il a été l'un des Olympiens les plus actifs mais n'est jamais parvenu à faire une geste décisif. Il a pourtant eu une balle de but en première période mais il n'a pas cadré son tir.
Boudewijn Zenden (3.5) : il a profité de la suspension de Cheyrou pour évoluer sur la gauche de l'entrejeu. Il a été beaucoup trop timide alors que les adversaires étaient recroquevillés devant leur but. Il ne s'est fait remarquer que sur une belle frappe en deuxième mi-temps détournée juste à côté de son poteau par Pelé.
Mathieu Valbuena (3.5) : le petit meneur de jeu a été extrêmement discret surtout en première mi-temps où son équipe balançait de longs ballons aériens. Il aurait du obtenir un penalty mais l'arbitre a peut-être été abusé par ses chutes à répétition lors des dernières rencontres.
Hatem Ben Arfa (non noté) : il a pris la place du numéro 28 et a joué 25 minutes sans rien montrer d'intéressant.
Mamadou Niang (3.5) : encore titularisé malgré son retour de blessure, il a semblé beaucoup souffrir physiquement avec un manque de puissance et de vivacité. Il s'est quand même créé quelques occasions mais il n'a pas été précis dans ses gestes. Assez bizarrement, il n'est sorti qu'à un quart d'heure de la fin alors qu'il semblait très fatigué depuis de longues minutes.
Sylvain Wiltord (non noté) : il a joué le dernier quart d'heure à la place du Sénégalais mais ne s'est jamais signalé.
Bakari Koné (2.5) : l'attaquant droit de l'OM a été transparent d'un bout à l'autre de la rencontre ne se mettant jamais en évidence.

Les Olympiens perdent encore deux points au Vélodrome après une rencontre où ils ont montré des lacunes techniques, tactiques mais aussi et surtout d'engagement. En effet, surtout en première mi-temps, ils ont insisté avec de longs ballons aériens alors qu'il y avait un net déficit de taille pour les attaquants marseillais par rapport aux défenseurs sarthois et il y avait aussi énormément de vent. Après la pause, il a surtout manqué de présence dans la surface car les Manceaux étaient très regroupés. De plus, la maladresse dans le dernier et l'avant dernier geste n'a pas permis d'avoir beaucoup d'occasions. Ces faiblesses techniques et tactiques n'ont pas été compensées par de la combativité ou une véritable envie de gagner.
Les performances individuelles ont été correctes de la part des joueurs défensifs et trop faibles de la part des attaquants et milieux offensifs. Ainsi Modeste M'Bami a paru le meilleur Phocéen sur la pelouse alors que Bakari Koné a été quasi inexistant.
Cette rencontre est donc dans la droite ligne de celle de Twente la semaine passée. Il semble donc hypothétique de pouvoir envisager une qualification aux Pays-Bas ce jeudi ou un réveil à Caen dimanche. Néanmoins, vu l'irrégularité de l'équipe marseillaise cette saison tout semble possible...

par seb le mardi 24 février 2009 à 07h15
Caen - OM : l'habituel guichets fermés
Stage Deauville : accès gratuit

Modeste M'Bami : son actualité