ASM 0-1 OM : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

C'est un grand ouf de soulagement qu'ont poussé les joueurs de l'OM au coup de sifflet final hier après la rencontre entre l'AS Monaco de Ricardo et l'Olympique de Marseille du désormais célèbre entraineur belge, Erik Gerets.
Les Marseillais remontent sur le podium, après ce match que l'on peut qualifier de "grotesque", l'OM se tire très bien du piège des joueurs de la Principauté et du terrain pitoyable du Stade Louis II acquis à la cause olympienne, formant un "mini" Vélodrome.


LaProvence.com : l'OM franchit un palier
On l'avait imaginé. C'est devenu une certitude, hier soir. L'OM est en train de franchir un palier. En dominant Bordeaux (1-0) il y a huit jours, il avait frappé un joli coup. Mais on était restés sur la réserve tant cette formation avait pris l'habitude, au cours des derniers mois, de souffler le chaud et le froid. Vainqueurs du vice-champion de France en titre, les Olympiens devaient surtout réussir à enchaîner un autre résultat favorable. Cela était d'autant plus indiqué, hier, que le PSG (la veille), Lyon et Toulouse (en fin d'après-midi) avaient fait le nécessaire en s'imposant. Dès lors, pour ne pas être décroché au classement, l'OM avait l'obligation d'imiter la concurrence. Il l'a fait et dans l'affaire, c'est Bordeaux qui est le grand perdant..

FIFA.com : Marseille vainqueur à Monaco
Marseille réintègre le podium de la Ligue 1 à la suite d'une victoire obtenue contre Monaco (1-0) grâce à son attaquant revenant de blessure Baky Koné, dimanche soir au Stade Louis-II en clôture de la 24e journée du Championnat de France.
Absent depuis le 28 janvier après une fracture à la pommette à la suite d'un choc avec Hugo Lloris, le gardien de Lyon, l'international ivoirien Baky Koné s'est donc payé un retour gagnant.
Cette victoire permet à l'OM de retrouver la troisième marche du podium, à 5 points de Lyon, à 1 du Paris SG. L'axe +PLM+ fort, défini par le président de la Ligue Frédéric Thiriez il y a peu, est donc actuellement une réalité. Monaco, pour sa part, en reste très éloigné et demeure dans la seconde partie du classement.[...]Eric Gerets décidait alors de relancer Koné, absent depuis le 28 janvier (67e). Dix minutes plus tard, il libérait d'un subtil lob un Stade Louis-II aux allures de Stade-Vélodrome (1-0, 77e). malgré de nombreux efforts, Monaco ne parvenait pas à revenir.

Eurosport.fr : Marseille a les armes
Un seul but encaissé sur les cinq dernières rencontres de L1. Voilà des statistiques qui en disent long. Il faut se le dire : Marseille n'est plus la passoire du début de saison. Le temps où l'OM prenait presque un but par match semble bien loin. Depuis quelques mois, l'équipe olympienne montre un visage plus solide en défense. Eric Gerets, qui s'est acharné à faire comprendre à ses joueurs l'importance du respect de la discipline tactique, a été entendu. L'OM n'est toujours pas une muraille infranchissable mais forme plus souvent un vrai bloc défensif. Steve Mandanda, impérial dans sa cage olympienne, y est pour beaucoup. Et le retour de Julien Rodriguez après huit mois d'absence n'y est pas non plus étranger. L'ancien défenseur de Monaco et des Glasgow Rangers donne de la voix et montre l'exemple à suivre en terme d'intensité. Et ses coéquipiers suivent. Bordeaux, secoué lors du choc, pourra en témoigner...
[...]"Je me dis qu'on a une grande richesse", le constat est signé Eric Gerets. "Plus on va avancer, puis on récupérera nos joueurs actuellement blessés et mieux on sera car on aura la possibilité de tuer les matches", José Anigo va dans le même sens. Le retour de Niang ainsi que les recrutements de Wiltord et Brandao offrent en effet des possibilités nouvelles à l'OM. Une grande richesse en attaque avec la possibilité de varier les systèmes et de s'adapter à l'adversaire. Si Brandao brille par sa maladresse pour le moment, il offre un point d'appui intéressant. "Il se sacrifie d'une manière étonnante pour l'équipe ", se réjouit Gerets. Son jeu en pivot et sa présence athlétique permettent de varier les approches devant le but adverse. L'expérience de Wiltord et son sens du but sont également des atouts de premier ordre. Et comme Niang devrait bientôt retrouver le terrain, Marseille présentera une armada offensive digne d'un champion en puissance.

Sport.fr : Marseille croit au titre
Malgré l'absence au coup d'envoi de Ben Arfa, Koné et Niang, trois titulaires indiscutables en début de saison, malgré la pelouse calamiteuse de Louis-II et malgré une équipe monégasque regroupée en défense, l' Olympique de Marseille a achevé dimanche sa traversée du désert par une victoire en Principauté qui le relance complètement en championnat. Gloablement dominateur dans un jeu d'un faible niveau de part et d'autre, l'OM a trouvé la faille sur un exploit personnel de Bakari Koné, entré en cours de jeu, qui a réussi un lob magnifique sur Ruffier. La bonne entrée Koné, tout comme celle de Ben Arfa, ont rassuré Eric Gerets sur le potentiel de son groupe. Un groupe étoffé au mercato avec les arrivées de Brandao (très discret à Monaco) et de Wiltord (très en vue depuis son arrivée).
[...]Une chose est sûre, avec Lyon, Paris et Marseille au trois premières places du classement, la fin de saison s'annonce palpitante. Et le premier des trois qui parviendra à réaliser une belle série de victoires (le PSG en est à quatre) fera un grand pas vers le titre.

par ali1012 le lundi 16 février 2009 à 20h57
Mandanda content de lui !
L'OM face aux Néerlandais

Taye Taiwo : son actualité