Mercato : place à l'attaque (1ère partie)

  •    
  •    
  • om facebook

Les difficultés de l'Olympique de Marseille pour concrétiser les nombreuses occasions que ses joueurs se procurent ne datent pas de la blessure au pied de Mamadou Niang mais sont bien antérieures. Un manque de réalisme qui toutefois fait encore plus cruellement défaut depuis que l'international sénégalais est indisponible. De même, le départ de Djibril Cissé vers Sunderland en clôture de mercato, s'il a été accepté par Eric Gerets voire même précipité, contraint aujourd'hui le coach belge à des combinaisons contre-nature comme le placement seul en pointe de Bakary Koné dont le physique ne permet pas d'évoluer dans ce rôle. Les dirigeants marseillais doivent donc recruter un ou deux attaquants pour pouvoir prétendre à autre chose qu'à des places d'honneur cette saison. Voici un état des possibles arrivées en attaque, du "tueur" que souhaite recruter le lion de Reckem.


Vagner Love
Rapide, puissant, technique, vif, adroit, Vagner Love a réellement le profil de l'attaquant qu'apprécie les dirigeants marseillais. Désireux de quitter le CSKA Moscou et le championnat russe, ses prétentions salariales (3.5M€ par saison) sont un véritable frein à sa venue.comme celles du club moscovite qui en demande plus de 15M€ ! " Non, là, le prix est dissuasif. Il demande 4 millions d'euros nets par an ", déclarait le président de l'OM il y a peu. " Une somme qui mène à environ 12 millions bruts, avec les charges sociales... " Toutefois, la qualité y est et le Brésilien pourrait faire passer un pallier à l'attaque marseillaise sans pour autant changer le jeu actuel des Phocéens basé sur la rapidité et la technique. C'est aussi un handicap puisque l'attaque de l'OM manque de diversité dans ses phases de jeu. A noter que les dirigeants le suivent depuis plusieurs saisons. Love est notamment dans les petits papiers d'Everton et de Chelsea.

Aruna Dindane
Blessé depuis plusieurs mois, l'international ivoirien souhaite quitter Lens et trouver un club dans un championnat plus relevé que la Ligue 2. Courtisé par Rennes, Nancy, Nice, Dindane n'a pas réellement le profil d'un tueur et revient tout juste de blessure. De plus, l'OM a besoin d'un attaquant tout de suite efficace et on peut douter qu'il le soit après 7 mois d'absence.

Ismaël Bangoura
Intéressé par un retour en France, l'international guinéen du Dynamo Kiev l'est aussi par une arrivée à l'Olympique de Marseille comme il l'a concédé dernièrement au micro d'RMC. L'ancien Manceau n'est certainement pas le déménageur ou le grand joueur de tête que l'OM cherche mais sa vivacité et sa capacité à prendre les espaces en font un élément intéressant. A tout juste 23 ans, Bangoura a déjà une belle expérience et un réel potentiel de bon buteur de Ligue 1. Mais son prix (autour des 10M€) et son profil très proche dans le jeu d'un Niang ne sont pas forcément des atouts pour lui. De plus, c'est loin d'être un buteur malgré ce que ses statistiques peuvent laisser croire.

Marouane Chamakh
Considéré comme l'un des attaquants au plus fort potentiel en Ligue 1 depuis plusieurs saisons, l'international marocain a le profil parfait du remiseur avec notamment une bonne capacité à fixer les défenses adverses même s'il est seul en pointe et à faire jouer ses partenaires. Mais le Bordelais est tout sauf un grand buteur et on voit mal les Girondins de Bordeaux faire un cadeau à un adversaire direct à une place qualificative en Ligue des Champions. Et le joueur n'aime pas l'OM donc peu de chances qu'il vienne.

Milan Jovanovic
Suivi notamment par le Real Madrid, le Bayern Munich, le FC Séville et surtout Schalke 04, le talentueux attaquant serbe du Standard de Liège explose cette année au plus haut niveau et a tapé dans l'oeil de nombreux recruteurs européens. Capable d'évoluer sur le côté comme en pointe, Jovanovic est un attaquant très complet. A 27 ans, le gaucher se dit prêt à rejoindre un championnat plus huppé mais son prix (autour des 10M€) reste dissuasif ! Cela n'empêche pas les dirigeants olympiens de le superviser régulièrement depuis plusieurs semaines. Mais Jovanovic n'est pas un grand joueur de tête ce qui reste un handicap dans un Olympique de Marseille déjà très faible dans ce domaine. Pourtant les qualités que montre le serbe actuellement (jeu en profondeur, vitesse, discipline tactique, sens du dribble, etc...) font de lui une cible privilégiée.

Steve Savidan
Si le joueur s'est déclaré ouvert quant à un possible départ vers l'Olympique de Marseille, le président et l'entraineur du Stade Malherbe de Caen ont mis leur véto à un départ. Pape Diouf en a pris acte et rayé son nom des tablettes de l'OM comme il l'a concédé à l'émission Téléfoot sur TF1. Le joueur lui reste en attente. "On n'est jamais sûr de rien ! Je suis en contrat jusqu'en 2011 à Caen. Jean-François Fortin a exprimé son souhait de me voir rester mais si son avis devait changer... Aujourd'hui, je pense à Caen, même s'il ne faut jamais dire jamais ! Pour le moment, il n'y pas de proposition. Rien que des contacts." Le mercato est encore long et des revirements sont toujours possibles.


La suite pour demain ...

par TontonFlingueur le mardi 23 décembre 2008 à 13h52
"Rien n'est joué", selon Zenden
Boubacar Sanogo vers l'OM ?

Milan Jovanovic : son actualité