OM 2-1 Nice : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Victoire importante pour les Phocéens qui retrouvent par la même occasion leur deuxième place au classement. Bien en place tactiquement, les joueurs d'Eric Gerets ont offert une prestation sérieuse et s'impose donc logiquement face à des Niçois entreprenants mais pas assez rigoureux défensivement. Les Olympiens ne sont plus qu'à trois petits points de Lyon, qui a chuté hier soir à la Beaujoire, à maintenant une semaine du grand choc tant attendu.

Eurosport.fr : "Marseille se libère"
L'espace d'un instant, les Marseillais ont revu le cauchemar se reproduire. Un match bien ficelé avant la révolte de l'adversaire : le scénario avait des airs de déjà-vu au Stade Vélodrome. Il y a trois semaines, Lorient avait réservé un véritable camouflet à l'OM en remontant deux buts à l'OM avant de gagner sur le fil (3-2). Cette fois, Nice n'a pas réussi le remake... mais il s'en est fallu de très peu. De quelques centimètres en fait, ceux qui séparent le tir sur la barre de Ben Saada d'une trajectoire gagnante. Pas toujours très heureux, les Phocéens avaient cette fois eu la chance de voir la balle rouler dans le bon sens. Enfin, pas tout à fait. Car dans le feu de l'action, Marseille a perdu son attaquant vedette, Mamadou Niang. Une vilaine fracture au pied droit privera le Sénégalais de compétition durant six semaines. Un casse-tête pour Erik Gerets qui n'a pas l'embarras du choix dans ce secteur. Et évidemment, le nom de Djibril Cissé, parti cet été à Sunderland, ne manquera de ressurgir dans les conversations sur le Vieux Port. Car le seul Samassa pour palier l'absence de Niang, ça paraît un peu court. L'affaire est d'autant plus dommage qu'elle intervient le soir où l'OM avait peut-être enfin trouvé ce qu'il cherche depuis le début de la saison : l'équilibre.

Football365.fr : "L'OM a eu chaud"
Eric Gerets, un peu remué par certains ces derniers temps après les résultats un brin décevants des dernières semaines, avait bien observé Nice et a organisé son équipe pour gêner l'excellent milieu de terrain niçois. Bien joué car les Phocéens, avec un excellent Ziani, ont considérablement gêné les Faé, Echouafni ou Hellebuyck, coupant la défense niçoise de ses attaquants. Récompensée de sa bonne première mi-temps par un avantage de deux buts d'écart, le groupe de Gerets s'est toutefois donné quelques sueurs froides en fin de match. Quelques erreurs de marquage ont ainsi permis à Bamogo, Mouloungui ou Ben Saada de se mettre en position pour marquer. Si Bamogo a mis la balle au fond, Mouloungui a échoué sur un très bon Mandanda. Et à la dernière minute, Ben Saada, lui, a trompé le gardien mais le ballon après avoir frappé sous la barre est retombé du mauvais côté pour les Niçois. Marseille, qui a également touché deux fois les montants dans ce match, renoue avec la victoire au Vélodrome et reste dans le haut du classement. De quoi faire plaisir à un Gerets pour une fois très expansif après la prise de ces trois points !

La Provence.com : "L'OM se donne de l'air"
Après avoir alterné deux nuls et deux défaites, les Olympiens retrouvent le chemin de la victoire en disposant avec le coeur de vaillants Aiglons. Un succès doublement important qui leur permet non seulement de sortir de la mêlée en retrouvant la deuxième place du classement, mais également de rendre le plus beau des hommages à Santos. Au coup d'envoi, le supporter olympien, condamné hier à trois ans de prison ferme, était dans toutes les têtes. De nombreuses marques de soutien ont été affichées par le public, les joueurs, mais également Pape Diouf, à travers un émouvant discours micro en main quelques minutes avant le match. [...] L'OM remporte trois points précieux et profite du match nul de Rennes à Caen (1-1) pour reprendre sa place de premier chasseur de Lyon. Seule mauvaise nouvelle de la soirée, la fracture du gros orteil du pied droit de Niang. Le Sénégalais, qui a cédé sa place à Samassa à l'heure de jeu, sera indisponible 4 à 6 semaines.

Site officiel de l'OM : "Du baume au coeur"
Il fallait cette victoire. Pour arrêter le surplace en Ligue 1 bien sûr. Mais aussi offrir un peu de bonheur à un club et des supporters éprouvés par la condamnation de Santos. La soirée aura baigné dans les pensées, hommages, témoignages en direction de l'Ultra olympien. Mais seul un succès pouvait arracher un sourire à l'assistance. Juste l'espace d'un instant mêlant soulagement et plaisir. Avant que la mobilisation ne reprenne rapidement le dessus. Avec force, mais aussi avec le sens des responsabilités auquel le président phocéen aura fait appel avant le coup d'envoi, micro en main. Et encore, la joie fut même raccourcie par la nouvelle qui nous parvint vite de la blessure de Mamadou Niang, out jusqu'à la trêve.

Sport24.com : "Marseille a du cran"
Eric Gerets avait concocté deux surprises dans sa composition d'équipe. Exit Benoit Cheyrou et Hatem Ben Arfa, Zenden et Valbuena faisaient leur apparition comme titulaires. Alors que le Néerlandais, malgré quelques occasions, a eu une incidence discrète sur le jeu, le petit milieu de terrain, en obtenant le penalty, s'est révélé décisif. Niang, lui, a comblé son déficit d'efficacité par un penalty impeccable. Derrière, Zubar a fourni une prestation de premier plan, avec une multitude de duels remportés. Des duels, Mandanda en a également gagné beaucoup. Il ne pouvait en revanche pas grand-chose sur le but de Bamogo.

par Neo59 le dimanche 07 décembre 2008 à 13h22
OM - Atletico : Gerets lance un SOS !
OM - Atletico : quatuor allemand

Mamadou Niang : son actualité