Diouf monte au créneau

  •    
  •    
  • om facebook

Amené à prendre la parole dans L'Equipe suite à la période de turbulence traversée par l'OM, Pape Diouf revient sur certains des dossiers sensibles de cette fin de mois de novembre :

L'arbitrage
S'il avoue être "frustré" par le manque de réussite et les occasions manquées de ses joueurs, il regrette en tout premier lieu le comportement du corps arbitral de Ligue 1 : "des erreurs d'arbitrage nous ont été très défavorables ou ont été favorables à d'autres clubs, par exemple Lyon. Ce n'est pas très difficile de trouver les points qui nous permettraient d'être leaders." Chaque journée livrant son lot d'injustices, on ne pourra pas lui donner tort. Il semble devenu bien compliqué pour les ex-hommes en noir de siffler un penalty pour l'OM.

Le cas Zubar
Le président de l'Olympique de Marseille évoque à son tour le cas Ronald Zubar. Défendu hier par Eric Gerets et Lorik Cana, le jeune défenseur n'est pas épargné par l'ancien agent de joueur : "Zubar, c'est ma grande désolation. Il n'a véritablement justifié les promesses que lors des six premiers mois. Depuis, il montre une fragilité mentale et psychologique étonnante. Je n'ai pas apprécié l'attitude sans indulgence du public à son égard mais c'est vrai que cela devient très compliqué pour lui sauf s'il trouve dans cette terrible épreuve enfin les ressources nécessaires."

Le cas Givet
Cantonné à un étonnant rôle de remplaçant depuis le début de la saison alors que la défense est aux aboies, Gaël Givet ne laisse pas son président insensible : "nous sommes tous convaincus qu'il peut, logiquement, prétendre à une place de titulaire. Et je réfute la rumeur qui fait qu'il ne joue pas parce qu'il a refusé de partir cet été au Panathinaikos. Ce serait idiot de nous pénaliser et ce ne serait pas honnête vis-à-vis de lui." Espérons que le message soit entendu par Eric Gerets.

Le recrutement
Le rendement des recrues estivales laisse Pape Diouf amer. Il considère par exemple que Vitorino Hilton, "joueur remarquable dans son comportement", est "inégal dans ses prestations". Selon lui, le véritable problème défensif de l'OM se situe dans "la conquête du ballon". Il nous apprend que "deux hypothèses sont en balance" concernant l'attitude à adopter lors du prochain mercato. La première consisterait à remplacer Djibril Cissé, tandis que la seconde, retenant l'avis majoritaire, résiderait dans le renouvellement du secteur défensif : il n'exclut pas l'arrivée "d'un ou deux défenseur" en janvier.

Plus tranchant qu'Eric Gerets, Pape Diouf place les joueurs face à leurs responsabilités. Il n'hésite d'ailleurs pas à remettre en cause les choix de son entraîneur, notamment défensifs.

par Meyer Lanski le mardi 25 novembre 2008 à 11h49
Valbuena avait fait une croix sur Anfield
Liverpool - OM : 1034 supporters marseillais

Pape Diouf : son actualité