OM 2-2 Lille : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Nouvelle déception pour les Olympiens à l'issu de la rencontre contre Lille. Après une première période catastrophique qui a connu son point d'orgue avec le sourire, certainement du à la satisfaction d'avoir offert un but à l'adversaire, de Ronald Zubar, les Phocéens ont tout de même réussi à revenir au score en seconde période même si le résultat aurait très bien pu basculer définitivement en faveur du LOSC. Peu de rythme, presque pas d'envie, la prestation de ce soir est loin d'être rassurante trois jours avant de se déplacer à Anfield.

Football365.fr : "Marseille s'est fait peur"
Dominés pendant le premier quart d'heure, les Marseillais ont été privés de ballon par le très bon pressing du LOSC. Les Lillois ont inscrit logiquement le premier but sur corner. A court d'imagination, l'OM a eu bien du mal prendre le jeu à son compte et s'est procuré sa meilleure occasion sur une frappe lointaine de Niang. Sur une mésentente entre Zubar et Mandanda, les Marseillais ont ensuite offert un deuxième but à Lille qui est rentré au vestiaire avec un avantage mérité. Le discours et les deux changements de Gerets à la mi-temps ont été bénéfiques puisque les Marseillais sont revenus au score dès l'entame de la seconde période. Sans paniquer, les Lillois ont laissé l'OM se découvrir pour placer des contres. Mais les hommes de Rudi Garcia ont manqué deux occasions de mener trois à un et ont vu les Phocéens revenir dans les arrêts de jeu grâce à un superbe coup-franc de Zenden.

Lequipe.fr : "Marseille échappe au pire"
Il n'y a pas forcément de quoi être fier. En cumulant sa défaite contre Lorient (2-3) et son nul arraché dimanche devant Lille (2-2), Marseille vient d'encaisser cinq buts en deux rencontres à domicile, pour un seul point cueilli, butin dérisoire par rapport à son objectif, qui est toujours d'empêcher Lyon de s'envoler vers un nouveau titre de champion. Seul troisième de L1, un point derrière Nice, l'OM est à six longueurs de l'OL, malgré la défaite des champions à Paris (0-1). L'équipe d'Eric Gerets tenait une occasion en or, chez elle, d'imposer son poids en tête de la L1. Elle n'est encore qu'une équipe ordinaire dans le long wagon des poursuivantes de Lyon.

Site officiel de l'OM : "L'OM renverse la vapeur"
Les Phocéens ont signé un retour in extremis, avec une égalisation dans le temps additionnel, qui leur a évité de subir une deuxième défaite de rang au Vélodrome.
Menés 0-2 à la pause, ils ont renversé la vapeur grâce à une bien meilleure deuxième mi-temps. Dès la reprise, Samassa redonnait l'espoir de la tête (1-2, 47e). Et après deux parades décisives de Mandanda en fin de partie, Ben Arfa sur un slalom dont il a le secret offrait une position idéale pour un coup-franc de la dernière chance. Zenden transperçait le mur et installait l'OM seul, sur la 3e marche du podium, réduisant d'un point l'écart avec Lyon (6 pts).

Sport24.com : "L'OM sauve les meubles"
Quelques changements dans la formation alignée par Eric Gerets. Les deux vraies surprises étaient les titularisations de Samassa et Erbate. Si le premier a inscrit son premier but au terme d'une prestation irrégulière, le Marocain a vite été dépassé, remplacé par Taiwo à la pause. Hors du coup, Zubar l'a été totalement sur une action. Celle-ci coute cher, d'autant plus que Mandanda n'a pas été très inspiré sur ses sorties, à l'opposé de quelques parades de classe qui ont au final sauvé les siens. Par Niang, Ben Arfa ou Cheyrou, les Phocéens ont bien réagi en seconde période, mais cela n'a pas été suffisant. Il a fallu la patte de gauche de Zenden pour délivrer le Vélodrome.

par Neo59 le lundi 24 novembre 2008 à 09h23
Nouvelle pelouse, nouveau départ ?
Gerets face à l'indéfendable

Boudewijn Zenden : son actualité