Nantes 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens se déplacent en Loire-Atlantique pour repartir de l'avant après deux défaites en quelques jours à Eindhoven en Ligue des Champions puis lors de la réception du PSG en Ligue 1.
Benoit Cheyrou, Charles Kaboré et Mamadou Niang, légèrement touchés contre Paris, ne sont pas du déplacement comme Julien Rodriguez, Tyrone Mears, Guy Gnabouyou (blessés ou convalescents), Dmytro Nepogodov, Hilaire Munoz, Leyti N'Diaye, Pape Daouda M'Bow, Renato Civelli, Bostjan Cesar et Mohamed Amine Dennoun (non retenus). Eric Gerets aligne donc une équipe remaniée avec Steve Mandanda dans le but, Laurent Bonnart, Lorik Cana (le capitaine), Vitorino Hilton et Taye Taiwo (de droite à gauche) en défense ; Modeste M'Bami et Boudewijn Zenden sont les milieux récupérateurs ; Hatem Ben Arfa et Karim Ziani sont à l'animation offensive alors que Bakary Koné et Elliot Grandin jouent en pointe.
Le banc de touche est occupé par Rudy Riou, Ronald Zubar, Elamine Erbate, Gaël Givet, Milos Krstic, Mathieu Valbuena et Mamadou Samassa.

Les 45 premières minutes sont maitrisées par les Olympiens mais ils sont maladroits devant le but et ni Koné, ni Ben Arfa ne parviennent à ouvrir le score. Juste avant la pause, Maréval marque sur une frappe très lointaine lors de la seule occasion nantaise de la première période.
Au retour des vestiaires, Riou remplace Mandanda, légèrement blessé en première mi-temps. Les Canaris jouent tous derrière pour conserver leur avantage alors que les Marseillais ont la possession du ballon mais n'ont aucune occasion dangereuse. A une vingtaine de minutes de la fin, Samassa prend la place de Zenden pour essayer de revenir au score. Quelques minutes plus tard, l'ancien Manceau délivre une passe décisive à Koné qui égalise. Dans la lancée, Bekamenga se fait expulser pour une deuxième main volontaire sur un ballon aérien. Les Olympiens ne profitent pas de cette supériorité numérique et le score final est donc de 1-1.

Steve Mandanda (5.5) : il n'a eu à effectuer que quelques sorties aériennes assez faciles et s'est blessé à la jambe sur une sortie dans les pieds. Il a tout de même fini la première période et a encaissé cette incroyable et imparable frappe de Maréval.
Rudi Riou (5.5) : le gardien remplaçant a débuté en Blanc lors de la seconde mi-temps où il n'a eu qu'à faire que quelques sorties aériennes tranquilles.
Laurent Bonnart (5.5) : très offensif étant donné la timidité et la faiblesse nantaises, il a souvent débordé et centré mais sans jamais être décisif.
Taye Taiwo (5.5) : l'arrière gauche a aussi été très porté vers l'avant grâce à la domination des siens. Il a fait plusieurs tirs (surtout en début de deuxième mi-temps) mais a été maladroit sur plusieurs centres.
Lorik Cana (5.5) : de façon assez surprenante, après sa piètre prestation de dimanche, il a encore été titularisé au poste de stoppeur droit. Malgré quelques placements et anticipations qui montrent que ça n'est pas son poste habituel, il n'a connu presque aucun problème pour contenir les attaquants nantais en général, Klasnic en particulier. Il a aussi placé une tête non cadrée sur corner dans les arrêts de jeu.
Vitorino Hilton (5.5) : le Brésilien n'a aussi été que très peu sollicité par les Nantais qui n'ont quasiment pas attaqué. Il a donc vécu une rencontre sans souci.
Modeste M'Bami (6) : il a joué milieu défensif droit et a aussi largement été au-dessus des adversaires dans sa zone de jeu. Il a même fait une frappe contrée en fin de match qui aurait pu donner la victoire aux siens.
Boudewijn Zenden (6) : positionné milieu récupérateur gauche, il a enfin évolué dans un rôle plus en adéquation avec ses qualités. Il a ainsi touché beaucoup de ballons dominant très nettement ses adversaires directs et permettant à son équipe d'avoir la possession du ballon.
Mamadou Samassa (non noté) : il a pris la place du Néerlandais pour les 20 dernières minutes. Il a joué avant-centre et, après une tête au-dessus, il a donné une passe décisive à Koné sur une belle remise sans contrôle.
Karim Ziani (5.5) : avec Ben Arfa, ils étaient assez libres de leurs mouvements sur toute la largeur du terrain. Sa vivacité et sa mobilité lui ont permis de faire quelques beaux enchainements mais rien de décisif. Il est passé milieu récupérateur à la sortie de Zenden.
Hatem Ben Arfa (6) : il a alterné les longues minutes d'absence et les percées balle au pied dans la défense nantaise, qui ont toutes étaient très dangereuses. Malheureusement, il a très mal fini ces actions par des tirs ratés ou des mauvais choix de passe.
Elliot Grandin (3.5) : titularisé comme second attaquant, il a été plus que discret, touchant un minimum de ballons et n'ayant aucune influence. Il a évolué ailier/milieu droit à l'entrée de Samassa mais sans pouvoir faire mieux.
Mathieu Valbuena (non noté) : il a remplacé l'ancien Caennais pour les dix dernières minutes. Il a placé une reprise à bout portant sorti par Heurtebis en fin de match.
Bakari Koné (5.5) : il a commencé par un duel perdu avec Heurtebis en première mi-temps. Malgré des appels, des courses, il a eu du mal face aux défenseurs nantais. Il a tout de même inscrit un beau but sur une frappe du droit sous la barre. En fin de match, il a eu deux occasions nettes mais il a fait une reprise non cadrée puis un tir à bout portant sur le gardien.

Les Marseillais ne prennent donc qu'un point à Nantes face à des Canaris extrêmement pâles et timides qui n'ont rien montré. Malheureusement, une frappe hallucinante et trop d'occasions loupées n'ont pas permis aux joueurs d'Eric Gerets de s'imposer.
Les performances individuelles ont été convenables dans l'ensemble. Personne ne s'est détaché et il est donc difficile de décerner le titre de meilleur Olympien. Par contre, Elliot Grandin a été nettement le moins en vue.
Ce score nul permet d'arrêter la spirale de défaites mais il faudra battre Saint-Etienne samedi pour conserver une place en haut de tableau, avant de penser à Eindhoven et à la Ligue des Champions.

par seb le jeudi 30 octobre 2008 à 21h33
Gerets : "il nous faudrait un tueur"
Grosse sanction pour OM-PSG

Boudewijn Zenden : son actualité