Makelele digest

  •    
  •    
  • om facebook

Claude Makelele est né à Kinshasa, au Zaïre, le 18 février 1973. Formé à Brest, il débute sa carrière professionnelle à Nantes en disputant 34 matches de Première Division, dès sa première saison en 1992-1993. Il y restera jusqu'en 1997, disputant 188 matchs entre le Championnat et la Coupe d'Europe. Il y glane son premier titre en 1995, en remportant le Championnat. Cette régularité lui vaut d'être appelé en équipe de France par Aimé Jacquet pour un match amical en Norvège, en juillet 1995. En 1997, il quitte le cocon Nantais pour signer à l'OM. Il y joue une saison, contribuant au redressement d'un club qui retrouve l'ambition sous les ordres de Rolland Courbis. Mais son passage est éphémère et dès 1998, alors qu'il digère tout juste sa non-convocation pour la Coupe du Monde, il s'engage avec le Celta Vigo. Le choix peut paraître surprenant mais, alors qu'il a 25 ans, Claude voit plus loin. Il veut conquérir la Liga. Banco ! Après 2 saisons pleines en Galice (81 matchs, 5 buts), il est transféré au Real Madrid. Dans la capitale espagnole, il découvre le très haut niveau. En 3 saisons (2000-2003), il remporte 2 titres de Champion d'Espagne, une Ligue des Champions en 2002, une Super Coupe d'Europe la même année, et une Coupe Intercontinentale. Mais, las de contre-balancer à lui seul le goût trop prononcé pour l'offensive de la maison blanche et sa politique des Galactiques, Mak' rejoint Chelsea en 2003. Actuellement, il est en train d'y boucler sa cinquième saison londonienne. À 35 ans, il a un des plus beaux palmarès du foot français, jouit d'une très bonne réputation et peut s'enorgueillir de 66 sélections en équipe de France, qu'il a retrouvé en 2006 après un break de quelques mois.

Son année phocéenne
Après cinq saisons de très bonne facture à Nantes, où il était un élément indéboulonnable des schémas de Claude Suaudeau, Claude Makelele rejoint Marseille en 1997. Il veut donner un nouvel élan à sa carrière et s'imposer dans un club de plus grande envergure, avant, pourquoi pas, de partir à l'Etranger. Recruté par Rolland Courbis, il réalise une saison plus que correcte à un poste qui n'est pas le sien. Barré par Olivier Echouafni, Eric Roy et Frédéric Brando en milieu récupérateur, Makelele est aligné sur le côté droit du milieu de terrain. Il joue 32 matchs de 1ère Division et marque à deux reprises. Mais, son rayonnement n'est pas optimal. L'OM termine quatrième et se qualifie pour la Coupe de l'UEFA. Mais, lui-même s'interroge sur ses capacités et, après réflexion, il choisit de partir découvrir un nouveau championnat. Le Celta Vigo, où officie déjà Richard Dutruel, lui donne sa chance. Il quitte l'OM en 1998 après une saison qui laissera un goût d'inachevé. Quand on connaît la suite et l'envergure planétaire qu'a pris Makelele depuis, on ne peut que regretter la brièveté de son passage sur la Canebière. Néanmoins, il n'a jamais dénigré l'Olympique de Marseille et garde l'image d'un joueur sympathique et attachant auprès des supporters marseillais.

Gestes de légende
Rennes-OM (0-2), 1997 : Ravanelli, à proximité de la surface de réparation, lance Makelele du pied gauche. Légèrement décalé sur le côté droit de l'attaque phocéenne, il fixe le gardien de but rennais et l'éxécute d'une frappe croisée du pied droit. Un vrai but d'avant-centre !

OM-Auxerre (4-0), 1997 : Long ballon de Eric Roy depuis le milieu de terrain, qui arrive à l'entrée de la surface de façon aérienne. Du haut de ses 1,74m, Makelele rabat le ballon de la tête instantanément pour Xavier Graveleine, qui trompe Charbonnier pour le 3-0.

par Arn-oo le jeudi 09 octobre 2008 à 21h33
LFP : Ziani sanctionné
Abardonado : "Un match comme un autre"

Dans l'actualité de l'OM