Atletico Madrid 2-1 OM: la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après la défaite au Vélodrome face à Liverpool et le large succès madrilène à Eindhoven, cette deuxième journée de la Ligue des Champions est déjà cruciale pour les Olympiens qui, en cas de défaite, seraient déjà quasiment condamnés à lutter pour la troisième place de la poule.
Eric Gerets est toujours privé de Julien Rodriguez, Guy Gnabouyou mais aussi Elliot Grandin, convalescents. Tyrone Mears, Bostjan Cesar, Leyti N'Diaye, Gaël Givet, Renato Civelli, Milos Krstic et Mohamed Amine Dennoun ne sont pas qualifiés pour cette compétition alors que Dmytro Nepogodov, Hilaire Munoz et Pape Daouda M'Bow n'ont pas été retenus. L'entraineur belge aligne une équipe sans surprise avec Steve Mandanda comme dernier rempart, Taye Taiwo, Elamine Erbate, Vitorino Hilton et Laurent Bonnart (de gauche à droite) en défense ; le capitaine Lorik Cana (à droite), et Benoit Cheyrou (à gauche) sont les milieux récupérateurs ; Hatem Ben Arfa (dans l'axe), Karim Ziani (à droite) et Mathieu Valbuena (à gauche) doivent animer le jeu et Mamadou Niang doit conclure.
Rudy Riou, Ronald Zubar, Charles Kaboré, Modeste M'Bami, Boudewijn Zenden, Bakari Koné et Mamadou Samassa complètent la feuille de match.

Aguero ouvre le score dès les premiers instants sur un bel enchainement technique contrôle/frappe. Alors que les Madrilènes sont proches de doubler la mise à plusieurs reprises, Niang égalise au quart d'heure de jeu. Raul Garcia redonne l'avantage aux siens quelques minutes plus tard sur un coup-franc bêtement concédé. La suite de la première période est dominée par les Espagnols mais Niang à la meilleure occasion.
Au retour des vestiaires, Erbate cède sa place à Zubar. Ben Arfa, rapidement touché, est remplacé par Zenden. Alors que cette seconde mi-temps est plus posée, les Madrilènes gèrent tranquillement. Koné entre en jeu pour le dernier quart d'heure à la place de Valbuena. Malgré quelques opportunités en fin de rencontre, les Olympiens s'inclinent 2-1.

Steve Mandanda (6) : il a été mis à contribution surtout en début de match où l'Atletico a poussé fort. Il a fait un arrêt sur un lob d'Aguero juste après l'ouverture du score puis il a bloqué un tir de loin. Il a fait un loupé sur un centre dans les arrêts de jeu de la première mi-temps mais cela reste sa seule absence étant donné qu'il a fait de belles sorties sur des corners et a aussi détourné un tir de Sinama-Pongolle sous la barre à l'heure de jeu.
Laurent Bonnart (5.5) : l'arrière droit olympien a fait une prestation convenable défensivement. Il est assez peu monté mais a tout de même délivré une superbe passe décisive sur un débordement et un centre précis.
Taye Taiwo (4.5) : le Nigérian a été présent à plusieurs reprises de la tête sur des corners de son équipe. C'est une de ses erreurs qui fait basculer le match car il concède un coup-franc inutile (pour une faute évitable) à l'origine du deuxième but madrilène. Cette bévue coute cher alors qu'il avait fait une prestation correcte.
Vitorino Hilton (6) : pris par Aguero sur l'ouverture du score et sur une accélération de l'Argentin en milieu de deuxième mi-temps, il a, pour le reste, bien maitrisé les attaquants madrilènes. Il a surtout dégagé de l'assurance dans les moments chauds où l'Atletico mettait une forte pression.
Elamine Erbate (5) : pris par un superbe contrôle orienté d'Aguero sur l'ouverture du score, il y avait clairement une classe d'écart entre lui et les attaquants madrilènes. Néanmoins, il s'est appliqué et a fait une prestation convenable étant donné la valeur des adversaires. Il est étonnamment sorti à la pause.
Ronald Zubar (5.5) : rentré pour les 45 dernières minutes, il a bien tenu le choc face aux rapides et techniques attaquants madrilènes qui ont été bien plus timides en seconde période. Comme à son habitude, il a fait quelques relances douteuses.
Lorik Cana (5.5) : le capitaine a montré son envie et sa hargne habituelles avec notamment un super tacle en position de dernier défenseur sur Sinama-Pongolle dans la surface.
Benoit Cheyrou (5.5) : l'autre milieu récupérateur a fait un match sérieux et appliqué tentant de porter le ballon vers l'avant mais n'oubliant de faire son travail de ratissage et de pressing.
Karim Ziani (4.5) : positionné plutôt à droite, il a tenté de gêner la défense adverse par ses accélérations et dribbles mais il n'a guère eu l'occasion de se mettre en valeur.
Hatem Ben Arfa (5.5) : essentiellement positionné milieu offensif axial, il a tout de même permuté de temps à autre sur la gauche. Il a touché pas mal de ballons mais n'est jamais parvenu à faire la décision malgré quelques beaux gestes et des enchainements intéressants. Il a pris un carton jaune idiot et évitable en début de match.
Boudewijn Zenden (4.5) : positionné sur l'aile gauche, il a joué presque toute la seconde mi-temps suite à la blessure de Ben Arfa mais sans pouvoir se mettre en évidence.
Mathieu Valbuena (5) : il a surtout évolué sur le flanc gauche (puis dans l'axe à la sortie de Ben Arfa) et a obtenu quelques coup-franc grâce à sa rapidité gestuelle. Pour le reste, une belle frappe en pivot trop croisée en milieu de seconde mi-temps mais trop peu pour mettre en danger la défense espagnole.
Bakari Koné (non noté) : il a joué le dernier quart d'heure à la place de Valbuena. Il n'a pas eu l'occasion de se montrer.
Mamadou Niang (6.5) : le Sénégalais a remis les siens dans le droit chemin après l'ouverture du score rapide des Madrilènes : il a placé une tête précise pour l'égalisation. C'est lui qui est pris par Raul Garcia sur le deuxième but espagnol alors qu'il était au marquage au premier poteau. Par contre, il a fait deux gestes de grande classe avec un tir lobé superbement sauvé par Leo Franco peu avant la pause et un spectaculaire enchainement contrôle de la poitrine tir en fin de rencontre qui a léché le poteau.

Après une bonne rencontre, les Olympiens s'inclinent face à une équipe d'un niveau sensiblement équivalent mais qui avait un peu plus de talents offensifs et qui a surtout fait moins d'erreurs.
Les performances individuelles ont été solides et homogènes de la part des Marseillais. Mamadou Niang aurait pu être l'homme du match avec un poil plus de réussite alors que Taye Taiwo a fait une erreur évitable et lourde de conséquence.
Cela fait donc deux défaites en deux rencontres de Ligue des Champions, tout comme Eindhoven, que les Phocéens iront défier dans trois semaines. La lutte pour la troisième place, qualificative pour la Coupe UEFA, devrait donc se jouer entre ces deux équipes. Avant cela, il faudra battre Caen samedi pour renouer avec le succès, après 6 matches sans victoire.

par seb le vendredi 03 octobre 2008 à 09h33
OM-Caen pour Antony Gautier
Une menace sur OM-PSG ?

Mamadou Niang : son actualité