Le Mans 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après le coup de moins bien des Olympiens lors des derniers matches, ils doivent se reprendre au Mans. Les Sarthois ont fait un bon début de saison avec une 4ème place en L1 mais se sont aussi fait éliminer de la Coupe de la Ligue mercredi après une séance de tirs au but à Rennes.
La liste des blessés s'est allongée et Eric Gerets est privé de Julien Rodriguez, Tyrone Mears, Ronald Zubar, Elliot Grandin, Guy Gnabouyou et Bakari Koné. Il n'a toujours pas retenu Dmytro Nepogodov, Hilaire Munoz, Leyti N'Diaye, Renato Civelli, Bostjan Cesar, Pape Daouda M'Bow, Milos Krstic et Mohamed Amine Dennoun. Le Belge a mis en place un dispositif classique en 4-2-3-1. Steve Mandanda est dans le but, Laurent Bonnart (à droite) et Taye Taiwo (à gauche) occupent les couloirs de la défense alors que Vitorino Hilton et Elamine Erbate sont dans l'axe ; Lorik Cana (le capitaine) et Benoit Cheyrou forment la paire de récupérateurs ; Mathieu Valbuena, Karim Ziani et Hatem Ben Arfa sont les milieux offensifs et Mamadou Niang est en pointe.
Rudy Riou, Gaël Givet, Charles Kaboré, Modeste M'Bami, Boudewijn Zenden et Mamadou Samassa complètent la feuille de match où il reste une place, l'entraineur belge préférant venir au Mans avec un groupe réduit à 17 éléments.

Les Olympiens démarrent bien et ouvrent rapidement le score sur un numéro de Ben Arfa dans la surface. Quelques instants plus tard, Le Mans égalise sur une situation défensive anodine mal gérée par les Marseillais. La suite est une domination phocéenne mais la maladresse devant le but fait qu'il n'y a que 1-1 à la pause.
Les Phocéens dominent nettement les 45 dernières minutes mais sont imprécis dans le dernier geste. En fin de rencontre, Kaboré, Zenden et Samassa remplacent Ben Arfa, Cana et Valbuena. L'ancien attaquant manceau croit donner la victoire aux siens mais l'arbitre ne valide pas le but, pourtant le ballon avait apparemment franchi la ligne.

Steve Mandanda (5.5) : il n'a eu à faire qu'une claquette sur un tir très lointain en première mi-temps. Pour le reste, quelques dégagements au pied. C'est dire la volonté mancelle de gagner...
Laurent Bonnart (5) : il devait surveiller le très dangereux Gervinho qui a été bien muselé. Il ne se comprend pas avec Hilton sur le but sarthois alors que c'était une touche sans le moindre danger.
Taye Taiwo (5.5) : le Nigérian n'a pas trop forcé pour dominer son couloir étant donné la timidité mancelle. Il est finalement peu monté pour épauler ses milieux et on ne l'a vu que sur un coup-franc tiré dans le mur à un quart d'heure de la fin.
Elamine Erbate (5) : pris de vitesse sur la première action mancelle, il n'a ensuite pas pu stopper Helstad lors de l'égalisation mancelle. Par la suite, il n'a guère peiné pour contenir les faibles attaquants sarthois. Il a aussi tiré un coup-franc enroulé mais au-dessus du but de Pelé.
Vitorino Hilton (6) : le Brésilien a évolué stoppeur gauche et a bien géré cette rencontre si ce n'est sur le but adverse où il communique très mal avec Bonnart. Etant donné la domination des siens, il n'a quasiment pas été sollicité.
Lorik Cana (5.5) : le capitaine marseillais a dominé ses adversaires directs, son équipe ayant largement la maitrise du ballon. Il s'est même essayé à des frappes de loin mais sans danger pour Pelé. Il est sorti en fin de match après une béquille.
Boudewijn Zenden (non noté) : il a pris la place et le brassard de l'Albanais pour les 10 dernières minutes. Sur son premier ballon, il oblige Pelé à faire une claquette sous sa barre sur un coup-franc du gauche. Il a évolué à droite, ce qui est assez rare pour être souligné.
Benoit Cheyrou (5) : assez discret étant donné que les Manceaux ont joué très regroupé devant leur but, on ne l'a vu faire qu'une frappe de loin au-dessus.
Karim Ziani (6) : sa vitesse, sa vivacité et sa volonté ont permis de créer des brèches dans la défense sarthoise mais il n'est jamais parvenu à être décisif. Il a fait une frappe contrée en seconde période.
Hatem Ben Arfa (7) : le milieu de terrain offensif a eu de l'activité sur toute la largeur du terrain. Il a été bien en jambe et a donc pris de vitesse assez souvent la défense balle au pied. Il a ainsi ouvert le score sur un beau rush dans la surface mancelle ponctué par un tir du gauche. Il a aussi fait une frappe difficilement détournée par Pelé après le repos.
Charles Kaboré (non noté) : il a pris la place de l'ancien Lyonnais pour le dernier quart d'heure. Après avoir débuté sur la droite, il a rapidement basculé dans l'axe à la sortie de Cana. Il a loupé une relance en toute fin de match mais sans conséquence pour son équipe. Dans les arrêts de jeu, il a décoché un tir très largement hors du cadre.
Mathieu Valbuena (6.5) : lui aussi a été très vif et actif et a obtenu pas mal de coup-franc, gênant beaucoup la défense mancelle. Par contre, il a été maladroit devant le but avec un coup-franc au-dessus en début de match, une frappe à ras de terre sur Pelé et un duel seul face au gardien manceau mais son tir a fini au-dessus. Après le repos, il a décoché une autre frappe sur Pelé.
Mamadou Samassa (non noté) : entré à la place du petit numéro 28, sur son premier ballon il place sa tête sur la transversale mais l'arbitre n'accorde pas le but alors que le ballon avait visiblement franchi la ligne. Pour son retour dans la Sarthe, il aurait du donner la victoire aux siens alors qu'il n'est resté que cinq minutes sur le terrain.
Mamadou Niang (6) : l'attaquant sénégalais a été très actif, faisant beaucoup d'appels, réclamant le ballon dos au but. Malheureusement, il a perdu un duel face à Pelé dès la quatrième minute, un penalty a été oublié sur lui au quart d'heure de jeu, il a gâché une tête à quelques mètres du but et a fait une frappe instantanée au premier poteau mais largement au-dessus.

Les joueurs d'Eric Gerets ramènent un bon point de chez l'ancien quatrième de la L1 mais étant donné la domination et les circonstances (un penalty oublié et un but non accordé), les regrets sont encore grands.
Les performances individuelles ont été bonnes mais il a manqué du réalisme. Hatem Ben Arfa a semblé le plus performant alors qu'il est bien plus compliqué de dire qui a été l'Olympien le moins en vue.
Mercredi c'est le retour de la Ligue des Champions avec un déplacement à Madrid face à l'Atletico qui a frappé fort en gagnant largement à Eindhoven lors de la première journée. Après cela, il faudra rapidement se replonger dans le championnat avec la réception de Caen.

par seb le lundi 29 septembre 2008 à 09h43
Atletico Madrid - OM : le point sur les blessés
Classement Ligue 1 : Marseille grillée par Toulouse

Mamadou Niang : son actualité