Sochaux 1-0 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens sont en plein marathon avec sept matches prévus en trois semaines, ce déplacement dans le Doubs étant la quatrième étape de ce parcours. Néanmoins, la Coupe de la Ligue est la compétition la moins attrayante et cette rencontre à Sochaux n'emballe pas trop le staff marseillais.
Ainsi Eric Gerets a laissé Lorik Cana et Bakari Koné à Marseille avec les habituels Julien Rodriguez, Guy Gnabouyou (convalescents), Dmytro Nepogodov, Hilaire Munoz, Leyti N'Diaye, Bostjan Cesar, Renato Civelli, Pape Daouda M'Bow, Milos Krstic et Mohamed Amine Dennoun. Tyrone Mears s'est quant à lui blessé à l'entrainement en début de semaine. Le technicien belge aligne une équipe mixte avec plusieurs habituels remplaçants. Steve Mandanda est dans le but ; la défense est composée de Laurent Bonnart, Ronald Zubar, Elamine Erbate et Taye Taiwo (de droite à gauche) ; Modeste M'Bami et Charles Kaboré sont les milieux récupérateurs ; Boudewijn Zenden (à gauche), Mathieu Valbuena (dans l'axe) et Hatem Ben Arfa (à droite) sont derrière Mamadou Samassa, le seul attaquant. Le capitaine du soir est le milieu de terrain néerlandais.
Le banc de touche est occupé par Rudy Riou, Gaël Givet, Vitorino Hilton, Benoit Cheyrou, Karim Ziani, Elliot Grandin et Mamadou Niang.

Les 45 premières minutes sont équilibrées. Les Olympiens ont la maitrise technique mais les occasions sont partagées. Les gardiens sont bien présents et le score est nul et sans but à la pause.
Après le repos, les Marseillais ont toujours l'emprise technique mais ce sont les Sochaliens qui ont les occasions et qui ouvrent le score peu après l'heure de jeu alors que Mandanda a longtemps repoussé l'échéance. Les entrées de Grandin puis Niang ne changent rien et l'OM s'incline sur la plus petite des marges.

Steve Mandanda (7.5) : sa première intervention a été une sortie aérienne loupée sur un coup-franc au second poteau puis il a multiplié les arrêts spectaculaires et décisifs : comme un handballeur sur un tir en pivot à un mètre de lui, un coup-franc détourné en corner alors que personne n'avait touché la balle, un incroyable arrêt dans les pieds devant sa ligne et un tir de Dalmat stoppé dans les arrêts de jeu. Il a pris le brassard de capitaine, pour la première fois de sa carrière marseillaise, à la sortie de Zenden.
Laurent Bonnart (5.5) : finalement titularisé à cause de la blessure de Mears, il a encore été généreux dans l'effort avec beaucoup d'allers-retours. Défensivement, il n'a pas été trop mis en danger mais offensivement, il n'a jamais réussi à faire la différence. Dans les arrêts de jeu, il est même monté pour placer une tête, stoppée sans problème par Richert.
Taye Taiwo (5) : lui aussi a dominé ses adversaires dans sa zone défensive et a donc essayé d'apporter le danger devant. Il n'y ait parvenu que sur une très belle frappe de loin en seconde mi-temps. Il a aussi été l'auteur relance ratée dans l'axe à l'heure de jeu.
Elamine Erbate (4.5) : il a évolué stoppeur gauche et a eu une grosse hésitation sur une mauvaise couverture en début de match. Par la suite, il a fait plusieurs fautes évitables et a eu du mal face au vif et technique Erding. Il a aussi tiré un coup-franc puissant de loin que Richert a difficilement stoppé.
Ronald Zubar (4.5) : le second défenseur central a aussi connu des difficultés face à l'avant-centre turc de Sochaux. Il a aussi fait son habituelle relance ratée (celle-ci de la tête). Il aurait pu égaliser en fin de match mais sa tête, sur un coup-franc de Ben Arfa, a été miraculeusement sauvée par Richert.
Modeste M'Bami (5.5) : le Camerounais a joué milieu défensif gauche. Il a eu de l'activité et a essayé de monter proprement les ballons vers les joueurs offensifs de son équipe. Par contre, il a eu un peu de déchet sur certaines passes.
Charles Kaboré (5.5) : titularisé comme milieu récupérateur droit, il a aussi fait une prestation convenable, au diapason de celle de son compère. Lui aussi a fait quelques erreurs techniques comme une relance honteuse en début de seconde mi-temps.
Boudewijn Zenden (4.5) : le capitaine a évolué sur l'aile gauche, dans un poste qui n'est pas le meilleur pour lui. On l'a beaucoup vu en début de rencontre (là où son équipe était le mieux) avec notamment une tête contrée par Faty devant la ligne puis il a rapidement disparu, à l'image de ses coéquipiers. Il a aussi tiré un coup-franc au-dessus du but sochalien.
Elliot Grandin (non noté) : finalement sur le banc alors qu'il était annoncé titulaire, il est entré sur le couloir gauche à la place de Zenden puis a rapidement basculé à droite à la sortie de Valbuena. Il n'a rien eu l'opportunité de montrer.
Hatem Ben Arfa (5.5) : l'ancien Lyonnais a été l'auteur d'un très bon début de partie avec une grosse frappe plein axe détournée difficilement par Richert, des accélérations balle au pied, de l'activité, du mouvement et des coup-franc obtenus. Il a ensuite été bien plus discret si ce n'est à l'heure de jeu sur une belle percée de la droite vers la surface mais son tir a fini au-dessus.
Mathieu Valbuena (5) : il a évolué derrière l'attaquant de pointe et a été remuant durant les premières minutes avec une frappe sans problème pour Richert puis un tir du gauche trop mou alors qu'il était bien placé devant Richert. On ne l'a ensuite plus trop vu jusqu'à sa sortie consécutive à une semelle reçue sur le genou (dans la surface) qui l'a obligé à céder sa place.
Mamadou Niang (non noté) : le Sénégalais a donc joué la fin de match sur l'aile gauche. Malgré de la volonté, il n'a pas réussi à se montrer dangereux.
Mamadou Samassa (3.5) : esseulé en pointe, on l'a souvent vu revenir toucher le ballon en position de pivot au milieu de terrain. Il n'a fait qu'un tir mais il a été stoppé par Richert en première mi-temps. Par la suite, il a fait deux têtes sur des coups de pied arrêtés mais a été la grande déception de cette rencontre car il n'a quasiment rien montré de bon.

Même si les Phocéens n'ont pas fait un mauvais match, ils ont été trop moyens : pas assez présents offensivement pour marquer et un peu trop légers défensivement. Pourtant l'adversaire, n'avait qu'un seul joueur de valeur... Par conséquent, comme très souvent, la Coupe de la Ligue s'arrête très rapidement.
Les prestations individuelles ont été dans l'ensemble trop médiocres pour pouvoir se qualifier. Heureusement que Steve Mandanda était là pour éviter plusieurs buts alors que Mamadou Samassa n'a pas paru à l'aise dans ce système et ce style de jeu.
C'est donc le quatrième match consécutif sans victoire et la première réelle contre-performance de la saison pour les joueurs d'Eric Gerets qui devront absolument se reprendre dès samedi au Mans avant d'aller à Madrid mercredi prochain en Ligue des Champions.

par seb le jeudi 25 septembre 2008 à 14h30
Sochaux 1-0 OM : suite des réactions
Quid de Givet ?

Boudewijn Zenden : son actualité