La semaine phocéenne : retour sur terre

  •    
  •    
  • om facebook

Le scepticisme de Gerets, les craintes d'Anigo, la colère de Niang, la défaite face à Liverpool, la polémique du prix des places au Vélodrome, la polémique autour de M'Bami et Ben Arfa, les remords de M'Bami et Zubar, la confiance de Park, la motivation de Ziani, le match nul contre Monaco. Semaine difficile pour l'OM. La défaite face à Liverpool laisse un goût amer et l'on ne peut se satisfaire du point obtenu contre Monaco au Vélodrome. Espérons que le club phocéen reprenne rapidement du poil de la bête.

Lundi 15 septembre : à l'approche du match contre Liverpool, Eric Gerets ne cache pas son scepticisme quant à la compétitivité des clubs français contre les Anglais : "j'espère que je me trompe mais je crains que les équipes anglaises soient trop fortes. Les grands clubs de Premier League peuvent aligner deux équipes et chacune d'elles ou presque pourrait gagner la Ligue des Champions." José Anigo exprime quant à lui les craintes que lui inspire la rencontre à venir contre Liverpool : "il est clair que ce match face à Liverpool ne sera pas facile, même au Vélodrome. Car c'est une vraie équipe européenne. Une équipe qui fait peur à tout le monde." Mamadou Niang se prépare à la rencontre : "quand on joue face à un club anglais, on sait qu'ils sont physiquement costauds. On sera prêt pour le combat. Il y a beaucoup de grands joueurs à Liverpool comme Gerrard, Torres, Carragher, Mascherano... (...) Je pense que cette équipe est encore plus forte que l'année dernière." Il avoue également être hors de lui suite à l'aide apportée par les arbitres à l'Olympique Lyonnais à l'occasion de ce week-end contre Nice : "cela n'a pas commencé hier. D'habitude, on se taisait, mais cela commence à agacer plus d'une équipe. L'OL n'a franchement pas besoin de ça : ils ont une grande équipe avec un effectif de qualité. (...) Autant leur donner le trophée de champion tout de suite, et nous, ensuite, on jouera entre nous..." Lorik Cana estime que son équipe a progressé depuis la déroute de l'an passé : "je pense que l'OM est plus fort. Déjà, on possède une expérience supplémentaire dans la compétition et la qualité du groupe est supérieure au vu des bons joueurs arrivés cet été. Et la marge de progression est importante."

Mardi 16 septembre : jour de match ! L'OM accueille Liverpool dans un stade que le prix exorbitant des billets a vidé. Il est déplorable de constater que lors une compétition dans laquelle le soutien des supporters est primordial et qui sert de vitrine internationale, les dirigeants pensent à gagner quelques euros de la sorte. Tout laisse à penser que le club n'en sort pas gagnant, tant financièrement que sportivement. Rafael Benitez estime de son côté que le club phocéen a progressé depuis l'année passée : "je pense que l'OM a une équipe plus forte que la saison dernière. Ils sont bien organisés et ils peuvent rapidement changer de système." Malgré ça, Liverpool ne fait pas dans les sentiments. Prenant rapidement l'avantage grâce à un but de Lorik Cana, Marseille se fait rapidement rattraper puis dépasser : Steven Gerrard profite de deux erreurs individuelles pour inscrire un doublé plein de classe et de sang froid. Malgré une fin de match dominé par l'OM, le manque de réalisme ne permet pas au club de revenir. L'affaire s'annonce bien compliquer dans ce groupe. Eric Gerets laisse transparaître un sentiment mitigé : "on peut être content de la fin du match, on a essayé de marquer. Avec un peu plus de réussite, on aurait pu marquer. Mais il y a de la déception car on ne peut pas se permettre la moindre erreur contre une équipe comme Liverpool. Ces petites erreurs ont eu de grosses conséquences."
La presse évoque le départ définitif de Djibril Cissé à Sunderland. L'indemnité de transfert pourrait osciller entre 15 et 16 millions d'euros. Espérons que les dirigeants phocéens s'en serviront pour rapidement renforcer un secteur offensif qui semble bien léger depuis le prêt de ce dernier.

Mercredi 17 septembre : le match de la veille a été suivi par 7 millions de téléspectateurs, preuve s'il en faut de la popularité olympienne. Les protagonistes marseillais regrettent de n'avoir pu obtenir le match nul mais gardent espoir en la qualification. Hatem Ben Arfa considère que l'OM "a montré de belles choses" et "espère que pour le prochain match on mettra au fond les occasions qu'on pourra avoir". Mathieu Valbuena ajoute : "on s'est créé des occasions, on a été courageux, ça aurait fait du bien de ramener le nul, a estimé le milieu offensif. On a produit du jeu, on n'a pas été timide. On a eu beaucoup d'occasions, mais nous sommes tombés sur un grand gardien. Il ne nous a pas manqué grand-chose. Si on continue comme ça, c'est de bon augure pour la suite. Au-delà de la défaite, on tire quelque chose de positif de ce match." Laurent Bonnart estime que la défaite est imméritée : "c'est rageant. Nous avons commis deux fautes d'inattention qui ont amené les deux buts de Liverpool. Pourtant, nous étions en place, même sur le premier. Steven Gerrard marque un but magnifique, c'est la patte des grands joueurs. Nous, nous avons eu la possibilité de mener, mais nous ne l'avons pas concrétisée. Il faut continuer dans cette direction." Enfin, Pape Diouf reste optimiste : "ce qu'il nous reste, c'est de penser que Liverpool avait très mal entamé la compétition l'année dernière et s'était tout de même qualifié. Il faut suivre cet exemple et ne pas être déjà découragé." Par ailleurs, Diego Forlan, l'international uruguayen de l'Atletico Madrid, pourrait manquer la prochaine rencontre de Ligue des Champions contre l'OM en raison d'une blessure à la cuisse.

Jeudi 18 septembre : une chamaillerie entre Modeste M'Bami et Hatem Ben Arfa, lors de l'échauffement du match contre Liverpool et rapportée par Jean-Michel Larqué, fait fantasmer quelques journalistes. Les années passent et les procédés ne changent pas pour déstabiliser l'équipe professionnelle phocéenne... Côté Commanderie, Ronald Zubar ne peut oublier son erreur qui a couté le second but : "une erreur d'appréciation ponctuée par une faute dans la surface plombe un peu ma prestation qui, par ailleurs, a été très correcte." Egalement fautif, Modeste M'Bami exprime ses regrets : "c'est un excès de confiance. Je ne dois pas garder la balle car j'ai des solutions. (...) Je suis quelqu'un qui aime le jeu, mais ce genre d'erreurs ne pardonne pas à haut niveau." Eric Di Meco estime que les cagades sont dues à l'inexpérience : "ça s'acquiert avec le temps. Même mené au score, Liverpool ne s'est jamais affolé. Ce vécu est inestimable." Mathieu Valbuena, qui retrouve peu à peu la condition, se méfie du second effet Ligue des Champions : "le danger, quand on joue un match de C1, c'est qu'on y perd beaucoup d'énergie. Et quand tu joues le week-end qui arrive en championnat, il y a de la fatigue et ce sont des matches pièges." Enfin Lorik Cana monte au créneau contre les prix excessifs des billets : "je suis surpris par le fait que le stade n'ait pas été plein. Peut-être que le prix des billets était un peu trop élevé... Il y a un travail à faire là-dessus en tout cas."
Interrogé sur le début de saison du PSG, Pape Diouf émet des doutes quant aux véritables objectifs parisien : "je soupçonne nos amis parisiens de se mettre aujourd'hui derrière et de faire mine de jouer la sixième place. Mais qu'ils le sachent : je les vois jouer le titre donc ce n'est pas la peine qu'ils se cachent."

Vendredi 19 septembre : tandis que Renato Civelli manque de se noyer et que Steve Mandanda s'explique avec la police au sujet d'une conduite illicite, Lorik Cana évoque la rencontre à venir contre l'AS Monaco. Le capitaine olympien pense que "la meilleure manière de réagir", suite à la défaite contre Liverpool, "est de remettre de suite les choses au point". Il ne veut pas envisager autre chose que la victoire : "on a eu le temps de récupérer, de se mettre en place. On sera prêt dimanche pour repartir au combat et aller gagner ce match !" En bon soldat, Mathieu Valbuena surenchérit : "il faut remettre la machine en route en gagnant. Les équipes les plus fortes sont celles qui s'inscrivent dans la durée et la régularité. Il faut continuer sur la lancée des dernières prestations en championnat en battant Monaco qui a réussi une bonne entame." Le Monégasque Park Chu-Young est de son côté en pleine confiance : "je sais que l'OM est une très grande équipe, de très bon niveau. Mais je pense que nous sommes plus forts et nous pouvons, tous ensemble, obtenir un bon résultat à Marseille." Eric Gerets s'empresse de réagir à cette déclaration : "Park nous a motivés en nous disant qu'ils étaient plus forts que nous. J'adore les joueurs qui croient en eux. Je le remercie car j'aurai moins à motiver mes joueurs pour le match de dimanche." Camel Meriem s'apprête une nouvelle fois à retrouver le Stade Vélodrome : "c'est toujours spécial de revenir dans un stade où on a joué. Après, Marseille, c'est un plaisir d'y revenir car je garde de bons souvenirs de mon passage et d'autre part, jouer au Vélodrome c'est plaisant. C'est un stade où tous les joueurs veulent jouer."

Samedi 20 septembre : Pape Diouf revient sur la soit-disante altercation entre Modeste M'Bami et Hatem Ben Arfa : "les médias ont essayé de monter ça en épingle, mais personnellement, cette petite friction a plutôt tendance à me rassurer. Ça prouve que nos joueurs sont impliqués." Il profite de l'occasion pour féliciter Eric Gerets : "je crois qu'il faut surtout rendre hommage à Eric Gerets. Au-delà de ses compétences techniques, il s'avère être un très bon meneur d'hommes. Il sait prévenir les choses et entreprendre les démarches qui redonnent de la confiance et de la rigueur à nos joueurs." Eric Gerets livre pour sa part des précisions sur l'équipe qui devrait affronter Monaco. Il devrait ainsi faire tourner son effectif : "je vais donner la possibilité à l'un ou l'autre de se montrer." Toujours en convalescence, Julien Rodriguez ne fait pas parti du groupe. En réussite depuis le début de la saison, Karim Ziani attend beaucoup de ce match : "on doit absolument gagner à domicile. C'est une rencontre très importante. Lyon a déjà pris de l'avance sur nous. Il faut absolument gagner pour rester dans la course." Il estime l'OM capable de se reprendre après la déconvenue subie en Coupe d'Europe : "ce match nous a permis au contraire de se dire que nous étions capables de rivaliser avec des grosses cylindrées européennes. Liverpool, c'est quand même très fort : ils sont régulièrement dans le dernier carré de la Ligue des champions. On est donc rassuré d'avoir pu tenir tête à cette équipe."

Dimanche 21 septembre : jour de match ! Hatem Ben Arfa revient sur le feuilleton de la semaine, tout au moins aux yeux de certains médias, en l'occurrence la dispute qui l'a opposé à Modeste M'Bami : "on ne s'est pas entendu sur un truc tactique, et on s'est crié dessus. Il y avait de la tension à cause de l'importance du match mais, ce n'était pas méchant. Parce que c'est l'OM, on en fait tout un pataquès. Mais si cela s'était passé au Mans on en n'aurait pas parlé. On s'est serré la main avec Modeste et on en a rigolé." Vitorino Hilton explique se sentir de mieux en mieux à Marseille : "je me sens plus à l'aise qu'au début de saison. (...) Désormais je me sens bien et je suis content de mes performances. Mais, je sais que je peux encore m'améliorer et j'ai plus à donner pour l'OM." Plutôt dominateurs, les Phocéens se heurtent à un excellent Stéphane Ruffier. Tout au long du match, le portier monégasque s'interpose brillamment sur toutes les tentatives olympiennes : le réalisme de l'attaque marseillaise est une nouvelle fois défaillant, cela devient une habitude... Côté opposé, les contres monégasques, mal exploités, auraient pu faire très mal. Score final 0-0. Eric Gerets regrette les deux points perdus : "j'espérais plus de construction dans le jeu à la place de longs ballons non adaptés à nos petits gabarits. Certains joueurs n'étaient pas dans un grand jour." Lorik Cana résume bien la situation : "on ne s'est pas fait assez mal pour aller chercher la victoire." Lyon est maintenant à quatre points. Au regard de la fatigue et des performances actuelles, il semble évident qu'un renfort de poids ne serait pas du luxe en attaque pour mener à bien tous les objectifs du club...

par Meyer Lanski le mardi 23 septembre 2008 à 15h27
Ronald Zubar reste serein
Gerets mécontent du rendement offensif

Mamadou Niang : son actualité