Bordeaux 1-1 OM : revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens peuvent avoir des regrets ... Hier soir, face à Bordeaux, ils avaient largement les cartes en mains pour mettre fin à plus de 30 ans de disette à Chaban-Delmas. La déception était donc de mise hier soir à la fin du match côté Phocéen tandis que les bordelais se félicitaient d'avoir sauvé un petit point sur leur pelouse. Outre le manque de réussite offensif, l'OM a subit encore une fois les décisions pas toujours très juste de l'arbitre de la rencontre. A noté qu'en fin de match, bien que jouant à l'extérieur, ce sont les joueurs d'Eric Gerets qui ont maintenu la pression pour tenter d'arracher la victoire. Ce résultat reste une bonne performance, trois jours avant de recevoir Liverpool en Ligue des Champions pour un match qui s'annonce compliqué même si les olympiens ont les moyens de lutter avec les Reds.

Eurosport.fr : "L'OM privé de dessert"
Même sur leur 31, les Phocéens n'ont pu forcer le destin. Echaudés par trente-et-un ans d'insuccès à Chaban-Delmas, les hommes d'Eric Gerets, partis pied au plancher, ont dû se contenter d'un nouveau match nul face au rival girondin (1-1). Un point pris qui n'est plus à prendre... mais qui laisse bien des regrets. Leader de Ligue 1 avant cette 5e journée, l'OM laisse donc son fauteuil à un Lyon très heureux face à Nice (3-2). Mais à trois jours de défier Liverpool, l'intérêt est sans doute ailleurs. [...] A défaut de succès, les Olympiens pourront se consoler avec les retours de blessure Ben Arfa et Valbuena, probants en fin de partie. Un bon bonus en perspective des Reds. Mais les errements de Mandanda (66e) auraient aussi pu lui coûter cher. A tout prendre de cette affiche de rêve, à l'intensité des grands soirs, Gerets retient donc un exploit manqué sur une pelouse décidemment maudite. Désillusion quand tu nous tiens...

Football365.fr : "L'OM se mord les doigts"
La pelouse bordelaise réussit décidément mal à l'OM. Même lorsque les Marseillais parviennent à ouvrir le score dans les premières minutes, comme cela a été le cas samedi grâce à Koné, cela ne suffit pas à conjurer le mauvais sort. Une victoire aurait en effet permis à l'OM pour briser cette série bien noire de trente ans sans succès en Gironde. Même si Bordeaux, nettement dominateur sur l'ensemble du match, a vite recollé au score, ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué aux Marseillais pour enfin revenir de Bordeaux avec les trois points. Mais Koné, à plusieurs reprises, et Niang ont tous deux gâché leurd face-à-face avec Ramé. Les Girondins, qui peuvent regretter que Cavenaghi ne se soit pas mis au niveau de Chamakh, ont eux aussi laissé passer la possibilité de s'imposer samedi soir. Ils doivent donc se contenter d'une mince progression au classement. Côté marseillais, la déception est de mise étant donné la physionomie de la partie. Mais nul doute qu'avec davantage de recul, ce point pris en Gironde ne sera pas si mal accueilli que cela.

La Provence.com : "Il y avait beaucoup mieux à faire"
L'OM a de bien mauvaises habitudes dès qu'il fait halte à Bordeaux. On passera sur l'interminable série de 31 ans sans succès en championnat. Elle devient presque anecdotique au regard de la frustration qui accompagne, depuis un bon moment maintenant, la formation olympienne sur le chemin du retour. Hier soir, cette dernière a de nouveau quitté la Gironde avec un drôle de sentiment. Celui d'être passé encore à côté d'une belle opération. Mais au lieu d'une victoire qui lui a longtemps tendu les bras, elle est repartie avec un nul au goût d'inachevé. Un quatrième succès consécutif en Ligue 1 lui aurait au moins permis de rester au contact de Lyon en tête du classement, là où le septuple champion de France en titre trône seul déjà, à la faveur d'un penalty des plus généreux. Mais le résultat décroché à Chaban-Delmas reste évidemment une affaire intéressante. D'autant qu'il aura été obtenu face à une formation girondine en passe de revenir à son meilleur niveau après avoir piétiné jusqu'ici. Les Olympiens auront ainsi parfaitement répété leurs gammes européennes à trois jours de la réception de Liverpool en ouverture de la Ligue des champions. C'est déjà ça de gagné en plus du point rapporté à Marseille.

OM.net : "UN TEST REUSSI"
L'OM est une nouvelle fois passé tout près de mettre fin à la " malédiction " de Lescure. Les Olympiens ont eu de nombreuses occasions. Quatre " face à face " avec Ramé pour Niang et Koné (3), ce n'est pas rien. L'opportunité n'a été saisie qu'une seule fois. Dommage, car le contenu de la prestation marseillaise rendait légitime l'ambition d'une victoire. [...] Il n'en restera pas moins la vraie satisfaction d'un test réussi à l'extérieur, chez un concurrent direct. Après un mois d'août pratiquement parfait, l'OM a de nouveau démontré qu'il dispose de solides arguments cette saison.

Sport24.com : "Quel spectacle ! "
Les Phocéens, dans une organisation similaire aux Bordelais, ont tenu le choc. Les attaquants Niang et Koné ont été des poisons constants pour l'arrière-garde locale. Au milieu, M'Bami a livré une grosse prestation devant sa défense, suppléant parfaitement Cana. Ziani fut au contraire plus effacé et l'entrée de Ben Arfa en fin de match a permis à l'OM de mieux conserver le ballon. En défense, des réglages sont encore à effectuer au sein de la charnière Zubar-Hilton même si elle semble en progrès. Enfin, Mandanda, dans les buts, a été moins serein qu'à l'accoutumée, relâchant notamment deux ballons qui auraient pu sanctionner son équipe.

par Neo59 le dimanche 14 septembre 2008 à 19h17
OL-Nice : Niang très critique
Bordeaux-OM : Diawara s'entête

Mamadou Niang : son actualité