OM 2-1 Brann Bergen : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'émotion est encore présente après la tragédie du week-end mais l'objectif du soir est de confirmer le match aller en Norvège et se qualifier pour la Ligue des Champions.
Hilaire Munoz, Julien Rodriguez, Mathieu Valbuena et Guy Gnabouyou sont toujours indisponibles. Elamine Erbate les a rejoints sur la liste des blessés alors que Dmytro Nepogodov, Leyti N'Diaye, Bostjan Cesar, Pape Daouda M'Bow, Milos Krstic, Mohamed Amine Dennoun et Salim Arrache n'ont pas été retenus. Mamadou Samassa n'est quant à lui pas encore qualifié. L'entraineur belge aligne un 4-1-4-1 avec Steve Mandanda comme dernier rempart, Laurent Bonnart dans le couloir droit de la défense, Taye Taiwo à gauche, Ronald Zubar et Vitorino Hilton dans l'axe ; Modeste M'Bami est le milieu le plus près de sa défense, Lorik Cana (le capitaine) à droite et Karim Ziani à gauche sont un cran plus haut alors qu'Hatem Ben Arfa et Elliot Grandin (assez libres de leurs mouvements) animent le jeu pou Mamadou Niang qui doit conclure.
La feuille de match est complétée par Rudy Riou, Gaël Givet, Renato Civelli, Benoit Cheyrou, Charles Kaboré, Boudewijn Zenden et Bakari Koné.

La première occasion est norvégienne mais Mandanda est vigilent. Par la suite, les Olympiens prennent le match à leur compte mais, excepté un tir sur le poteau de Taiwo, les frappes n'inquiètent pas énormément le gardien de Bergen. A la pause, le score sans but est assez logique.
La seconde période voit aussi la domination des Marseillais et un peu plus d'occasions. Niang ouvre d'ailleurs le score en milieu de mi-temps sur une mésentente entre les défenseurs et le gardien norvégiens. A un quart d'heure de la fin, l'égalisation de Bergen est inattendue et la crainte d'une élimination surgit. Zenden, Koné puis Cheyrou remplacent Ziani, Grandin et Cana pour donner du sang neuf à l'OM et passer dans un 4-4-2 plus classique avec deux récupérateurs et deux joueurs de couloir. Dans les arrêts de jeu, Niang profite d'une nouvelle erreur de la défense adverse pour donner la victoire aux siens et assurer la qualification.

Steve Mandanda (5.5) : il a eu peu de travail étant donné la timidité offensive des Norvégiens. Son arrêt le plus compliqué a été sur un tir à bout portant en tout début de match. Par la suite, il a fait une sortie aérienne loupée sur un corner et quelques prises de balle assez faciles.
Laurent Bonnart (4.5) : l'arrière droit marseillais a eu du mal face à la vitesse et la technique de son adversaire direct. Il s'est donc contenté de défendre prenant rarement une initiative offensive.
Taye Taiwo (5.5) : le Nigérian a été plus offensif (surtout en première mi-temps) avec une grosse frappe sur le poteau après un corner, une frappe lointaine avec rebonds stoppée par le gardien et un coup-franc détourné par le mur. Il a aussi pris un carton largement évitable qui a amené le coup-franc à l'origine du but norvégien mais, dans l'ensemble, il a pris le dessus dans son rôle de défenseur.
Ronald Zubar (6) : le stoppeur droit de l'OM a dominé son sujet étant propre dans ses interventions face aux puissants mais maladroits attaquants norvégiens.
Vitorino Hilton (6) : lui aussi n'a pas connu de problème, gérant sans trop forcer ses adversaires directs.
Modeste M'Bami (5.5) : seul milieu récupérateur, la domination de son équipe ne lui a pas permis de se mettre souvent en évidence mais il a fait une prestation convenable.
Lorik Cana (5.5) : dans ce dispositif tactique original, il a joué plus haut qu'à l'habitude, en duo avec Ziani, dans l'axe derrière Niang. Etant donné la domination de son équipe, on l'a très souvent vu près du but adverse avec plusieurs tirs, une tête et une reprise de volée acrobatique. C'est lui qui est battu de la tête sur le but de Brann par Sigurdsson.
Benoit Cheyrou (non noté) : il a joué une dizaine de minutes à la place de son capitaine et a joué récupérateurs.
Karim Ziani (5.5) : il avait un rôle assez axial (plutôt à gauche toute de même) et il a essayé d'amener le danger vers le but norvégien avec sa vivacité et ses dribbles. Il a d'ailleurs fait une frappe des 20 mètres à la demi-heure de jeu détournée par Opdal et un plat du pied enroulé au ras de la lucarne en début de seconde mi-temps.
Boudewijn Zenden (non noté) : le Néerlandais a remplacé l'Algérien en fin de match. Il a frappé un coup-franc lointain dans les bras du gardien norvégien.
Hatem Ben Arfa (5.5) : dans son style caractéristique, il a été mobile et technique, gênant beaucoup les défenseurs de Bergen qui ont du faire beaucoup de fautes. Il a fait un tir au-dessus dès la première minute, puis il a frappé un coup-franc au-dessus et fait un tir puissant détourné par Opdal en corner.
Elliot Grandin (4.5) : comme Ben Arfa, il avait pour rôle d'occuper un couloir et de repiquer au centre pour épauler Niang. Il a ainsi alterné une position à droite mais aussi à gauche. Malgré une frappe de l'extérieur légèrement non cadrée et un coup-franc judicieux juste avant de sortir, il a été discret malgré la domination de son équipe.
Bakari Koné (non noté) : il a donc pris la place de l'ancien Caennais pour une douzaine de minutes.
Mamadou Niang (6.5) : il a souvent joué dos au but, en remiseur, gardant le ballon. Il n'a eu qu'une seule occasion mais il a perdu son duel à l'heure de jeu avec un tir trop croisé. Néanmoins, il a marqué à deux reprises profitant de deux grossières erreurs norvégiennes envoyant son équipe en Ligue des Champions. Il a été le capitaine en fin de rencontre après la sortie de Cana.

Dans une rencontre qui n'a pas eu l'intensité de la Ligue des Champions face à un adversaire médiocre, l'OM a été solide et sérieux remplissant l'objectif d'atteindre la phase de poule de la Ligue des Champions.
Les prestations individuelles ont été moyennes dans l'ensemble avec un Mamadou Niang opportuniste et décisif alors que Laurent Bonnart et Elliot Grandin ont été un peu en retrait.
Avant de penser aux grands clubs européens et aux soirées du mardi et mercredi, il faudra battre Sochaux samedi pour confirmer ce bon début de saison.

par seb le jeudi 28 août 2008 à 17h01
Mandanda et Ben Arfa chez les Bleus
Ligue des Champions : tirage équilibré pour l'OM

Modeste M'Bami : son actualité