Le Havre 0-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après l'accident du bus des supporters, cette rencontre de la troisième journée se joue dans un contexte très particulier, l'enjeu sportif étant éclipsé par l'émotion.
Eric Gerets doit toujours se priver d'Hilaire Munoz, Julien Rodriguez, Matthieu Valbuena et Guy Gnabouyou, toujours blessés ou convalescents. Dmytro Nepogodov, Leyti N'Diaye, Pape Daouda M'Bow, Gaël Givet, Bostjan Cesar, Milos Krstic, Salim Arrache et Mohamed Amine Dennoun n'ont pas été retenus. L'entraineur belge aligne un 4-2-3-1 sans grande surprise avec Steve Mandanda dans le but, Laurent Bonnart, Ronald Zubar, Vitorino Hilton et Taye Taiwo (de droite à gauche) sont en défense ; Lorik Cana (le capitaine) et Benoit Cheyrou forment la paire de récupérateurs ; Boudewijn Zenden (à gauche), Karim Ziani (dans l'axe) et Bakari Koné (à droite) sont derrière Mamadou Niang. Les quatre joueurs offensifs permutent souvent leur position.
Rudy Riou, Elamine Erbate, Renato Civelli, Charles Kaboré, Modeste M'Bami, Hatem Ben Arfa et Elliot Grandin occupent le banc de touche.

La première période est très équilibrée et sans occasion nette si ce n'est, peu avant la pause, un débordement et un centre de Koné mais ni Ziani, ni Zenden, ni Niang ne peuvent ouvrir le score.
Peu avant l'heure de jeu, Ziani est remplacé par Ben Arfa et Zenden ouvre le score sur un coup-franc direct. Quelques minutes plus tard, Niang cède sa place à M'Bami et Gerets densifie son milieu de terrain. En fin de rencontre, Kaboré supplée Cana et Zubar écope d'un second carton jaune mais l'OM conserve la victoire.

Steve Mandanda (6) : le portier marseillais a eu très peu de boulot avec un coup-franc de Noro détourné, quelques sorties aériennes et un coup-franc de Lesage en fin de match.
Laurent Bonnart (6) : l'arrière droit phocéen a fait une prestation tranquille, se concentrant à défendre et montant peu. Il a aussi fait un superbe retour dans la surface alors qu'un Havrais était seul devant Mandanda pour l'égalisation.
Taye Taiwo (5.5) : le Nigérian a un peu plus participé au jeu offensif que l'autre arrière latéral mais sans être décisif. Sa puissance physique et sa vitesse lui ont permis de compenser des placements défensifs hasardeux et approximatifs à plusieurs reprises.
Ronald Zubar (5.5) : le stoppeur droit a dominé ses adversaires directs sans trop forcer grâce à sa présence athlétique. Il a été expulsé dans les arrêts de jeu à cause d'un premier carton jaune idiot et inutile (pour une faute dans le camp adverse) et d'un second pour compenser une perte de balle idiote au milieu de terrain.
Vitorino Hilton (6) : lui aussi n'a pas forcé pour contenir les faibles attaquants normands, permettant à son équipe de ne pas prendre de but et de s'imposer à l'extérieur.
Lorik Cana (5.5) : le capitaine albanais faisait son retour après sa légère blessure. Il a fait un match honorable avec quand même pas mal de fautes ; il a d'ailleurs été à la limite du rouge après un premier carton jaune.
Charles Kaboré (non noté) : le Burkinabé a remplacé Cana en fin de match.
Benoit Cheyrou (5.5) : le second milieu défensif a fait un match sobre et discret. Il a fait une belle percée et un centre dans la surface en seconde période. Il a récupéré le brassard de capitaine en fin de match à la sortie de son compère à la récupération.
Karim Ziani (5.5) : l'Algérien a permuté souvent avec Zenden à gauche et Koné à droite. Il a été très mobile et a gêné la défense havraise par sa vivacité et sa volonté d'aller de l'avant. Il a été trop court pour ouvrir le score juste avant la mi-temps et a cédé sa place avant l'heure de jeu.
Hatem Ben Arfa (non noté) : il est entré quelques secondes avant le but et il a été très intéressant et utile dans la conservation du ballon. Ses dribbles et sa qualité technique en général ont embêté les Normands. Il a aussi fait une belle percée sur la droite de la surface comme à Bergen mais sans pouvoir marquer.
Boudewijn Zenden (6) : le Néerlandais a été très actif et présent en première mi-temps puis beaucoup plus effacé après le repos. Il a réalisé une belle frappe dans la surface détournée du pied par Revault juste avant la mi-temps et a surtout inscrit le seul but de la rencontre sur un coup-franc enroulé du gauche.
Bakari Koné (5.5) : l'ancien Niçois a évolué sur l'aile droite (avec quelques permutations dans l'axe) et a été assez discret. Il a tout de même fait un beau débordement puis un centre pour Ziani avant la pause. Il est aussi l'auteur d'une belle reprise de volée sur Revault à l'entrée du dernier quart d'heure. Il a joué en pointe la dernière demi-heure à la sortie de Niang.
Mamadou Niang (5.5) : le Sénégalais a joué en pivot, le plus souvent dos au but. Il n'a eu qu'une seule occasion, peu après le but, bien lancé par Ben Arfa, mais son tir a été contré.
Modeste M'Bami (non noté) : le Camerounais est venu renforcer l'entrejeu pour la dernière demi-heure de jeu. Il a apporté sa présence physique malgré une perte de balle idiote dans les arrêts de jeu qui a entrainé l'expulsion de Zubar.

Dans une rencontre qui a ressemblé à un match amical par son intensité et le nombre d'occasions, les Olympiens ont été plus réalistes et se sont donc imposés alors qu'un score de parité aurait été plus logique.
Les prestations individuelles ont été très homogènes et convenables. Il est donc extrêmement compliqué de sortir un joueur du lot.
Avant de recevoir Sochaux ce week-end, il faudra valider le billet pour la Ligue des Champions mercredi face à Brann Bergen pour ce qui va être le match le plus important de ce début de saison.

par seb le mardi 26 août 2008 à 20h48
OM - Brann Bergen : le groupe olympien
OM - Brann Bergen : faites le pour eux

Ronald Zubar : son actualité