Le Havre - OM : un havre de paix ?

  •    
  •    
  • om facebook

L'Olympique de Marseille n'est décidément pas un club commun. Il s'y passe toujours quelque chose, et on peut être surpris du jour au lendemain bien qu'en se tenant au courant de l'actualité au quotidien. Alors que le visage 2008/2009 de l'OM a été long à dessiner, il aura suffit de trois matchs et d'un statut de remplaçant pour précipiter le départ de Djibril Cissé pour le nord de l'Angleterre.
Certes, un départ de l'attaquant peroxydé a longtemps été dans l'air, mais il semblait bien que Djibril allait passer une saison de plus sur les bords de la Méditerranée. Sunderland... Loin d'être réputée pour être une ville enchanteresse, un club de football modeste, il fallait vraiment que l'Arlésien soit décidé à quitter l'OM pour rejoindre cette équipe. Bonjour le concours de coups de gueules en attaque, en compagnie du détestable El Hadji Diouf ! Mais la vie d'un club continue, un nouveau joueur viendra vraisemblablement prendre le numéro 9, et Cissé restera comme le buteur controversé, qui aura mêlé passion et acharnement, efficacité et ratés. A l'image de l'OM.

La saison continue donc, espérons le sur les bases offensives entrevues jusqu'à maintenant. Une attaque prolifique, des actions offensives perforantes et performantes, du spectacle, voilà de quoi ravir le Vélodrome et faire peur à nos adversaires. En misant sur Koné et Ben Arfa, l'OM a semble-t-il vu juste. Niang doit corriger quelques velléités individualistes pour être au top, Grandin et Ziani eux, confirmer. Et dire que Valbuena est encore absent...
Tout cela jure un peu avec la défense centrale. Bien que Zubar prouve enfin qu'il a le potentiel pour assurer et assumer une place de titulaire, son entente avec Hilton est à perfectionner pour solutionner ce mal olympien. Corriger cette instabilité défensive incompatible avec des objectifs élevés, voilà le défi de Gerets et des siens. Le score flatteur face à Auxerre masque de sévères manques, compensés par le nouveau n°1 international, le digne successeur du génialissime Fabulous Fab. Mandanda tôlier de l'OM et des Bleus, voilà qui donne l'exemple à tout un groupe pour hausser un niveau de plus en plus haut. Un titre est à ce prix.

Nos hôtes, les doyens du HAC, n'ont bien entendu pas le même objectif. Redoutable club formateur, les Havrais ont vu éclore Steve Mandanda, en particulier. Raison de plus de briller face à celui qui peut faire la fierté de la formation havraise. Mais cela ne masquera probablement pas les limites techniques et individuelles des hommes de Nobilo. Viser autre chose que la 17ème place finale relève de l'utopie, seuls quelques exploits leur permettront de rêver à un maintient.
Justement, accueillir l'OM est la parfaite occasion de faire un énorme cadeau à ses supporters et de lancer une dynamique positive sur la saison. Les Marseillais sont maintenant habitués, ce sont 11 morts de faim qui vont sortir leurs tripes pour s'offrir le scalp phocéen. En bons guerriers, tacles assassins et agressivité sur chaque ballon seront de mise. A Cana et à ses partenaires d'éviter ce guet apens, et de se mettre à l'abri rapidement. Rien que du classique, mais on ne construit pas une saison autrement. Aller gagner chez les promus, engranger un maximum de points face à des équipes plus faibles, et éviter de gaspiller inutilement une occasion de se porter en tête du classement.


Avoir l'esprit de conquête, assumer ses objectifs et mettre la pression sur ses concurrents, l'OM a les moyens en ce mois d'août de lancer de la meilleure manière qui soit une saison que l'on espère tous exceptionnelle. Un autre résultat qu'une victoire serait forcément décevant, sachant que la victoire appelle la victoire. L'OM en tête de la L1 ce soir, une victoire sans prendre de but, et en imposant sa griffe, voilà la mission des Olympiens. Cela ne sera pas une partie de plaisir, mais le potentiel est là. A eux de jouer !

par Yoyo73 le samedi 23 août 2008 à 08h51
Le Havre-OM : le groupe olympien
Accident mortel pour le car des MTP

Steve Mandanda : son actualité