Brann Bergen 0-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

A peine quatre jours après la reprise officielle, les Olympiens jouent déjà un match très important pour la suite de leur saison, le tour préliminaire aller de la Ligue des Champions. Heureusement, le tirage semble clément car ils se déplacent à Bergen en Norvège.
Malgré les quatre buts encaissés à Rennes, Eric Gerets n'a pas chamboulé son groupe. Hilaire Munoz, Julien Rodriguez, Mathieu Valbuena et Guy Gnabouyou sont blessés ou convalescents. Il n'a pas retenu Dmytro Nepogodov, Leyti N'Diaye, Bostjan Cesar, Gaël Givet, Pape Daouda M'Bow, Milos Krstic, Mohamed Amine Dennoun et Salim Arrache. Son dispositif tactique reste identique à celui de la deuxième mi-temps en Bretagne avec un 4-3-1-2. Steve Mandanda est dans le but, Laurent Bonnart sur la droite de la défense, Taye Taiwo à gauche, Vitorino Hilton et Ronald Zubar dans l'axe ; Lorik Cana (le capitaine), Modeste M'Bami et Benoit Cheyrou (de droite à gauche) sont les milieux récupérateurs, Hatem Ben Arfa est le meneur alors que Bakari Koné et Mamadou Niang forment le duo offensif.
Rudy Riou, Elamine Erbate, Charles Kaboré, Boudewijn Zenden, Karim Ziani, Elliot Grandin et Djibril Cissé sont remplaçants alors que Renato Civelli n'est pas sur la feuille de match.

Il faut quelques minutes aux Olympiens pour prendre le match en main mais ils y parviennent sans trop forcer. Néanmoins, il y a très peu d'occasions franches et sur une superbe percée de Ben Arfa dans la surface, Cheyrou ouvre le score d'une talonnade.
Au retour des vestiaires, Kaboré a pris la place de Cana blessé et Niang a récupéré le brassard. La seconde période est gérée dans l'ensemble assez tranquillement par les Marseillais qui font tourner le plus possible le ballon. Il y a peu d'actions dangereuses sauf en fin de rencontre où le break ou l'égalisation sont proches mais le score reste de 1-0 pour l'OM. Gerets a fait souffler pour les dernières minutes Koné et Niang.

Steve Mandanda (7.5) : il a commencé par plusieurs sorties dans les pieds des attaquants puis a bloqué très proprement plusieurs tirs dangereux avec rebond. En fin de rencontre on l'a aussi vu s'imposer dans les airs, suppléant ses défenseurs bien trop passifs.
Laurent Bonnart (6) : l'arrière droit olympien est beaucoup monté en première période, combinant avec ses milieux et ses attaquants. Il a été plus prudent après le repos et n'a pas connu de problème majeur pour contenir ses adversaires directs.
Taye Taiwo (6) : le Nigérian a quant à lui pris son couloir plus régulièrement durant toute la rencontre mais n'est jamais parvenu à faire la décision. Défensivement, il a été pris de vitesse en début de match une ou deux fois mais a rapidement compris qu'il ne fallait pas laisser démarrer l'ailier norvégien.
Vitorino Hilton (4.5) : il a joué stoppeur gauche et n'a pas particulièrement brillé par sa vitesse ni sa puissance. Il s'est notamment fait ridiculiser dans la surface prenant un petit pont en première mi-temps. Pour le reste plusieurs relances douteuses qui n'ont heureusement pas bien été exploitées par Brann.
Ronald Zubar (5) : il a donc pris la place d'Erbate dans le onze de départ. Il a démarré sur un rythme élevé avec de l'impact physique et de l'envie. Cette fougue l'a conduit à faire plusieurs fautes inutiles et dangereuses pour son équipe.
Lorik Cana (6) : le capitaine a joué milieu droit et a fait une première période convenable avec de l'agressivité et une certaine envie d'aller de l'avant. Il a par contre pris un carton jaune idiot et n'a joué que 45 minutes visiblement blessé.
Charles Kaboré (6) : le Burkinabé a donc joué la deuxième mi-temps à la place de son capitaine. Il a fait une prestation dans l'ombre mais très correcte.
Modeste M'Bami (5.5) : il a évolué milieu défensif axial. Après une première relance douteuse (la leçon rennaise n'était encore visiblement pas rentrée), il a fait un match moyen.
Benoit Cheyrou (6.5) : le milieu gauche phocéen a été porté vers l'avant étant donné qu'il a fait plusieurs frappes et qu'il a inscrit le seul but du match sur un caviar de Ben Arfa avec une talonnade intelligente et précise. Pour le reste, malgré sa préparation d'avant-saison tronquée, il a tenu toute la rencontre sans difficulté.
Hatem Ben Arfa (7.5) : le meneur de jeu olympien a penché plutôt à droite en première période et nettement à gauche après. Très en jambes, il a énormément gêné les défenseurs norvégiens par ses dribbles et ses accélérations. Sur une de ses percées, il a donné le seul but du match à Cheyrou. Par contre, assez souvent, il a voulu trop en faire et a perdu le ballon.
Bakari Koné (5.5) : discret et jamais servi dans de bonnes conditions, on a peu vu l'Ivoirien. Sa vitesse a tout de même posé des problèmes aux défenseurs de Bergen.
Elliot Grandin (non noté) : il a pris la place de l'ancien Niçois pour les dernières minutes.
Mamadou Niang (5.5) : il a commencé par prendre un carton débile sur un geste d'énervement incompréhensible et largement évitable. Par la suite, il a lui aussi eu peu de munitions et a fait sa partie de travail défensif. Il a été le capitaine en deuxième mi-temps jusqu'à sa sortie.
Djibril Cissé (non noté) : il a remplacé le numéro 11 pour le dernier quart d'heure récupérant le brassard. Il a eu le temps de placer une bonne tête et de tirer puissamment un coup-franc (détourné par le mur qui a pris à contre-pied le gardien mais qui est passé de très peu à côté).

C'est donc avec un bon résultat et une prestation rassurante que les Olympiens reviennent de Norvège. Même si la défense centrale a encore montré des lacunes, il y a eu du mieux face à un adversaire athlétique mais limité techniquement.
Les prestations individuelles ont été dans l'ensemble bien plus homogènes que samedi. Néanmoins, Vitorino Hilton a continué à faire peur sur plusieurs absences alors que Steve Mandanda et Hatem Ben Arfa ont fait nettement monté le niveau global de l'équipe.
Avant de penser au retour (dans deux semaines), il y aura la première rencontre à domicile dimanche face à Auxerre pour confirmer les ambitions de l'équipe cette saison.

par seb le vendredi 15 août 2008 à 06h36
LFP : 62,50 euros par but
OM-Auxerre : état de l'infirmerie marseillaise

Steve Mandanda : son actualité