Brann Bergen 0-1 OM: revue de presse de la planète

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens assurent le principal face à une équipe qui a passé le plus clair de son temps dans sa moitié de terrain. Difficile donc de prendre une avance plus confortable avant le match retour. Les Phocéens ont globalement maitrisé la rencontre malgré quelques petites frayeurs nottamment en fin de match. La prestation des joueurs de l'OM reste dans la lignée du match face à Rennes même si il y a encore quelques réglages à effectuer. Lors de sa dernière participation à un tour préliminaire de Ligue des Champions, l'OM s'était imposé (1-0) sur le terrain de l'Austria de Vienne avant de valider son ticket lors du match retour en concédent le match nul (0-0). Espérons donc que l'histoire se répéte à nouveau, le match retour aura lieu le mercredi 27 août, deux matchs de championnat sont prévus avant cette date, le premier ce dimanche au Vélodrome face à Auxerre et le second le samedi 23 août chez le promu havrais.

Eurosport.fr : "L'OM prend rendez-vous"
Il faudrait une catastrophe à l'Olympique de Marseille pour ne pas disputer la Ligue des Champions pour la seconde année consécutive. Et ce, car un match retour au Vélodrome avec un but d'avance semble être un avantage largement suffisant pour assurer sa place parmi les 32 heureux élus de la phase finale de la C1. Un optimisme qui peut être permis en majeure partie due à la faiblesse de l'opposition proposée par Brann Bergen.

Football365.fr : "L'OM prend une option"
Comme on pouvait s'y attendre, l'OM s'est heurté à un mur norvégien. Face à une équipe regroupée derrière et ne jouant qu'en contre-attaque, les Olympiens ont fait preuve de patience pour trouver l'ouverture. Après avoir essayé de passer sur les côtés puis de frapper de loin, Marseille a finalement percé le verrou de Bergen grâce à un exploit personnel. Cinq minutes avant la pause, Hatem Ben Arfa s'est enfoncé balle au pied sur le flanc gauche de la défense scandinave. Après avoir effacé trois défenseurs, l'ancien Lyonnais a centré au premier poteau pour la talonnade de Cheyrou. Un but qui permet aux joueurs de Eric Gerets d'appréhender, de la meilleure des façons possibles, le match retour dans quinze jours au Vélodrome.

LaProvence.com : "Le service minimum"
Les Olympiens ont déjà un pied en Ligue en champions après sa victoire, courte mais précieuse, sur le terrain de Brann Bergen, un adversaire qui s'est révélé plus accrocheur que prévu. [...] L'OM s'impose finalement sur la plus maigre des marges, sans rassurer ni s'offrir un confortable matelas de sécurité. Les progrès en défense et la vivacité offensive auraient mérité meilleure récompense, mais l'essentiel est tout de même là. Un match nul suffira au retour, mercredi 27 août au stade Vélodrome, pour se qualifier pour la phase de poule de la Ligue des champions.

Site officiel de l'OM : "UN COUP D'AVANCE"
L'OM a été pile à l'heure de son rendez-vous européen. Il a réussi à trouver la faille dans une formation norvégienne physique, combative et regroupée grâce à une action de grande classe. Et à un double exploit. A la 40e, Hatem Ben Arfa mit dans le vent tout un flanc de la défense de Brann avant de servir en retrait Benoît Cheyrou dont la talonnade inspirée offrit la victoire aux Phocéens (0-1, 40e). Un but tout en finesse, ce qui contrasta nettement avec la rudesse des lignes de Brann Bergen. Un but capital en tout cas pour la suite des événements, inscrit sur la principale occasion de la première période. Avant elle, Opdal avait du repousser une frappe puissante de Cheyrou, mais n'avait pas eu de face à face à négocier dans sa surface.

Sport24.com : "L'OM sur la bonne voie"
En troquant son dispositif très offensif pour un 4-4-2 avec un milieu renforcé, Eric Gerets prenait le pari de gagner en solidité, quitte à enlever un peu de poids offensif. Mais en montrant beaucoup de mouvement, son trio offensif a largement accompli sa tâche. Ben Arfa, particulièrement disponible, a offert quelques gestes techniques hallucinants, notamment sur le but. Koné, discret en première période, s'est montré bien plus à son avantage en seconde, dépassant souvent ses vis-à-vis par sa vitesse. Au milieu, la nouveauté était l'entrée de Cheyrou pour épauler Cana et M'Bami. Bien en a pris à Eric Gerets car l'ancien Auxerrois a fourni une énorme prestation, agrémentée d'un but plein de malice. Derrière enfin, Erbate laissait sa place à Zubar. Par son impact physique, l'ex-Caennais a apporté une aide précieuse à Hilton, notamment dans le domaine aérien. Comme par magie, le Brésilien a du coup retrouvé toutes ses capacités, se comportant en vrai patron de la défense.

par Neo59 le jeudi 14 août 2008 à 06h50
Lorik Cana touché à un doigt de pied
OM-Auxerre : Philippe Kalt sera de la partie

Hatem Ben Arfa : son actualité