Ajaccio 1-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'avant-dernier match de préparation est un déplacement en Corse pour y affronter l'AC Ajaccio qui évolue en Ligue 2.
Eric Gerets ne peut toujours pas compter sur Julien Rodriguez, Benoit Cheyrou, Karim Ziani et Mathieu Valbuena, encore blessés. Laurent Bonnart, légèrement touché, n'a pas fait le déplacement tout comme Dmytro Nepogodov, Hilaire Munoz, Bostjan Cesar, Pape Daouda M'Bow, Leyti N'Diaye, Salim Arrache, Guy Gnabouyou et Mohamed Amine Dennoun. Djibril Cissé n'est finalement pas à Ajaccio, sa femme étant sur le point d'accoucher.
L'entraineur belge aligne une formation originale dont l'arrière garde est expérimentale. En effet, Rudy Riou est dans le but, Charles Kaboré sur la droite de la défense, Elamine Erbate à gauche et le duo Gaël Givet/Ronald Zubar dans l'axe ; Lorik Cana (avec le brassard) et Modeste M'Bami sont les milieux récupérateurs alors Boudewijn Zenden (à gauche) et Hatem Ben Arfa (à droite) sont un cran plus haut ; la paire Bakari Koné/Mamadou Niang évolue en pointe.
Sur le banc de touche on retrouve Steve Mandanda, Renato Civelli, Vitorino Hilton, Taye Taiwo, Milos Krstic, Andre Ayew et Elliot Grandin.

La première période est relativement équilibrée avec un début plutôt dominé par les Blancs puis une maitrise ajaccienne. Il y a peu d'occasions et sur l'une d'elles Koné ouvre le score d'un tir tendu.
Au retour des vestiaires, Erbate, Givet, Cana et Ben Arfa sont remplacés par Taiwo, Civelli, Hilton et Grandin. On retrouve donc Zubar, Hilton, Civelli et Taiwo (de droite à gauche) en défense, M'Bami et Kaboré à la récupération, Zenden et Grandin un cran plus haut, le duo Koné/Niang est toujours devant. Très rapidement, Koné fait le doublé sur une belle action de Grandin et un centre de Niang (qui est devenu capitaine avec la sortie de Cana). Le buteur puis le nouveau capitaine cèdent ensuite leurs places à Krstic et Ayew. C'est M'Bami qui termine la rencontre avec le brassard. Ajaccio réduit le score de la tête sur un corner à l'entame du dernier quart d'heure mais l'OM conserve l'avantage jusqu'à la fin.

Rudy Riou : il a été présent sur les quelques tentatives corses avec une bonne sortie dans les pieds en début de match, un arrêt sur un tir à bout portant à l'heure de jeu et un tir de loin détourné en corner après le repos. Sur ce coup de pied de coin, il encaisse un but de la tête où sa défense ne l'a guère aidé. Dans les arrêts de jeu, il fait une parade réflexe qui permet à son équipe de conserver la victoire.
Charles Kabore : il a joué la première mi-temps à un poste inédit, arrière latéral droit. Même s'il n'a clairement pas les habitudes et automatismes, il a compensé par de l'application. De retour à un rôle plus habituel après la pause, à la récupération, il a fait un match correct. C'est lui qui est pris de la tête sur le but ajaccien.
Elamine Erbate : le Marocain a joué la première période sur le flanc gauche de la défense. Même s'il n'aime pas évoluer à ce poste, il a fait une prestation honorable se contentant de défendre et n'apportant jamais le surnombre offensivement.
Taye Taiwo : il a joué la seconde mi-temps et n'a pas connu de problème défensif. On l'a un peu vu déborder en centrer en fin rencontre.
Ronald Zubar : il a joué dans l'axe en première mi-temps puis à droite après le repos avec sobriété et une certaine efficacité. Il a fait une tête sur un corner puis un tir non cadrés en fin de match.
Gaël Givet : le stoppeur gauche olympien a joué les 45 premières minutes et il s'est imposé physiquement dans les duels face aux athlétiques attaquants corses. Il a notamment fait un beau sauvetage de la tête sur un centre tendu.
Vitorino Hilton : il a pris la place de l'ancien Monégasque au retour des vestiaires et a fait une seconde période honorable avec quelques interventions mais aussi quelques absences.
Lorik Cana : le capitaine de la première mi-temps a été l'auteur d'une prestation convenable avec de l'activité et du pressing.
Renato Civelli : le toujours rugueux stoppeur a fait deux beaux loupés après son entrée à la pause. A part ça, une intervention musclée mais dans l'ensemble un match plus que médiocre.
Modeste M'Bami : le Camerounais a joué tout le match au poste de milieu défensif. Il a été dominateur sans trop forcer. Il s'est tout de même énervé sans trop de raison et a fini la rencontre capitaine.
Boudewijn Zenden : lui aussi a joué les 90 minutes mais au poste de milieu gauche. Il a été assez actif en début de match avant de s'éteindre au fil des minutes.
Hatem Ben Arfa : il a évolué milieu droit mais il a très souvent repiqué dans l'axe voire à gauche ayant donc une position assez libre sur toute la largeur. Il a tenté, fait des dribbles mais n'est jamais parvenu à être dangereux ou faire la décision balle au pied. Il a tout de même été le passeur décisif sur l'ouverture du score.
Elliot Grandin : il a pris la place de l'ancien Lyonnais à la pause et a très bien débuté par une belle action et une passe précise à l'origine du second but. Par la suite, on ne l'a plus vu.
Bakari Koné : il n'a pas hésité à venir défendre sur le côté droit mais a surtout fait un doublé avec un bon tir tendu (bien aidé par un gardien ajaccien bien passif) puis en étant à la conclusion d'une belle action Grandin/Niang. Il a été très mobile et a beaucoup gêné la défense corse jusqu'à ce qu'il se blesse sur une extension peu avant l'heure de jeu.
Milos Krstic : le Serbe a donc remplacé l'Ivoirien et a été transparent.
Mamadou Niang : l'attaquant gauche a pas mal couru et tenté mais a été maladroit dans le dernier geste avec un tir sur Debès en début de match et un autre juste avant la mi-temps alors qu'il était idéalement placé. Il a été capitaine en seconde période jusqu'à sa sortie.
Andre Ayew : le jeune Ghanéen, de retour de blessure, a pris la place de Niang mais n'a pas réussi à se mettre en évidence.

La première période, avec une équipe proche de celle qui devrait débuter la saison, a été correcte avec des mouvements offensifs intéressants. Avec tous les changements après le repos, le rendement a été bien plus faible. Le onze qui va démarrer dans deux semaines le championnat semble donc se dessiner très distinctement.
Avant ce déplacement à Rennes, il y aura la dernière rencontre de préparation le week-end prochain face à Toulouse pour peaufiner les réglages.

par seb le lundi 28 juillet 2008 à 07h55
Quand Arrache donne la leçon ...
L'entourage de Givet trop gourmand ?

Charles Kabore : son actualité