Monaco 2-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le week-end dernier a vu les faux-pas de Nancy et l'OM dans la course à la 3ème place, les Lorrains reprenant ainsi une place sur le podium. A quatre journées de la fin, les deux équipes se déplacent et les Olympiens doivent donc ramener un bon résultat de la Principauté s'ils veulent encore espérer la Ligue des Champions.
Eric Gerets est privé de Mathieu Valbuena et Karim Ziani, blessés. Il n'a pas retenu Sébastien Maté, Sébastien Hamel, Leyti N'Diaye, Jean-Philippe Sabo, Milos Krstic, Wilson Oruma et Andre Ayew. L'entraineur belge aligne un 4-1-3-2 conforme à son annonce de changement tactique même s'il a déjà joué dans ce schéma il y a quelques semaines. Steve Mandanda est le dernier rempart, Laurent Bonnart occupe le couloir droit de la défense, Taye Taiwo le gauche, Lorik Cana (le capitaine) et Julien Rodriguez l'axe ; Modeste M'Bami est le milieu le plus près de ses défenseurs ; Benoit Cheyrou (à gauche) et Charles Kaboré (à droite) sont un peu plus haut alors que Samir Nasri est le meneur de jeu ; Djibril Cissé et Mamadou Niang forment le duo d'attaquants.
Cédric Carrasso, Jacques Faty, Ronald Zubar, Gaël Givet, Boudewijn Zenden, Elliot Grandin et Kanga Akalé complètent la feuille de match.

Les Olympiens maitrisent la première période mais ne se créent que peu d'occasions et sur l'une d'elles, Nasri ouvre le score d'une frappe précise. Les Monégasques sont quant à eux inoffensifs et étonnamment passifs.
Au retour des vestiaires, le match s'emballe. Après un premier sauvetage de Mandanda, les joueurs de la Principauté égalisent de la tête sur un corner. Il ne faut que quelques minutes et un autre corner aux Marseillais pour reprendre l'avantage par Taiwo. Mais ce score de 2-1 ne dure que quelques secondes car Leko égalise sur un lob précis après un ballon boxé par Mandanda. Les Phocéens poussent en fin de match et parviennent à arracher la victoire sur un but de Cissé dans les dernières minutes.

Steve Mandanda (6) : quasiment pas sollicité en première mi-temps, il a fait un arrêt réflexe sur un tir à bout portant juste avant le premier but monégasque (où il ne peut rien étant donné le placement hasardeux de ses défenseurs sur un corner). Sur le second, il boxe le ballon sur un coup-franc mais le lob de Leko est intelligent et très précis et il ne peut revenir. Pour le reste, il a du négocier quelques passes en retrait compliquées de ses défenseurs et plusieurs ballons aériens mais globalement une rencontre assez tranquille pour le gardien phocéen.
Laurent Bonnart (6.5) : l'arrière droit marseillais a bien défendu, n'étant tout de même pas trop poussé dans ses derniers retranchements. Il a été présent offensivement en première mi-temps et moins après la pause. Comme souvent, il a fait un très grand nombre de kilomètres.
Taye Taiwo (6.5) : le Nigérian a dominé son adversaire direct grâce à sa puissance et sa vitesse. Il est aussi monté pour centrer plusieurs fois et a surtout marqué le deuxième but, étant bien présent après un corner.
Lorik Cana (7.5) : le capitaine faisait son retour dans le onze et en défense centrale. Il a fait beaucoup d'interventions tranchantes, devançant son attaquant. Excepté une perte de balle en fin de première période (sur laquelle il a pris un carton), il a fait une prestation très propre. Il est aussi à l'origine du deuxième but avec une tête sur le poteau de Roma.
Julien Rodriguez (6) : le stoppeur gauche de l'OM a été moins sollicité que son compère de la défense centrale mais a fait quelques belles interventions pourtant face à des adversaires directs très rapides. Il a pris un carton jaune largement évitable en fin de match.
Modeste M'Bami (7) : le Camerounais a évolué milieu défensif axial, très près de sa défense. Il a eu une énorme activité avec beaucoup de courses, de tacles, d'interventions et de relances intéressantes. A son débit, on peut noter une perte de balle largement évitable mais pour le reste une très bonne prestation de l'ancien Sedanais.
Charles Kaboré (6) : il était de retour parmi les titulaires à un poste de milieu droit. Il a eu du mal en début de rencontre mais s'est rapidement repris. Il a aussi été mis sur de bons rails par sa passe décisive pour Nasri sur l'ouverture du score. Par la suite, on a vu qu'il était à l'aise dans le travail défensif, au pressing mais moins quand il devait porter le ballon vers le but adverse ou déborder, ce qu'il devait faire dans ce dispositif tactique.
Benoit Cheyrou (6) : plus discret qu'à l'habitude, le milieu gauche marseillais a été moins présent à la récupération et un peu plus dans le jeu. Néanmoins, il n'a quasiment jamais été dangereux si ce n'est sur un tir contré dans la surface en milieu de première période. Il a pris un gros choc sur la tête lors d'un duel aérien qui l'a conduit à sortir avant la fin du temps réglementaire.
Kanga Akalé (non noté) : il a joué les 10 dernières minutes à la place du numéro 7 marseillais. Il a évolué sur l'aile droite et n'a guère eu le temps de s'illustrer si ce n'est sur le but victorieux où il amène le ballon (avec réussite et avec une petite faute) sur le pied de Cissé.
Samir Nasri (6.5) : il avait le très rugueux Perez au marquage sur lui. C'est au moment où l'Uruguayen était blessé et sur la touche qu'il a placé une belle frappe croisée pour l'ouverture du score. Il a été assez discret dans le jeu, surtout après le repos où son équipe a moins dominé. Il aurait pu donner la victoire aux siens en fin de rencontre mais sa tête est passée de très peu à coté alors qu'il était idéalement placé.
Ronald Zubar (non noté) : il a joué les arrêts de jeu à la place de Nasri. Il s'est positionné devant la défense et a dégagé un ou deux ballons dans ses 20 mètres.
Mamadou Niang (5) : le Sénégalais a été plus que discret avec quelques percées balle au pied où il a souvent trop gardé le ballon. Il a placé une belle frappe de 20 mètres de peu à côté à la demi-heure de jeu. Pour le reste, pas grand-chose pour le numéro 11 qui est sorti avant la fin du match.
Boudewijn Zenden (non noté) : le Néerlandais a joué quelques minutes sur l'aile gauche, tenant le ballon quand il l'a eu dans les pieds.
Djibril Cissé (6.5) : très volontaire et combatif, l'avant-centre olympien a eu le mérite de marquer le but de la victoire d'un pointu du pied gauche en fin de rencontre. Auparavant, il est allé souvent au duel dans les airs et n'a pas eu de ballon intéressant. Il a aussi pris un carton jaune complètement idiot à la fin des arrêts de jeu. Il ne jouera donc pas au Mans.

Face à de bien pâles Monégasques, les Marseillais se sont fait peur en se faisant rejoindre au score à deux reprises. Ils ont finalement arraché un beau succès grâce à une grosse volonté malgré des lacunes défensives.
Les prestations individuelles, dans un schéma tactique intéressant, ont été bonnes dans l'ensemble. Lorik Cana a paru le Phocéen le plus en vue alors que Mamadou Niang n'a pas été très à son avantage.
Les joueurs d'Eric Gerets ont donc repris la main avec un point d'avance sur Nancy à trois journées de la fin. Néanmoins, comme depuis plusieurs matches, les Phocéens n'ont pas été fantastiques et la différence s'est faite sur la faiblesse globale de l'adversaire (comme à Metz et à l'opposé du match face à Lille où les Nordistes avaient été très performants). Il faudra donc faire une meilleure prestation dans une semaine face à Bordeaux pour espérer conserver cette place sur le podium et une qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.

par seb le mardi 29 avril 2008 à 09h15
Mandanda sur la toile
Samir Nasri dans la lignée de Didier Drogba

Lorik Cana : son actualité