Monaco 2-3 OM : maitres de leur destin

  •    
  •    
  • om facebook

Après avoir livré de bout en bout un match affligeant face à une équipe de Lille qui n'avait rien d'une foudre de guerre, les olympiens ne sont plus maitres de leur destin. Avec un point de retard sur Nancy, les hommes d'Eric Gerets doivent tout d'abord gagner tous leurs matchs en espérant un faux pas des lorrains. Marseille se rend ce soir dans son annexe : la stade Louis II. Mais les phocéens sont prudents à l'image de Julien Rodriguez. " Si nous ne sommes pas bien mentalement, ils peuvent vraiment nous poser des problèmes. " Physiquement aussi tellement les 90 minutes face au LOSC ont paru longues ... Les phocéens jouent gros ce soir avant de recevoir les futurs dauphins à domicile.


Le match :
Un Monaco diminué avec Piquionne, Menez et Meriem dans les tribunes. Face à eux, l'équipe phocéenne quasi au complet malgré les absences de Valbuena (adducteurs) et de Ziani (pubalgie). Gerets a choisi de remettre en place son 4-4-2 en losange. Rodriguez et Cana composeront la défense centrale, Taiwo et Bonnart seront les arrières latéraux. M'Bami est positionné en milieu défensif et sera aidé de Cheyrou et de Kaboré, en milieu gauche et milieu droit. Nasri sera à la baguette et chargé de distribuer de bons ballons Cissé et Niang.

Début de rencontre poussif des marseillais, qui ont du mal dans les transmissions entre le milieu et l'attaque. Début de match très haché avec beaucoup de fautes. Première impression : les monégasques sont vraiment prenables. Mais pour cela, faut - il encore que les marseillais jouent à leur niveau. Comme d'habitude à l'extérieur, l'OM doit faire le jeu contre des adversaires gagne - petits.

0-1 : Kaboré ouvre en profondeur pour Nasri, qui place un frappe entre les jambes du défenseur monégasque et trouve l'intérieur du petit filet de Roma (27ème minute)

31ème minute : long dégagement olympien, qui profite à Mamadou Niang, qui d'une feinte de frappe élimine un défenseur, et tire juste à côté des buts de Roma

Si l'avantage est aux marseillais, l'OM n'est pas à l'abri d'un contre de Monaco, qui n'a toujours pas décidé de prendre le jeu à son compte. Mais les attaquants monégasques sont si isolés que seul un exploit individuel pourrait débloquer la situation.

Début de seconde mi-temps équilibré avec des marseillais qui tentent de conserver le ballon mais leurs adversaires du soir semblent revenus avec d'autres intentions. Gare aux retours de flammes !

55ème minute : Bakar dans la surfacede réparation adresse une tête que Mandanda dévie superbement par une claquette en corner.

1-1 : sur le corner, Nenê centre pour Gonzalez qui place une tête décroisée et trompe Mandanda, en profitant d'une grossière erreur de marquage olympienne (55ème minute)

59ème minute : long coup franc de Cuffré pour Sambou qui adresse une tête' que capte Mandanda sans difficulté

1-2 : corner de Cheyrou pour la tête décroisée de Cana qui trouve le poteau de Roma, Taiwo a bien suivi et propulse une demi volée dans les buts monégasques (60ème minute)
2-2 : long centre de Nenê, Mandanda sort de ses buts, Leko en profite pour lober le portier français (63ème minute)


Beaucoup plus d'intensité sur le terrain et des marseillais qui sont toujours aussi fébriles.

76ème minute : Cheyrou adresse un bon centre pour Samir Nasri en pleine course, qui ne parvient pas à cadrer sa tête
83ème minute : Cheyrou, victime plutôt d'un coup de tête sur la nuque, sort et laisse sa place à Akalé

2-3 : Cissé dans la surface de réparation mlonégasque, profite d'un beau mouvement collectif puis d'une faute d'Akalé sur Monsoreau pour envoyer un pointu dans le but de Flavio Roma (82ème minute)


Conclusion:
Au terme d'un match fort ennuyeux en première mi-temps mais plutôt animé en seconde, l'OM passe devant Nancy au classement et redevient maitre de son destin. Les marseillais devront toutefois produire une toute autre partition dimanche prochain face à Bordeaux. La victoire sera impérative à nouveau.

par TontonFlingueur le dimanche 27 avril 2008 à 23h04
Monaco-OM : les équipes
Monaco 2-3 OM : les réactions

Samir Nasri : son actualité