Metz 1-2 OM : les nababs ont frappé

  •    
  •    
  • om facebook

Après une brillante victoire face au champion de France, les hommes d'Eric Gerets se rendent à Metz pour un énième déplacement à guichets fermés qui sera de nouveau, une fois n'est pas coutume, l'affluence de l'année au stade Saint-Symphorien. Les hommes du président Molinari, certains de descendre en Ligue 2 à la fin de saison, ne devraient pas rendre la tache facile aux phocéens comme l'indique justement un défenseur messin. "Marseille est une très bonne équipe, mais une confrontation oppose onze personnes à onze autres. " Eric Gerets a déjà prévenu ses joueurs qu'il attendait une victoire au bout des 90 minutes. "Après la prestation que l'on a faite contre Lyon, on ne peut plus se permettre de faire un match à moitié. Je serai extrêmement sévère avec les joueurs. J'exige donc de leur part un comportement irréprochable pour le match à Metz. Ce serait inadmissible de ne pas jouer de la même façon que contre Lyon. Je serai sans pitié s'ils ne le font pas". Le ton est donné !


Le match :
Mandanda tiendra bien sur son poste dans les cages olympiennes. Taïwo et Bonnart seront sensés donner un apport offensif sur les ailes, et d'aider la défense centrale marseillaise composée de Cana et de Rodriguez, qui prend la place de Givet. Zenden et M'Bami seront les deux milieux de terrain récupérateurs tandis que Niang et Akalé devront apporter du soutien à Djibril Cissé, placé seul en pointe. Ce dernier devra être fourni en bons ballons par Samir Nasri, une nouvelle fois meneur de jeu.

Ca commence mal ...

1-0 : contre attaque messine, centre de Gueye pour Barbosa, seul dans la surface de réparation, ajuste Mandanda d'un intérieur du gauche (3ème minute)

10ème minute : sur un coup franc lointain, Nasri décale Cissé dont la frappe trop molle n'inquiète pas Marichez

Les marseillais sont gênés par le pressing et la bonne organisation adverse et ne peuvent donc pas développer leur football.

1-1 : centre de Bonnart pour Akalé qui d'un superbe contrôle orienté élime un messin et transmet à Cissé qui trompe parfaitement Marichez, parti à contre-pied (13ème minute)

19ème minute : sur un très mauvais dégagement de Marichez, Niang dans un angle fermé adresse une lourde frappe qui heurte la transversale
24ème minute : frappe de 30 mètres de Dessat du gauche qui ne trouve pas le cadre

On peut qu'être admiratif devant le talent du jeune Pjanic. Impeccable dans les transmissions, intelligent dans l'orientation du jeu. Très prometteur ! A recruter d'urgence !
Activité incessante, une nouvelle fois, de Modeste M'Bami. Le camerounais récupère un nombre incalculable de ballon et oriente à bon escient le jeu olympien. Nasri est aussi très actif et on sent qu'il veut absolument cette victoire !

1-2 : passe de Zenden pour le contrôle orienté de Nasri du pied gauche, et qui aux 25 mètres, envoi une frappe du droit qui va se loger sous la barre de Marichez (57ème minute)

62ème minute : Gigax transmet à Pjanic qui, dans un angle fermé adresse une frappe puissante du droit, que détourne Mandanda d'une belle claquette
67ème minute : côté droit centre d'Akalé pour la tête de Nasri étonnement claquée par le portier messin en corner

Zenden, auteur d'une première période moyenne se reprend et devient plus intéressant à côté du toujours excellent Modeste M'Bami.

73ème minute : Niang fixe son défenseur et tire complètement à côté des buts adverses
78ème minute : Kaboré remplace Niang. Avec un problème de possession de balle, Gerets choisit donc la prudence en faisant rentre un milieu récupérateur et permettant à Zenden de glisser sur le couloir gauche.
90ème minute : sortie de Nasri sur les acclamations du public de Saint Symphorien. Oruma rentre.
91ème minute : sortie plus qu'hasardeuse de Mandanda à la limite de sa surface de réparation, qui profite à Barbosa qui d'une tête lobée manque e peu l'égalisation
91ème minute : Gestede se défait de trois olympiens et adresse une énorme frappe du droit qui rase le cadre de Mandanda


Conclusion :
Au terme d'un match ouvert, les olympiens prennent 3 points précieux au même moment où leurs adversaires à la qualification en Ligue des Champions reviennent bredouille de Lille. Si le niveau général de l'équipe a été très largement en deçà, les joueurs clé de l'OM ont répondu présent en marquant par deux fois sur les rares occasions que se sont procurés les hommes d'Eric Gerets. On a pu notamment voir un excellent Samir Nasri et un Djibril Cissé très solidaire. De bon augure pour la suite. L'OM a désormais son destin en main.

par TontonFlingueur le samedi 12 avril 2008 à 23h34
Metz 1-2 OM : la réaction de Gerets
Tony Chapron au sifflet pour OM-Lille

Samir Nasri : son actualité