OM 3-1 Lyon : triple ration de "plaisir"

  •    
  •    
  • om facebook

Après une mémorable raclée infligée au Vélodrome la saison passée, les hommes de Jean-Michel Aulas viennent à nous au Vélodrome défier le club le plus populaire de France mais sans aucun titre depuis des lustres. Un affrontement des paradoxes. Un mal aussi sans tension tellement Lyon domine les débats depuis des années dans le football français sans opposition. Seul ce pauvre Coupet, à la peine depuis son retour, a mis de l'huile sur le feu pour ensuite se rétracter. L'OM sera privé ce soir de Mathieu Valbuena, de Karim Ziani mais enregistrera le retour de Julien Rodriguez. Du coté adverse, Benzema blessé ne sera pas sur la feuille de match. A noter que Raymond Domenech sera dans les tribunes. Une occasion peut-être pour Samir Nasri de marquer quelques points importants.


Le match :
Lorik Cana et Julien Rodriguez composeront la défense centrale, avec l'aide de Laurent Bonnart et Taye Taïwo qui seront les latéraux. Modeste M'Bami et Benoît Cheyrou seront les milieux récupérateur. Kanga Akalé et Mamadou Niang seront chargés de soutenir Djibril Cissé seul en pointe. Samir Nasri sera lui placé en position de meneur de jeu.

Début de match équilibré avec une possession un peu à l'avantage des marseillais mais une capacité à projeter le danger vers le but adverse supérieure chez les lyonnais.

6ème minute : Toulalan sur un tacle sur Nasri au milieu de terrain voit son genou tourner. Kallstrom le remplace.
11ème minute : Nasri pique magnifiquement le ballon en profondeur pour Niang qui est repris in extremis par Squillacci.
13ème minute : caviar d'Akalé pour Nasri qui seul aux 6 mètres décroise un trop légèrement sa frappe.
22ème minute : carton jaune pour Cana à la suite d'une faute sur Fred

1-0 : Akalé, dans un tempo parfait, transmet à Nasri, qui à une touche de balle, centre en retrait pour Cissé, qui contrôle parfaitement puis envoie une mine qui trompe Coupet (28ème minute)
2-0 : Akalé ouvre pour Cissé qui transmet à Niang qui d'un intérieur du gauche pousse le ballon hors de portée de Coupet (29ème minute)


30ème minute : Ben Arfa remplace Fred blessé sur une semelle involontaire de Cana

Ces deux buts sanctionnent une domination sans partage de l'OM, que cela soit au niveau physique ou dans la mobilité. Samir Nasri, pivot omniprésent du milieu de terrain avec un Kanga Akalé d'excellent niveau sur son côté droit. On peut noter d'ailleurs qu'il est bien plus performant avec l'OM sur cette aile que sur son côté gauche naturel.

35ème minute : coup-franc de Juninho aux 28 mètres qui passe de peu à côté
36ème minute : coup-franc de 33 mètres de Juninho qui pas encore de très peu à côté

Comme à sa grande habitude, l'OM s'arrête de jouer après avoir creusé l'écart. Beaucoup de fautes et une possession en berne. Les hommes d'Eric Gerets ont une incapacité flagrante à pourrir les matchs. Mais quand ils décident de jouer l'attaque à fond, ils deviennent alors irresistible la plupart du temps. Comme les 30 premières minutes de ce match.

2-1 : coup-franc de Juninho pour la tête de Cana en duel avec Boumsong qui trompe Mandanda (44ème minute)

45ème minute: coup-franc de Juninho de 30 mètres repoussé en corner par Steve Mandanda; corner du brésilien pour la bonne tête croisée de Bodmer captée par le brillant portier phocéen
45ème minute : Akalé repique dans l'axe et adresse une bonne frappe du gauche que Coupet capte aisément
47ème minute : énorme intervention de Mandanda dans les pieds de Ben Arfa dans la profondeur ; Keita reprend mais est contré par Cana

Beaucoup de fautes à nouveau des olympiens sous les coups d'accélération notamment de Ben Arfa. Ils s'exposent alors aux coups de pied arrêtés de Juninho.

3-1 : corner bien tiré de Benoit Cheyrou dans les 6 mètres lyonnais pour la tête croisée de Mamadou Niang qui laisse Coupet sur ses appuis (54 ème minute)

Sous la domination lyonnaise, l'OM creuse à nouveau l'écart et offre ce soir avec leur adversaire du jour un beau spectacle comme les aime le Vélodrome. Nasri est vraiment très bon ce soir, tout comme Niang décisif. Akalé est sur un nuage ce soir en réussissant de nombreux décalages et des passes de grandes qualités.

62ème minute : centre en retrait pour Bodmer, dont la frappe est déviée par Bonnart, mais Keita reprend sans pouvoir trouver le cadre
69ème minute : transversale de Cissé pour Akalé, qui enroule sa frappe du gauche vers le côté opposé qui ne trouve pas le cadre
75ème minute : magnifique ouverture de Grosso pour le contrôle du droit de Govou repris superbement par un tacle de Lorik Cana
77ème minute : coup franc de Nasri aux 25 mètres, capté facilement par Coupet
80ème minute : décalage de M'Bami pour Zenden, qui contrôle et adresse une bonne frappe du gauche captée par Coupet
82ème minute : Akalé, auteur d'une bonne performance, est remplacé par Grandin
84ème minute : grosse frappe de Kallstrom de 35 mètres, sur laquelle se déploie Mandanda
85ème minute : Cheyrou se place sur son droit et adresse une frappe à ras de terre dont la course se finit à quelques centimètres des buts lyonnais
87ème minute : Govou se présente seul face à Mandanda qui repousse repousse la frappe du lyonnais quiç reprend par un tir qui part au dessus


Conclusion:
En jouant dur sans être méchant dans les temps faibles et en étant inspirés en attaque dans les temps forts, les marseillais se sont offerts ce soir une victoire logique face aux champions de France dont la supériorité en Ligue 1 ne peut être remise en cause. Marseille s'offre aussi là son premier succès en dix ans au Vélodrome face à Lyon.Eric Gerets s'est dit "très fier" de ses joueurs. Nous, aussi.

par TontonFlingueur le dimanche 06 avril 2008 à 23h21
OM-Lyon : le 11 marseillais
OM 3-1 Lyon : les réactions

Gregory Coupet : son actualité