OM 2-0 Saint Etienne : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

La réception de Saint-Etienne clôture 8 jours avec 3 matches au Vélodrome. L'objectif des Olympiens est d'engranger une 3ème victoire mais les Verts sont sur une très bonne dynamique malgré un match nul contre Nice le week-end dernier.
Eric Gerets doit se priver de Gaël Givet suspendu mais aussi de Julien Rodriguez, Leyti N'Diaye et Mamadou Niang, blessés. Il n'a pas retenu Sébastien Hamel, Sébastien Maté, Jean-Philippe Sabo, Milos Krstic, Wilson Oruma et Elliot Grandin. C'est dans un 4-2-3-1 classique que l'entraineur belge fait débuter son équipe. Steve Mandanda est dans le but, Laurent Bonnart occupe le couloir droit de la défense, Taye Taiwo le gauche alors que Lorik Cana (le capitaine) et Ronald Zubar sont dans l'axe ; Modeste M'Bami et Benoit Cheyrou sont les milieux récupérateurs ; Samir Nasri (dans l'axe), Karim Ziani (à droite) et Kanga Akalé (à gauche) évoluent derrière Djibril Cissé.
La feuille de match est complétée par Cédric Carrasso, Juan Angel Krupoviesa, Jacques Faty, Charles Kaboré, Mathieu Valbuena, Boudewijn Zenden et Andre Ayew.

Les Verts démarrent sur les chapeaux de roue étant donné que Mandanda doit faire deux arrêts lors des 20 premières secondes. Par la suite, les joueurs de Laurent Roussey dominent, étant plus mobiles et combinant très bien face à des Olympiens qui ne balancent que de longs ballons. Malgré un petit mieux dans les dernières minutes, le 0-0 est assez flatteur pour les Marseillais à la pause.
Akalé et Ziani cèdent leur place à Valbuena et Kabore dès le retour des vestiaires. L'OM passe alors en 4-4-2 avec Kabore comme milieu le plus défensif et axial ; M'Bami (à droite) et Cheyrou (à gauche) sont un peu plus haut alors que Samir Nasri est le meneur de jeu derrière le duo Cissé/Valbuena, le second étant libre de tourner autour du premier. Ce changement de joueurs et de tactique porte ses fruits rapidement avec un tir de Nasri sur la barre après un service de Valbuena. A l'heure de jeu, le petit numéro 28 profite d'une tête en retrait pas assez appuyée d'un défenseur pour ouvrir le score. Quelques minutes plus tard, sur un coup-franc de Cheyrou, Taiwo, tout seul à quelques mètres du but, double la mise. Les 25 dernières minutes sont gérées tranquillement et Gerets fait souffler Nasri, le remplaçant par Ayew.

Steve Mandanda (7) : Doublement sollicité sur le coup d'envoi, il a été très présent sur les rares tentatives stéphanoises aussi bien sur des tirs lointains (comme sur le coup-franc de Feindouno en toute fin de match), dans des sorties dans les pieds et dans les airs. Son match très propre n'a pas permis aux Verts d'espérer marquer alors qu'ils ont eu les munitions.
Laurent Bonnart (5.5) : En difficulté au coup de sifflet initial, il a par la suite été sobre dans son rôle de défenseur droit participant moins au jeu offensif de son équipe mais défendant avec efficacité.
Taye Taiwo (6) : Le Nigérian a (encore) marqué de la tête après un coup-franc, donnant deux buts d'avance à son équipe, lui permettant de plier la rencontre peu après l'heure de jeu. Il a eu une autre position intéressante devant le but de Viviani mais il n'a pas réussi à sortir vainqueur du cafouillage. Défensivement, il a été efficace et pas mis en danger par ses adversaires directs mais n'a que très rarement débordé.
Lorik Cana (5.5) : Le capitaine olympien était de retour dans la défense centrale après sa suspension contre le Zenit. Il a vécu un début de rencontre et plus généralement une première mi-temps difficile face à la vélocité et aux bonnes combinaisons stéphanoises. Après le repos, il a fait beaucoup plus d'interventions dans les pieds des attaquants verts, évitant à son équipe plusieurs situations chaudes.
Ronald Zubar (5.5) : Après sa mi-temps de jeudi, il a fait son premier match complet depuis début janvier, profitant des blessures de Rodriguez et Faty ainsi que de la suspension de Givet. Moins sollicité que l'autre stoppeur, il a aussi fait son travail proprement n'étant pas trop en danger malgré un début de rencontre compliqué.
Modeste M'Bami (5.5) : Milieu défensif droit en première mi-temps puis un cran plus haut après la pause, il n'a pas été au niveau de ses dernières sorties mais a su bien se reprendre après des premières minutes où il n'a pas été assez présent et où son équipe a donc subi.
Benoit Cheyrou (5.5) : Lui aussi a connu une entame difficile loupant un dégagement dans sa surface puis faisant une faute sur Ilan toujours dans les 16m (non sanctionnée par l'arbitre). Ensuite, il a participé au jeu, à sa construction avec une certaine réussite. Il a aussi placé une belle frappe et tiré plusieurs coup-franc avec précision, donnant notamment le deuxième but à Taiwo.
Samir Nasri (4.5) : Le meneur de jeu olympien a eu la seule occasion de son équipe en première mi-temps mais il a tardé à tirer au but. Dès le retour des vestiaires, il a placé une autre frappe sur la transversale de Viviani. Pour le reste, on ne l'a quasiment pas vu même quand son équipe dominait.
Andre Ayew (non noté) : Le jeune Ghanéen a remplacé Nasri et a joué une dizaine de minutes sur le flanc gauche sans réussir grand-chose.
Karim Ziani (4) : Titularisé sur le côté droit, il a pas mal permuté sur l'autre aile mais sans jamais se mettre en évidence. Il est logiquement sorti à la mi-temps et la prestation de son remplaçant ne lui fait pas espérer de pouvoir bientôt retrouver une place de titulaire.
Mathieu Valbuena (7.5) : Son entrée a fait changer le match avec l'ouverture du score (où il a flairé la mauvaise passe de Sall à son gardien) mais aussi des coup-franc obtenus, des accélérations et des dribbles. Il a donc énormément gêné la défense stéphanoise dans un rôle de second attaquant libre de ses mouvements autour de Cissé.
Kanga Akalé (5) : L'ailier gauche ivoirien a essayé de déborder et de créer des brèches mais sans grand succès malgré une évidente bonne volonté. Il a eu une belle opportunité mais son tir a été contré. Néanmoins, Niang n'a pas trop de souci à se faire pour sa place de titulaire.
Charles Kaboré (5) : Le Burkinabé a joué la seconde période à la place de l'ancien Auxerrois. Il a joué milieu défensif axial et a mis du temps à trouver sa place, ne pesant pas assez à la récupération et courant beaucoup dans le vide. Malgré ces premières minutes difficiles, il s'est repris petit à petit et a été plus présent.
Djibril Cissé (6) : L'avant-centre olympien a bien participé au jeu, remisant vers ses partenaires offensifs et venant assez souvent au milieu ou sur les côtés pour toucher le ballon. Il n'a pas eu d'occasion mais est à créditer d'une bonne performance.

Face à une très bonne équipe stéphanoise qui n'a pas su saisir sa chance en première mi-temps où elle a dominé, les Olympiens ont su engranger 3 points grâce à une très bonne entame de seconde période.
Les prestations individuelles ont été convenables mais pas aussi brillantes que lors des derniers matches. On a ainsi vu le trio d'animateurs Samir Nasri/Karim Ziani/Kanga Akalé peu inspiré. A l'opposé Steve Mandanda a été important pour ne pas prendre de but et Mathieu Valbuena a fait la décision dès son entrée.
Mercredi il faudra être sérieux à Saint-Pétersbourg pour se qualifier en quart de finale de la Coupe UEFA et dimanche il faudra encore être présent à Lens pour continuer le bon parcours actuel en championnat.

par seb le lundi 10 mars 2008 à 21h22
L'OM leader du classement des matchs retours
Mathieu Valbuena encense Eric Gerets

Djibril Cissé : son actualité