OM-Saint Etienne : ne pas faire mûrir les Verts !

  •    
  •    
  • om facebook

Les choses prévues arrivent rarement, l'OM n'a pas dérogé à la rêgle. La période des troubles sportifs s'est produite durant l'été, tandis que le renouveau a eu lieu au cours de l'hiver. Les résultats obtenus par nos Olympiens n'étaient pas à la hauteur des espérances pendant la période la plus chaude de l'année. Certains ont succombé à la chaleur, on pense au très regretté Albert Emon, lâché par Pape Diouf. Le tueur de gabians Matt Moussilou, en s'exilant en terres qataries, a même lâché ses coéquipiers en pleine saison, les laissant seuls responsables du chaos sportif. Thierry de La Brosse, ex-directeur général de l'Olympique de Marseille n'a finalement montré aucune résistance et s'est littéralement volatilisé. Ici, le climat tient un rôle de régulateur de performances sportives et vice versa. Au delà du sens météorologique du terme qui définit Marseille comme un lieu propice au phénomène du micro-climat, le club a la particularité d'avoir toujours connu une atmosphère hors du commun, sans doute l'oeuvre d'un héritage historique. C'est un fait, l'OM a fait, fait et fera toujours trembler les foules et le rôle influent des médias dans la vie quotidienne du club ne cessera probablement jamais. Mais c'est cette atmosphère qui fait de l'OM un club si particulier, sans cela, le club perdrait un élément essentiel de son charisme et par conséquent de son envergure dans le football français, voire européen.

Mais revenons à l'actualité du club, Eric Gerets, le nouveau sorcier belge arrivé fin septembre pour remplacer Albert Emon a fait l'effet d'un comprimé de vitamine C, redonnant du tonus et de l'allant à ses troupes afin de traverser l'hiver sans danger. Ce dimanche, Marseille croisera les Verts sur sa route. Les Olympiens tenteront de laver l'affront du match aller (défaits 1-0 à Geoffroy Guichard). Il faudra effacer la couleur verte de l'arc-en-ciel pour y inclure davantage de bleu, couleur de la citée phocéenne et du beau temps. Les hommes de Laurent Roussey auront à coeur de poursuivre sur leur lancée plutôt positive (deux victoires et un nul sur leurs trois dernier matchs). La méfiance sera de rigueur autour de joueurs tels que Geoffrey Dernis ou Pascal Feindouno (Bafetimbi Gomis étant suspendu) très en verve ces dernières semaines et qui pourraient amener de la grisaille au dessus du stade Vélodrome. Mais les Verts devront se confronter à de véritables déferlantes avec Djibril Cissé et Mamadou Niang aux manettes. Avec un Mandanda dans le rôle de paratonnerre, l'OM s'assure de la présence d'un dernier rempart de tout premier choix.

A priori donc, l'OM se présentera comme le favori de la rencontre, armé d'un capital confiance excellent suite à la très belle victoire face aux Russes du Zenit Saint-Pétersbourg 3 buts à 1. Les hommes d'Eric Gerets joueront avec la ferme intention de ne pas faire de fleur à leurs adversaires et d'offrir un bouquet final de tous les instants à leurs supporters afin de clôturer cette série de matches à domicile. De plus, au vu du jeu produit, il est véritablement difficile de ne pas être confiant pour la suite de la saison. Le travail des Olympiens a véritablement porté ses fruits. Au final, il aura fallu un laps de temps pour voir arriver le collectif à maturité sous les ordres du Belge. Là où auparavant certains se seraient contentés de croquer la récolte amère, le Lion de Rekem recommande de la déguster mûre. Il faudra toutefois songer à rester prudent afin de ne pas tomber sur un ver en dégustant le fruit, le pépin nous ai tombé si souvent dessus qu'on en a finis par devenir méfiant...

par Conigli0M le samedi 08 mars 2008 à 22h33
CFA2 : l'OM tenu en échec
Cana et Cheyrou sous pression

Modeste M'Bami : son actualité